L'histoire

Particularités de la société féodale

Particularités de la société féodale


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les châteaux

Les seigneurs féodaux vivaient dans des châteaux fortifiés au milieu de leurs terres. Jusqu'au Xe siècle, elles étaient généralement en bois. Avec l'enrichissement des seigneurs féodaux, les châteaux sont désormais construits en pierre, formant de véritables forteresses.

En lui vivait monotone le seigneur, sa famille, sa maison et, en cas de guerre, tous les vassaux qui s'y abritaient de l'ennemi commun. L'intérieur du château était grand mais froid, meublé de façon spartiate, offrant peu de commodité. Les seuls divertissements étaient, surtout les jours de pluie, le chant des jogis et les grâces des bouffons. Les jours ensoleillés, périodiquement, le seigneur du château allait à la chasse ou promouvait des tournois avec des chevaliers voisins, jouant joyeusement au jeu des armes.

Les serviteurs de la terre

Les plus humbles des vassaux étaient les serviteurs du pays, qui n'avaient si peu d'humilié aucun vassal. C'était le dernier échelon de la société féodale. En plus d'avoir à labourer la terre de son suzerain, ils lui ont donné le meilleur de ses récoltes. En temps de guerre, ils devaient combattre à leurs côtés, parfois armés uniquement de bâtons ou de lances précaires. Ils étaient tenus de rendre service à leur maître. Ils ne pouvaient pas se marier, déménager, hériter d'un bien sans la permission de leur maître. Ils vivaient dans des huttes misérables sur les terres de leurs propres propriétaires.

Épreuve

C'était la coutume de soumettre l'accusé du crime à un danger pour voir s'il était coupable. (Par exemple, mettre la main dans de l'eau bouillante; tenir un fer chauffé au rouge. On croyait que s'il était innocent, Dieu produirait un miracle, ne laissant aucun tort au présumé coupable.) L'Église a lutté contre cette coutume, cherchant à l'éteindre.

Les duels

Les nobles pratiquaient le duel pour résoudre leurs problèmes personnels. L'Église a également lutté contre cela, qui a cherché à porter le jugement des crimes devant les tribunaux des princes et des seigneurs, qui seraient chargés d'administrer la justice.

La femme

La femme dans la société féodale était considérée comme un simple instrument, une machine d'élevage et l'objet de la propriété exclusive et de la possession de son mari, maître et maître. Elle n'avait pas le droit, pas même de choisir son futur mari et quand ils voulaient se marier.

La légendaire ceinture de chasteté

C'était un appareil en fer ou en cuir que les hommes mettaient sur leurs femmes et avaient une serrure (ou une sorte de serrure) pour les empêcher, en l'absence de leur mari, d'avoir des relations extraconjugales.

La ceinture de chasteté n'avait qu'un seul trou (pas deux autant d'historiens et d'artistes plasticiens qui tentent de retrouver le mythe de cette odieuse pièce) à travers où elle sort des excréments et de l'urine de la femme. Le problème majeur était que, parce qu'elles ne pouvaient pas être hygiéniques, les femmes se sont retrouvées avec de graves infections des voies urinaires par Escherichia coli, une bactérie qui fait partie de la flore intestinale normale, mais qui, dans le système urinaire, provoque une infection très grave qui peut provoquer une néphrite. , néphrose et entraîner la mort. Beaucoup sont morts très jeunes à cause de ce genre de coutume.

L'homosexualité

Il n'y avait pratiquement pas d'homosexuels déclarés et présumés au Moyen Âge, car l'Église catholique les punissait sévèrement, et face aux horreurs dont ils étaient victimes, aucun homme ne se déclarait homosexuel ou n'assumait sa condition et son choix sexuel.

Habitudes

L'hygiène au Moyen Âge était le point faible, à tel point qu'elle a permis la propagation de maladies qui ont presque anéanti toute l'Europe médiévale, notamment la peste noire (peste bubonique) qui a exterminé près des deux tiers de la population.

La nourriture

Fondamentalement de la viande de gibier, certains animaux domestiques et légumes.

Loisirs

Les amusements des hommes, des chevaliers, des suzerains et des serviteurs étaient en grande partie des duels, des femmes et des soins aux enfants.