L'histoire

Maison d'État du Rhode Island

Maison d'État du Rhode Island


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Conçue par la firme new-yorkaise McKim, Mead and White, la State House est sculptée dans du marbre blanc de Géorgie et se trouve au sommet de Smith Hill, dans le centre-ville de Providence. La construction a commencé en 1895 et s'est achevée en 1901. L'Assemblée générale s'est réunie en session législative pour la première fois à la State House le 1er janvier 1901. Debout à plus de 278 pieds au-dessus de Smith Hill, l'homme indépendant a été un élément incontournable de l'État Maison depuis 1899. C'est un symbole de liberté et d'indépendance. Les chambres du Sénat et de la Chambre se trouvent au sein de la State House.


Rhode Island State House - Histoire

À l'heure actuelle, le parc d'État de Blackstone River est un parc linéaire situé sur des rives alternées de la rivière Blackstone, de Valley Falls, Cumberland, à Hamlet Village à Woonsocket. Sur une distance d'environ 12 miles, la principale caractéristique du parc est la piste cyclable de la rivière Blackstone. Commençant par une promenade surélevée sur le marais de Valley Falls à Jones Street à Cumberland, il serpente à travers une prairie restaurée, autrefois un cinéma Drive-in, et suit le chemin de halage de l'historique (1828-1848) canal de Blackstone à Old Lonsdale dans la ville de Lincoln.

Le chemin de halage longe le canal sur près de quatre milles au nord jusqu'à la maison du capitaine Wilbur Kelly à Old Ashton à Lincoln avant de traverser à nouveau la rivière à Pray's Wading Place. Les cavaliers continuent ensuite vers le nord, retraversant la rivière au village d'Albion. En passant par un autre village de moulins à Manville, le chemin se termine temporairement dans les nouveaux terrains de jeu du village de hameau de Woonsocket sur la rue Davison.

Au cours de ce parcours de 11,6 miles, les cyclistes et les randonneurs ont l'occasion de voir le grand héron et d'autres pêcheurs d'oiseaux comme des cormorans, un balbuzard pêcheur occasionnel et même la chance d'un aigle. Les eaux de la rivière et du canal autrefois réduites de la pollution à seulement quelques espèces de poissons, comptent aujourd'hui plus de deux douzaines de variétés. Les rats musqués, les ratons laveurs, les opossums, les mouffettes, les renards et les coyotes partagent les prairies et les berges boisées des rivières avec les cerfs. Des grenouilles et des tortues de tailles allant de modestes à grands vivaneaux sont visibles à travers les limites linéaires du parc.

Les plans pour la piste cyclable prévoient qu'elle s'étende sur quelques kilomètres sinueux au nord à travers les quartiers industriels de Woonsocket jusqu'à la frontière de l'État à Blackstone, Massachusetts, et qu'elle continue vers le sud à travers Central Falls et Pawtucket jusqu'au site de Slater Mill avec un lien vers Blackstone Boulevard à Providence et la piste cyclable East Bay de 29 km, depuis India Point et Fort Hill à East Providence, Haines Memorial State Park à Barrington et jusqu'au Colt State Park à Bristol.

Alors que l'atmosphère et l'apparence du parc d'État de Blackstone River, réunissant les berges de la rivière et les limites adjacentes de Cumberland et Lincoln, sont définitivement rurales et naturalistes, l'histoire de la terre et des eaux qui composent le parc est profondément industrielle. À divers points de la randonnée de douze milles, on peut voir les vestiges du passé industriel de la région apparaître sous le feuillage et se refléter dans les eaux. Les barrages de moulin, qui retenaient autrefois la rivière pour alimenter les machines, marquent encore la chute de la rivière à quatre endroits. Des écluses et des tranchées électriques, des jalons de canaux, le niveau du sol, des formes saillantes de trous de cave d'anciens logements ouvriers, ainsi que des moulins recyclés maintenant utilisés comme appartements et petites entreprises parsèment le chemin. Le visiteur observateur est mis au défi de découvrir les couches héritées de ce paysage industriel.

Dans ses limites, l'histoire enregistrée du parc remonte au soulèvement indien de la guerre du roi Philip (1675-1676) les sites dans la partie centrale du parc se rapportent à l'industrie Lincoln voisine de l'extraction et du traitement du calcaire pour la fabrication de plâtre mortier. Mais le chapitre principal de son histoire concerne les différentes époques de l'histoire du textile commencée à Pawtucket avec le marchand Providence, Moses Brown et le mécanicien de chantier anglais, Samuel Slater en 1790 qui se poursuivent jusqu'aux étapes finales de cette industrie dans cette région dans les années 1930 jusqu'aux années 1950.

Un collier de pierres précieuses industrielles comprenant dix éléments scintillants majeurs, principalement constitués des cotons Brown et Ives Lonsdale, de la Sayles Finishing Company et des produits Berkshire Fine Spinning des frères Chace, a été enfilé de Valley Falls à Hamlet. Ils sont devenus des géants de la chronique manufacturière du Rhode Island et des acteurs majeurs de l'histoire industrielle américaine. Des hommages au commerce maritime du Rhode Island avec la Chine, l'Inde et l'Amérique du Sud, où les fortunes ont été faites pour financer le virage vers le textile, sont visibles sur les panneaux de signalisation de Lincoln et Woonsocket, du nom de l'entrepreneur Edward Carrington. Le rôle joué par le transport, le lien clé reliant ces entreprises dispersées aux salles de réunion, aux étages bancaires et aux gares de triage du port de Providence, était essentiel à cette réussite qui s'est étalée sur un siècle et demi. Les éléments de transport étaient le canal Blackstone et le chemin de fer Providence and Worcester, qui sont tous deux des parties importantes du parc linéaire. L'histoire du transport est dépeinte à la Captain Wilbur Kelly House, un musée à mi-chemin le long de la piste cyclable. Exploitée par le Département de la gestion de l'environnement, Kelly House propose des expositions interactives reflétant les principaux chapitres de l'histoire des mouvements de biens et de personnes dans cette partie de la vallée de Blackstone. Au cœur de cette histoire d'intersections se trouve la biographie personnelle d'un acteur clé dans tous les aspects des transports, le capitaine Wilbur Kelly (1782-1846). Kelly est né à Barnstable, dans le Massachusetts, en 1782 et est venu à Providence lorsqu'il est devenu un capitaine de navire réputé au service de la société de navigation tout aussi réputée Brown and Ives. En 1815, il établit un record de vitesse en naviguant sur le deuxième Ann and Hope jusqu'à Canton, en Chine, et retour.

À cette époque, cependant, il a commencé à s'intéresser à l'industrie textile en pleine croissance, commencée deux décennies plus tôt par un autre groupe familial Brown, Amy et Brown avec Samuel Slater à Pawtucket. Après un début peu propice dans une entreprise textile à North Providence en 1816, Kelly retourna au commerce maritime avec Brown et Ives, mais en 1823, il était prêt pour une autre tentative dans le textile. Cette fois, il a acheté un moulin fermé le long de Blackstone dans ce qui est devenu le quartier Old Ashton/Quinnville de Lincoln. Kelly était au courant des plans de construction du canal Blackstone à travers son site et prévoyait que cela réveillerait l'usine silencieuse. Le projet a commencé à relier la ville de marché intérieure de Worcester, dans le Massachusetts, au port de Providence en construisant un canal avec 48 écluses de levage pour faire passer les bateaux le long de la descente de 438 pieds de la rivière Blackstone.

Kelly a finalement vendu son petit moulin à Brown et Ives qui en ont fait leur moulin supérieur à Ashton, et il est devenu leur agent immobilier pour l'achat d'environ quatre milles de rives entre Ashton et Lonsdale. Ses achats les ont amenés au fil du temps à établir quatre villages de fabrication sur les terres qu'il a achetées et à construire un empire textile qui a duré 100 ans. Au milieu des années 1830, il est devenu agent de consignation des cargaisons du canal et directeur sur place de la construction de leur premier village de Lonsdale avec des moulins, des logements, une église, une entreprise, un magasin et une école. Il a construit une maison, aujourd'hui le musée, à Old Ashton en 1835 pour servir de maison de campagne au surintendant de l'Upper Mill et pour gérer la ferme de 17 acres qui servait à répondre aux besoins alimentaires des ouvriers de l'usine, dont les maisons comprenaient les premiers village de Lincoln, maintenant Quinnville.

Finalement, ce village a été éclipsé par le nouveau moulin d'Ashton et le village annexe construits de l'autre côté de la rivière Blackstone en 1867 pour profiter de la commodité du chemin de fer Providence and Worcester qui avait traversé le quartier du côté Cumberland de la rivière, mettant le Blackstone Canal a fermé ses portes.


Informations

Visites : Cliquez ici pour plus de détails.

Temps requis: prévoir au moins une heure

Les heures: Du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30, sauf jours fériés

Le trouver : De la route 95 Nord, prenez la sortie 23 pour les bureaux d'État à Orms Street, continuez tout droit sur State Street jusqu'à State House.
De la route 95 sud, prendre la sortie 23, tourner à droite au bas de la bretelle sur Charles Street, puis prendre la prochaine à gauche sur Ashburton Street continuer tout droit à travers deux feux jusqu'à un troisième au pied de Smith Street tourner à droite en haut de la colline jusqu'à la State House .


Parcourir: Clique sur le en haut de chaque page pour parcourir les enregistrements numériques par sujet.

Chercher: Tapez vos termes de recherche dans la barre de recherche en haut de chaque page.

Rechercher dans toutes les archives de l'État : Clique sur le en haut de chaque page pour rechercher les fonds complets des archives de l'État du Rhode Island.


Brian J. Sarault

L'ancien maire de Pawtucket Brian J. Sarault a été condamné en 1992 à plus de 5 ans de prison, après avoir plaidé coupable à une accusation de racket.

Sarault a été arrêté par la police d'État et des agents du FBI à l'hôtel de ville de Pawtucket en 1991, qui ont allégué que le maire avait tenté d'extorquer 3 000 $ à l'ancien représentant de l'État du RI, Robert Weygand, en guise de pot-de-vin lors de l'attribution de contrats municipaux.

Weygand, après avoir alerté les autorités fédérales de la tentative d'extorsion, a porté un appareil d'enregistrement dissimulé à une réunion où il a remis 1 750 $ à Sarault.


Rhode Island

Rhode Island, mesurant seulement environ 48 milles de long et 37 milles de large, est le plus petit des États américains. Malgré sa petite superficie, Rhode Island, connu sous le nom d'"État océanique", possède plus de 400 milles de côtes. Rhode Island a été fondée par Roger Williams en 1636, qui avait été banni de la colonie du Massachusetts pour son plaidoyer en faveur de la tolérance religieuse et de la séparation de l'Église et de l'État. Pendant la période coloniale, Newport était une plaque tournante majeure pour la navigation et le commerce, et dans le Le Rhode Island du XIXe siècle était à l'avant-garde de la révolution industrielle et de la création d'usines textiles à moteur. Rhode Island a accueilli le premier championnat national de tennis sur gazon en 1899 et abrite le Tennis Hall of Fame. Les célèbres Rhode Islanders comprennent les romanciers Cormac MacCarthy et Jhumpa Lahiri, l'acteur James Woods, la personnalité de la télévision Meredith Vieira et l'officier de l'armée américaine de la guerre civile Ambrose Burnside.

Date d'accession au statut d'État : 29 mai 1790

Capitale: Providence

Population: 1,052,567 (2010)

Taille: 1 545 milles carrés

Surnom(s) : Ocean State Little Rhody Plantation State Plus petite terre de l'État de Roger Williams Porte sud de la Nouvelle-Angleterre


Hôpital d'État de Rhode Island

Dix-huit bâtiments à ossature ont été construits en 1870, et en novembre 118 patients mentaux ont été admis - 65 cas de charité de Butler Asylum, 25 de maisons pauvres de la ville et 28 d'asiles du Vermont et du Massachusetts où l'État les avait envoyés. Les patients de l'asile d'État étaient pauvres et croyaient au-delà de toute aide, comme en témoigne l'évolution des noms de l'asile. Initialement, il devait s'appeler l'Asile d'État pour aliénés en 1869, l'Asile pour les aliénés pauvres et en 1870 l'Asile d'État pour les aliénés incurables. En 1885, pour soulager les villes et les villages du fardeau de soutenir leurs pauvres aliénés, l'Assemblée générale a adopté une résolution que l'asile d'État pour les aliénés devrait servir d'hôpital d'accueil pour tous les types de troubles mentaux, aigus comme chroniques, fusionnant ainsi les deux. En cédant l'Asile aux éléments « indésirables », pauvres, incurables et étrangers, les classes supérieures et moyennes ont ainsi restreint leur propre capacité à l'utiliser. La thérapie venait après la garde.

En 1888, l'Assemblée générale alloua des fonds pour un nouvel hospice pour remplacer le bâtiment à ossature qui avait été construit à l'origine pour les fous. Connu maintenant sous le nom de Centre Building, l'Hospice a également été conçu par Stone, Carpenter et Wilson. Son nom reconnaît la tendance dominante dans la conception institutionnelle, comme en témoigne également la Maison de correction et la prison d'État : l'installation d'un grand bâtiment administratif central avec des bureaux et des logements pour le personnel et des espaces publics de restauration et de culte pour les détenus qui étaient séparés en ailes flanquant la structure centrale. Dans ce cas, les ailes abritaient 150 hommes et 150 femmes et comprend une aile supplémentaire, le « cottage » des enfants pour une soixantaine d'enfants. Ouvert en 1890, le bâtiment en pierre de trois étages et demi se présente comme une série de longs bâtiments orientés nord-sud et interrompus régulièrement par des tours d'escalier octogonales. Son beau travail de pierre et ses garnitures en briques rouges et son emplacement derrière des arbres de plage de cuivre sur une falaise surplombant l'avenue Pontiac font du Centre Building l'une des structures les plus frappantes du Rhode Island.

Années 1900 [ modifier ]

L'amélioration majeure de la décennie précédant le début du siècle a été la nomination du premier surintendant médical à temps plein de Howard, le Dr George F. Keene, qui a marqué l'introduction d'administrateurs professionnels et orientés vers la thérapie à la State Farm. La nouvelle orientation s'est manifestée dans le plan de construction de l'hôpital pour aliénés créé en 1900 à partir des plans du célèbre cabinet d'architectes de la Providence, Martin and Hall. Basé sur la pratique contemporaine de construction d'hôpitaux pour aliénés sur le plan du chalet ou du quartier, « établissant ainsi de petites communautés dans des bâtiments séparés qui sont plus faciles à entretenir et à administrer », le plan a été le premier à Howard à établir un campus semblable à celui d'un campus. disposition en quadrilatère des bâtiments à la place d'une grande structure autonome.

Un élément clé du nouveau plan était une salle à manger commune, inspirée de celle de l'hôpital de Danvers, dans le Massachusetts. À la suite des recommandations de Martin et Hall, le bâtiment de service a été construit en 1903 et comprenait une salle à manger mesurant 195 pieds sur 104 pieds, pouvant accueillir 1 400 personnes. Le plan directeur décrit par Martin et Hall a été lent à se réaliser. En 1912, l'hôpital d'accueil (bâtiment A) a été ouvert. Avec 184 lits, il était destiné à permettre un diagnostic et une classification appropriés des patients à leur entrée dans l'établissement. Cet effort s'est concrétisé avec l'affectation en 1916 d'assistantes sociales psychiatriques à l'hôpital public.

L'école de formation des infirmières a été ouverte en même temps que le bâtiment d'accueil, et lorsque la Rhode Island Medical Society y a tenu sa réunion annuelle, elle a enregistré son approbation. Néanmoins, la nouvelle installation n'a pas soulagé la surpopulation, et en 1913, 2000 personnes dormaient par terre à l'hôpital d'État pour les aliénés. L'achèvement du quartier B en 1916 et du quartier C en 1918 a répondu à l'augmentation de la population et a enfin réalisé le plan de Martin et Hall pour des bâtiments "simples et dignes" et "des murs de briques rouges unies avec des toits en pente, sans aucune tentative d'ornementation". Situé juste à l'ouest de l'avenue Howard et en face de l'ancienne maison de correction, le quadrilatère Martin et Hall signale le début d'un nouveau mode de construction à Howard - des bâtiments en briques rouges dans un style néo-colonial simple regroupés autour d'un quadrilatère et contenant des dortoirs, des chambres simples , et des porches ainsi que des installations de traitement.

Le souci de professionnalisme au niveau du personnel n'a pas tardé à toucher aussi l'administration. En 1918, l'Assemblée générale unifia le Conseil des organismes de bienfaisance de l'État avec le Conseil de contrôle et d'approvisionnement, qui contrôlait les dépenses de l'État et formait la Commission pénale et caritative. Jusqu'à cette époque, il y avait eu des tensions considérables entre les deux conseils, le Board of Supply imposant fréquemment des restrictions fiscales aux efforts de réforme du Board of State Charities. Bien que certains plans proposés pour soulager la surpopulation aient été reportés en raison des pénuries causées par la Première Guerre mondiale, la nouvelle Commission a construit un nouveau bâtiment pour les aliénés criminels et des dortoirs supplémentaires.

L'ancienne clôture solide de douze pieds de haut qui isolait les patients du monde extérieur a été remplacée en 1919 par une clôture plus basse en treillis avec vue sur la campagne environnante. Ce changement à lui seul symbolisait le changement d'attitude qui était articulé dans le rapport annuel de 1920 :

« La commission essaie d'économiser des dollars, mais elle préférerait sauver un homme ou une femme. Il veut voir les usines de Cranston, Providence et Exeter faire honneur au Rhode Island, debout comme autant de temples de la réforme, de l'éducation et de la philanthropie. Mais il est encore plus souhaitable que son travail soit représenté dans des Temples Vivants reconstruits dans la morale, l'esprit et le corps de ceux qui ont été servis par ces administrateurs publics. Car il vaut mieux servir qu'administrer.

Ces efforts de réforme dans le traitement des aliénés s'accompagnaient d'une nouvelle attitude envers les infirmes. L'hospice est devenu l'infirmerie d'État et l'attention s'est portée sur les handicaps médicaux, et non sociaux, des détenus.

Extension [ modifier ]

C'est l'injection de grandes quantités de fonds fédéraux de la Works Progress Administration (WPA) qui a considérablement modifié l'apparence du complexe Howard et permis, même brièvement, un hébergement physique approprié pour les patients, les détenus et les préposés. La surpopulation est un problème chronique à Howard et seul le programme de construction à grande échelle de la WPA pourrait le résoudre. Malgré les efforts de construction des années 1920, en 1933, l'hôpital d'État, pouvant accueillir 1 550 personnes, en abritait 2 235 et était considéré comme l'hôpital psychiatrique le plus surpeuplé du nord-est.

Dans les années 1935-1938, vingt-cinq bâtiments ont été érigés pour l'hôpital d'État pour les maladies mentales, trois pour l'infirmerie d'État et trois pour l'école Sockanosset. L'apparence d'Howard a été radicalement modifiée par cette construction qui s'est déroulée si vite que le Providence Journal a déclaré qu'une « nouvelle ligne d'horizon s'élève à Howard ».

Construites dans un style néo-géorgien uniforme en briques rouges, les structures comprenant l'hôpital d'État et l'infirmerie d'État sont regroupées à la manière d'un campus de chaque côté de l'avenue Howard. Parmi les plus intéressants, citons le Benjamin Rush Building, avec un pignon en accolade inspiré de la maison Joseph Brown à Providence, et le groupe de Physician's Cottages qui a finalement permis au personnel de l'hôpital d'améliorer les logements résidentiels. Au total, les bâtiments construits à Howard par la WPA incorporaient une uniformité de style, d'échelle, de matériaux et d'emplacement frappante. Historiquement, ils représentent la rencontre de la politique nationale et de l'initiative locale. Sur le plan architectural, ils présentent l'une des déclarations les plus lucides du renouveau géorgien dans le Rhode Island.

Mais malgré l'énorme amélioration rendue possible par le WPA, en 1947, les conditions à Howard s'étaient à nouveau détériorées en raison de la surpopulation. L'hôpital pour aliénés, construit pour 2 700 lits, accueillait plus de 3 000 patients. Des augmentations de salaires ont été approuvées pour aider à recruter du personnel supplémentaire, et il a été proposé qu'un plan directeur soit élaboré. En 1947, le « Hospital Survey and Construction Act of Rhode Island », découlant de la Hospital Survey and Construction Act de cette année-là, a été adopté. Grâce à elle, le gouverneur a été autorisé à nommer un conseil hospitalier consultatif pour conseiller et consulter le ministère de la Santé dans la mise en œuvre de la loi sur l'arpentage et la construction. Cependant, aucune mesure immédiate n'a été prise et, en 1949, la population de Howard a atteint son plus haut niveau historique sans nouvelle construction importante. Fait intéressant, en 1959, un expert de Boston a déclaré que les conditions à Howard étaient honteuses et pourtant « relativement bonnes » par rapport aux hôpitaux psychiatriques du pays. Le problème ne provenait pas d'un manque de budget annuel (Rhode Island se classait douzième à l'échelle nationale pour le montant dépensé par patient) mais de l'incapacité de lever des fonds pour égaler les programmes fédéraux.

En 1962, l'hôpital général et l'hôpital d'État pour les maladies mentales ont fusionné pour devenir le centre médical de Rhode Island. Le premier devint le Centre General Hospital et le second l'Institut de la santé mentale. Ce faisant, Rhode Island a été le premier État à créer des unités de thérapie pour ses malades mentaux, une approche pionnière au Center General Hospital. En conséquence, quatre bâtiments abritant des patients âgés ont été transférés à la juridiction de l'hôpital général de Cranston afin d'éliminer la stigmatisation de résider dans un hôpital psychiatrique.

En 1967, le Centre médical a été divisé. Le Centre General Hospital a été désigné pour servir d'infirmerie à la prison et à l'Institut de santé mentale. Les deux hôpitaux sont administrés par un nouveau département de la santé mentale, de l'arriération et des hôpitaux. En 1977, l'IMH a été divisé en neuf unités pour traiter des catégories et des régions spécifiques de patients. L'institution subit actuellement une autre réorientation philosophique, encourageant les foyers de groupe loin de l'environnement de Howard. L'ampleur de ce changement dépendra très probablement du soutien fédéral, mais s'il est effectué à grande échelle, il contribuera à redéfinir le rôle de Howard tout comme les changements d'attitude précédents l'ont fait.


La maison de la colonie

La Newport Colony House est la quatrième plus ancienne maison d'État encore debout aux États-Unis. Il a été conçu par le constructeur/architecte Richard Munday, qui a également conçu l'église Trinity et le Seventh Day Baptist Meeting House à Newport. La Colony House a été construite entre 1736 et 1739 par Benjamin Wyatt, et la tradition prétend qu'un grand nombre d'Afro-Américains ont été employés dans sa construction.

Salle du Conseil. Photo par Aaron Usher III.

Le bâtiment a remplacé un plus petit palais de justice en bois construit vers 1687. La Colony House a été construite dans le cadre du mouvement visant à amener l'urbanisme formel à Newport, qui jusqu'alors s'était développé de manière aléatoire. Il était destiné à contribuer à transformer la Parade, comme Washington Square était alors nommé, en un espace public élégant dans le respect des traditions des villes anglaises. La conception de la Colony House est dérivée du style géorgien anglais popularisé par l'architecte Sir Christopher Wren, mais son plan d'étage suit la disposition habituelle des mairies ou des mairies anglaises, qui avaient souvent un marché ouvert au rez-de-chaussée et des bureaux municipaux sur au deuxième étage.

De nombreux événements importants associés à la formation des États-Unis se sont produits à la Colony House. En 1761, la mort de George II et l'ascension de George III sont annoncées depuis le balcon. En 1766, les citoyens de Newport ont célébré l'abrogation du Stamp Act dans et autour de la Colony House. En janvier et mai 1773, le bâtiment a servi de lieu de réunion de la Commission d'enquête sur l'incendie de la goélette fiscale britannique Gaspee par les Patriots en 1772. Le 20 juillet 1776, le major John Handy a lu la déclaration d'indépendance du front pas. Pendant l'occupation britannique de Newport de 1776 à 1779, la Colony House a été utilisée comme caserne.

Deuxième étage de la Colony House. Photo par Aaron Usher III.

Après avoir libéré Newport des Britanniques, les Français ont utilisé le bâtiment comme hôpital. On dit souvent qu'un aumônier français a célébré la première messe publique catholique romaine à Rhode Island dans la Colony House, bien qu'il n'y ait aucune preuve physique de cela. En 1781, la Grande Salle au premier étage fut le lieu d'un banquet donné par le général Rochambeau en l'honneur de George Washington. Tout au long du 19e siècle, la Maison de la Colonie a été utilisée en mai de chaque année pour les festivités du « Jour de la Lection ». Ce jour-là, les résultats des élections d'avril au Rhode Island ont été annoncés, l'Assemblée générale s'est réunie solennellement et les fonctionnaires ont été investis. Des visiteurs de tout le Rhode Island sont venus à Newport pour participer aux célébrations de la victoire, aux négociations politiques et aux conflits de partis. Les Newporters considéraient que c'était une fête plus importante que Noël.

Premier étage de la Maison de la Colonie.

La maison de la colonie a servi de maison d'État principale de Rhode Island et des plantations de Providence depuis son achèvement en 1739 jusqu'en 1901, lorsque la nouvelle maison d'État à Providence a ouvert ses portes. De 1901 à 1926, c'était le palais de justice du comté de Newport. Entre 1926 et 1932, le bâtiment a été restauré par l'architecte Norman Isham, qui a travaillé simultanément sur deux autres bâtiments coloniaux voisins : le Brick Market et la Wanton-Lyman-Hazard House. La Colony House contient un portrait de George Washington, peint par Gilbert Stuart. En 1962, le bâtiment a été désigné monument historique national.

La Colony House appartient à l'État du Rhode Island et est gérée par la Newport Historical Society.


Lieux dans l'histoire du suffrage du Rotary

Photo : Bibliothèque du Congrès
Union du Congrès pour le suffrage des femmes, siège national d'été, 128 Bellevue Avenue, Newport, R. I.

250, rue Hope, Providence

250, rue Hope, Providence, RI 02906
En 1914, Gertrude I. Johnson et Mary T. Wales ont ouvert leur école de commerce Johnson & Wales dans la maison de Gertrude Johnson au 250 Hope Street, Providence. L'école a rapidement dépassé ces quartiers et est passé à autre chose. Le 250 Hope Street, en face de l'école Moses Brown, est maintenant une maison multifamiliale.

Lien avec l'histoire du suffrage
Une brochure d'adhésion de 1920 pour la Ligue unie des électrices de Rhode Island répertorie le 250 Hope Street, Providence comme siège temporaire. Le groupe a été formé sous ce nom le 8 octobre 1920 parce que si plusieurs organisations de suffrage des États étaient d'accord avec la NAWSA, ce n'était pas d'accord avec la nouvelle Ligue nationale des électrices qui organisait sa structure selon les lignes du gouvernement - fédéral, étatique , et local, de sorte que les organisations nouvellement formées de la Ligue des électrices ont dû se mettre d'accord sur une seule organisation d'État. La nouvelle organisation n'a apparemment pas utilisé le bureau de la RIWSA et de la RI College Equal Suffrage League dans le Butler Exchange, ni le bureau du RI Suffrage Party au 87 Weybosset Street. Sommet

394, rue Angell, Providence

394, rue Angell, Providence, RI 02906
Selon les annonces immobilières, le 394, rue Angell, construit en 1890, est actuellement un condo/coop zoné à usage mixte/résidence principale et commercial.

Lien avec l'histoire du suffrage
Le 394 Angell Street était la maison de Sara M. et James W. Algeo. Peu de temps après leur mariage en 1907, Mme George D. Gladding est venue à la porte pour recruter l'aide d'Algeo avec la College Equal Suffrage League à Rhode Island. À partir de ce début, Algeo est devenue l'une des principales femmes suffragettes du Rhode Island à la tête de la RI College Suffrage League et du RI Woman Suffrage Party. Mme Emmeline Pankhurst était parmi les invités de droit de vote notables dans la maison d'Algeo. Après que Rhode Island ait ratifié le 19e amendement, Algeo était déléguée au Congrès de l'Alliance internationale pour le suffrage à Genève, en Suisse en 1920, et elle a écrit L'histoire d'un sous-pionnier, une longue histoire et un mémoire personnel du suffrage féminin au Rhode Island. Sommet

Chapelle de la rue Bell

5 Bell Street, Providence, Rhode Island 02909
James Eddy était un riche homme d'affaires qui s'était retiré dans un domaine à Providence, sa ville natale. À sa retraite, Eddy a généreusement contribué à des causes sociales telles que l'abolition, la tempérance et les droits des femmes. Au-delà de cela, il a également recherché la vérité religieuse et a fait construire une chapelle aux portes de son domaine sur Bell Street en tant que temple dédié «à Dieu, à la vérité et à l'humanité». Malheureusement, Eddy est décédé avant qu'un ministère ne soit établi dans la chapelle.

Lien avec l'histoire du suffrage
Anna Garlin (Spencer) a été secrétaire correspondante de la Rhode Island Woman Suffrage Association de 1872 à 1878 lorsqu'elle a déménagé dans le Wisconsin avec son mari. Elle était une militante sociale et une penseuse bien connue. Après la mort de James Eddy, les fiduciaires de sa succession ont demandé à Spencer de retourner à Rhode Island pour transformer les rêves de James Eddy pour sa chapelle en réalité. À son retour, elle a rejoint la Suffrage Association et a été première vice-présidente d'Elizabeth Buffum Chace pour qui elle a agi comme substitut alors que la santé de Buffum Chace déclinait. Spencer a été la première femme à être ordonnée ministre à Rhode Island. Elle a écrit l'entrée pour Rhode Island dans Histoire du suffrage féminin : 1883-1900. Susan B. Anthony a pris la parole lors de la réunion annuelle de 1901 de la Rhode Island Woman Suffrage Association qui s'est tenue à Bell Street Chapel. La chapelle a accueilli la 29e réunion annuelle de la RIWSA en octobre 1906. Haut

Ferry Bristol/Portsmouth

Les Commune de la ville des ferries de Bristol où le bétail était gardé en attendant le ferry existe toujours au bout de Bristol Ferry Road.

"La région de Bristol Ferry est un quartier naturel délimité par l'étang de la ville et le rivage de la baie. Le Social Studio et le Town Commons servaient de centres de rassemblement communautaire. Bristol Ferry était la plaque tournante des transports de Portsmouth. C'était avant le mont Hope Un pont a été construit et le débarcadère de Bristol Ferry était un carrefour de chemins de fer, de bateaux à vapeur et de ferries. La Fall River Line s'y arrêtait pour un accès facile à New York. Bristol Ferry était un centre culturel et artistique pour Portsmouth. Il y avait une communauté d'artistes. "

Lien avec l'histoire du suffrage
« Parmi les centres névralgiques de l'activité de suffrage dans le Rhode Island, la Newport County Woman Suffrage League avait une place bien définie depuis sa fondation en 1908. Le travail de la Ligue a d'abord été largement mené par un groupe actif de femmes philanthropes de Bristol Ferry. » Julia Ward Howe assistait souvent à des réunions et accueillait le groupe à Oak Glen. Sarah J. Eddy, qui est connue pour son portrait de son invitée Susan B. Anthony, était une autre résidente de renom dans la région. Sommet

Maison Churchill

155, rue Angell, Providence, RI 02912
"Churchill House au 155 Angell Street a été construit pour le Rhode Island Women's Club en 1907 et nommé en l'honneur d'Elizabeth Kittredge Churchill, fondatrice du Club. Plus tard occupé par l'école Katherine Gibbs, le bâtiment a été acquis par Brown en 1970. En 1972, l'Afro- American Society, le programme d'études afro-américaines et la Graduate Minority Association ont emménagé dans le bâtiment. »

Lien avec l'histoire du suffrage
"Le 5 novembre 1908, Churchill House était le site d'une réunion régulière de RIWSA. Le sujet de discussion 'La Convention nationale à Buffalo du point de vue du délégué de Rhode Island'" Le 11 décembre 1908 RIWSA a célébré son 40e anniversaire à Churchill House . Le Woman Suffrage Party a organisé un bal de gala au club en mai 1914. Haut

Parc Davis – avenue Chalkstone

50, rue Raymond, Providence, RI 02908
Davis Park n'est que l'ombre de ce qu'il était lorsque le domaine de Thomas Davis a été donné à la ville de Providence pour un parc. Les photos des collections numériques de la bibliothèque publique de Providence montrent une maison impressionnante avec de nombreuses dépendances dans un quartier d'aspect rustique. Après la Seconde Guerre mondiale, une grande partie du terrain a été donnée au gouvernement fédéral pour l'hôpital VA.

Lien avec l'histoire du suffrage
Paulina Wright Davis was a noted early suffragist who in the late 1830s worked with feminists Susan B. Anthony, Elizabeth Cady Stanton and Ernestine Rose. Her work contributed to the passage of the New York Married Women’s Property Act in 1848. After she married Thomas Davis in 1849, she moved to Rhode Island.

Two years after Seneca Falls she both planned and chaired the First National Women’s Rights Convention held on October 23-24, 1850 in Worcester, Massachusetts. Davis also founded The Una in 1853, the first feminist periodical that was owned, written, edited, and published entirely by a woman. Newspaper publisher Sayles, Miller and Simons 15 Market Square were the original printers for The Una. The building no longer exists, but old maps indicate it was in a building opposite Market House. Paulina Wright Davis and Elizabeth Buffum Chace founded the Rhode Island Woman Suffrage Association in 1868. Davis was the first president of the RIWSA.

The Davises earlier owned a home at 503 ½ and 507 ½ Chalkstone Avenue which still exists behind another row of houses. Top

Easton's Beach

175 Memorial Blvd., Newport, RI 02840
Easton's Beach, also known as First Beach, is a 3/4 mile long stretch of sand on the Atlantic Ocean with a board walk, ball room, and other amenities maintained by the City of Newport.

Connection to Suffrage History
In August 1912 Alva Vanderbilt Belmont hosted a dance at Easton's Beach in honor of Inez Milholland a Suffragist best known as the beautiful woman on a white horse at the head of the 1913 Woman Suffrage Procession prior to President Woodrow Wilson's inauguration.
After Belmont's grand Conference of Great Women at Marble House which featured her daughter Consuelo the Duchess of Marlborough in July 1914, anti-suffrage forces hosted an opposing event September 14, 1914 at Easton's Beach. Top

Manning Hall Chapel - Brown University

21 Prospect St. Providence, RI 02912
"Manning Hall, opened in 1834, was the third major building constructed on Brown University's campus. Designed as a double-sized replica of the Doric-order temple of Diana-Propylea in Eleusis, Manning Hall originally housed the university's first free-standing library and its chapel. Currently, Manning Hall houses the Haffenreffer Museum of Anthropology's exhibitions and Manning Chapel."

Connection to Suffrage History
Manning Hall was site of January 24, 1911 meeting of RIWSA with talk titled "The Nation's Need of Woman's Vote" by Professor Henry S. Nash of Cambridge, MA. This hall also served as site of Rhode Island Progressive League meeting in 1913 in which Harvard professor Albert Bushnell Hart spoke on woman suffrage." Top

Marble House

596 Bellevue Avenue, Newport, RI 02840
According to the Preservation Society of Newport County
"Marble House was built between 1888 and 1892 for Mr. and Mrs. William K. Vanderbilt. It was a summer house, or "cottage", as Newporters called them in remembrance of the modest houses of the early 19th century."

Connection to Suffrage History
Alva Smith Vanderbilt Belmont elevated the Vanderbilts into the upper reaches of New York society through her mastery of publicity. When she embraced the Suffragist cause, she immediately realized the immense drawing power of Marble House and began using it as a venue for Suffrage events like, but not limited to, the Suffrage lectures in 1909 which included tours of the mansion and the 1914 Conference of Great Women which featured her daughter Consuelo, the Duchess of Marlborough as well as tours. Top

Mathewson Street Church

Connection to Suffrage History
May 15,1900 the church hosted the RIWSA's annual meeting.
April 19,1912 the church was the site of a joint meeting of the RIWSA and the College Equal Suffrage League. Dr. Anna Howard Shaw, president of the National American Woman Suffrage Association was the guest speaker.
February 17, 1914 the Rhode Island Association Opposed to Woman Suffrage held a lecture by Miss Lucy Price at the church. Top

Newport Casino Theatre

9 Freebody St, Newport, RI 02840
The Casino in Newport is now mainly thought of as the home of the Tennis Hall of Fame. However, when the Casino opened in 1880 it was a complete entertainment complex with lodging, shopping, entertainment, and of course - tennis. The Casino Theatre served as both a 500-capacity removable seat theater and a ballroom for dances. The Theatre is now home to Salve Regina's dance, music, and theatre arts programs.

Connection to Suffrage History
On Thurday August 11, 1887, the New England Woman Suffrage Association held a Woman Suffrage Convention in the Casino at Newport, R.I. "for the purpose of gathering the friends of Rhode Island together for social intercourse and general business." Julia Ward Howe one of the New England Woman Suffrage Association's founders presided. Top

Newport Opera House

19 Touro Street, Newport, RI 02840
Currently owned by the Newport Performing Arts Center which is attempting to renovate the Newport Opera House to serve as home for its programs, the Opera House was originally built by Patrick Shanahan in 1867 as an amenity for his elegant hotel Perry House in Washington Square.

Connection to Suffrage History
On March 25, 1887 an event in favor of the RI Woman Suffrage amendment which would be voted on in the April 6, 1887 general election was held at the Opera House. Julia Ward Howe, Mary F. Eastman, and Henry B. Blackwell were among the featured guests. Unfortunately, the amendment was soundly defeated. Top

Oak Glen

745 Union Avenue, Portsmouth 02871
Oak Glen was the final residence of Julia Ward Howe, who wrote “The Battle Hymn of the Republic.” Howe was born and raised in New York City and spent most of her married life in Boston. However, her Ward family roots were in Rhode Island and the Howe family spent many summers in the Newport area with their Ward relatives. Oak Glen is now a private residence listed on the National Register of Historic Places.

Connection to Suffrage History
When the proposed 14th Amendment gave all mâles over the age of 21 citizenship rights and equal protection under the law, Women Suffragists were outraged by an amendment that specifically excluded them. This also meant that women suffragists had to decide whether to support the subsequent 15th Amendment which gave Black Hommes (but not women of any race) the right to vote.

Howe a noted Suffragist supported the amendment (as did most RI Suffragists), and she helped found the American Woman Suffrage Association in 1869 because the National Woman Suffrage Association would not support the 15th Amendment. Howe was editor of Woman's Journal, a widely read suffragist magazine president of the Massachusetts Woman Suffrage Association and president of the New England Woman Suffrage Association.

When the Newport County Woman Suffrage League was formed in 1907, Howe frequently hosted their meetings at Oak Glen. After Howe’s death, her daughter Maud Howe Elliot, who became President of the Newport County Woman Suffrage League, lived at Oak Glen and held meetings there. Top

Old State House

150 Benefit Street, Providence 02903
“The Old State House on College Hill in Providence, Rhode Island, known also as Providence Sixth District Court House, Providence Colony House, Providence County House, or Rhode Island State House is located on 150 Benefit Street. It is a brick Georgian-style building completed largely in 1762. It was used as the meeting place for the colonial and state legislatures for 149 years.” The Old State House was listed in the National Register of Historic Places in 1970, and the College Hill Historic Landmark District, designated in 1971.

Connection to Suffrage History
"In 1884, by unanimous vote of the Assembly, the State House was granted for the first time for a woman suffrage convention. Four sessions were held in the Hall of the House of Representatives, and Frederick Douglass, Susan B. Anthony, Lucy Stone, Henry B. B. Blackwell, William Lloyd Garrison, Mary F. Eastman and other addressed great throngs of people who filled the seats, occupied all the standing room and overflowed into the lobbies." December 3-4, 1884 The event was planned by Elizabeth Buffum Chace and Lillie Chace Wyman. Top

Pembroke Chapel

172 Meeting Street, Providence, RI 02912
"Pembroke Hall was the first building erected for the use of the Women’s College. The all-purpose building served the social, religious, academic, and athletic needs of the Women’s College. The chapel of the Women’s College is a long, wide room, well lighted by many windows."

Connection to Suffrage History
"Susan B. Anthony spoke to the women students of Pembroke College on October 10,1901 about the differences between woman's education of today and sixty years ago." Top

Providence Public Library (central library building)

225 Washington Street, Providence, RI 02903
The Providence Public Library's classic Renaissance building at 225 Washington St. opened in 1900. In 1954 a massive addition was completed facing Empire Street. The library was designated the Rhode Island Statewide Reference Resource Center in 1989.

Connection to Suffrage History
Susan B. Anthony died Mar 13, 1906. On April 9, 1906 RIWSA held an event in honor of Anthony at the Providence Public Library with a speech written by Julia Ward Howe, read by Mrs. Mary Homer. Top

Roger Williams Park Casino

1000 Elmwood Ave, Providence, RI 02907
Roger Williams Park was established on the last of the original land granted in 1638 to Roger Williams by the Narragansett chief Canonicus. Betsy Williams, a descendant of Roger Williams, bequeathed the family farm to the City of Providence in 1872.

Connection to Suffrage History
The RI Woman Suffrage Party held an all day Women's Independence Day celebration in the park on May 2, 1914. Top

Sayles Hall - Brown University

81 Waterman St, Providence, RI 02912
"Built in 1881, Sayles Hall was built with a donation from W.F. Sayles to memorialize his son, William Clark Sayles, who died at Brown in 1876. The granite and brownstone building took over the function of chapel from Manning Hall and also served as the University’s largest assembly hall for many years."

Connection to Suffrage History
"Sayles Hall on Brown University Campus hosted numerous lectures on woman suffrage including a series of lectures in the mid-1890s under the title "Woman's Contribution to the Progress of the World. Lectures included Abby Goold Woolson, Mary A. Livermore, Lillie Devereux Blake, Lillie Chace Wyman, Alice Stone Blackwell, Mary F. Eastman, Prof. Katherine Hanscom and the Rev. Anna Garlin Spencer. Also Mrs. Annie Cobden Sanderson of England spoke at Sayles Hall in December 1907 and Mrs. Carrie Chapman Catt in 1916" Top

State House

82 Smith Street, Providence, Rhode Island 02903
"The Rhode Island State House is the capitol of the state of Rhode Island, located on the border of the Downtown and Smith Hill sections of Providence. It is a neoclassical building which houses the Rhode Island General Assembly and the offices of the governor, lieutenant governor, secretary of state, and general treasurer of Rhode Island. The building is policed by the Rhode Island Capitol Police and is on the National Register of Historic Places."

Connection to Suffrage History
Over the years the State House was the scene of intense lobbying for Women's Suffrage. In 1917, the Presidential Suffrage for Women passed, and on January 6, 1920 Governor Beeckman signed Rhode Island's ratification of the 19th Amendment. "On May 17, 1920, the Rhode Island Equal Suffrage Association concluded its work. A procession of women marched through the streets of Providence carrying the records of the organization for fifty years, which were deposited in the archives of the State House with impressive ceremony."

League of Women Voters Suffrage papers exist at the RI Historical Society. Top

Valley Falls – Valley Falls Heritage Park

45 Broad Street, Cumberland, RI 02864
Valley Falls was originally a mill village on les deux sides of the Valley Falls on the Blackstone River. The village is now divided between Cumberland and Central Falls. (The Central Falls for which the city of Central Falls is named are further south on the Blackstone River.) Valley Falls Heritage Park is built amid the ruins of the Valley Falls Company mill complex on the Cumberland side. On the Central Falls side of the river, the remains of the Valley Falls Company Mills are now a housing complex.

Connection to Suffrage History
Elizabeth Buffum Chace was a noted abolitionist and suffragist. Her husband Samuel was the son of Oliver Chace the founder of the Valley Falls Company, and the couple lived up the street from the mill on the Central Falls side of the river at the corner of Broad and Hunt (map). Elizabeth Buffum Chace and Paulina Wright Davis founded the Rhode Island Woman Suffrage Association in 1868. Chace was president of the RIWSA from 1870 until her death in 1899. In 1887 Chace led a spirited effort to pass a women's suffrage referendum in Rhode Island. Despite impressive support from prominent people, the referendum was soundly defeated. The home of Chace’s daughter, Elizabeth "Lillie" Buffum Chace Wyman who followed in her mother’s footsteps, remains at 1192 Broad Street, Central Falls (behind some businesses). Top


TIMELINE: Gay and lesbian history in Rhode Island, and nationally

What we know about gay history in America begins here, in Rhode Island, with a gay sex scandal that rocked the U.S. Navy and tarnished the reputation of a president.

PROVIDENCE, R.I. -- What we know about gay history in America begins here, in Rhode Island, with a gay sex scandal that rocked the U.S. Navy and tarnished the reputation of a president. Half a century later, the gay rights movement rode into Providence on the back of a church. Those early activists drove a sweeping political and cultural agenda so unthinkable that the pioneers never thought they'd live to see it -- a time when their lives would be as fabulous and as ordinary as anyone's.

Take a look back at a timeline of events in LGBT history, here in Rhode Island and across the country:

1919: The U.S. Navy begins a sting operation to investigate reports of homosexual sex among sailors in Newport. To collect evidence, the Navy sends young sailors undercover to solicit sex from suspected homosexuals. Assistant Navy Secretary Franklin D. Roosevelt is accused of mishandling the investigation.

1924: The first gay civil rights group, the Society for Human Rights, is founded in Chicago. The group produces the first known publication for gays in America, Friendship and Freedom. Police arrest the members of the society a few weeks later.

1950: Harry Hay founds the Mattachine Society in California. It becomes one of the first gay rights organizations in the United States.

1955: The first lesbian rights organization, Daughters of Bilitis, is founded in San Francisco.

October 1968: The Rev. Troy Perry, who had been thrown out of his evangelical church after admitting his homosexuality, founds the Metropolitan Community Church in California, as a ministry for gays and lesbians. The MCC quickly spreads nationally.

June 1969: A routine New York police raid on a gay bar, the Stonewall Inn, leads to unprecedented riots and fights between police and drag queens and other gays. Rioters shout " Gay power!" in the violent demonstration, considered the birth of the modern gay rights movement.

1972: Bob Thibeault opens Club Gallery in Providence, a gay nightclub that also drew straight clientele. In the '60s, he brought a club to Smithfield and broke a taboo against same-sex dancing.

February 1973: The Rev. Arthur Cazeault celebrates the first service of the Metropolitan Community Church in Rhode Island.

March 1974: The Rhode Island State Council of Churches grants "affiliated status" to the local Metropolitan Community Church. In protest, Line Baptist Church in Foster withdraws from the American Baptist Churches of Rhode Island.

April 1974: The American Baptist Churches of Rhode Island appoints a panel to study whether homosexuals can lead Christian lives. The task force is chaired by the Rev. Robert Drechsler, pastor of Shawomet Baptist Church in Warwick, who at the time was living with the secret of being gay. The task force would conclude that "homosexuals are persons for whom Christ died."

June 1976: Denied use of the Old State House on Benefit Street for a symposium on gay issues and denied permission to hold a pride parade in Providence, a gay rights group sues in U.S. District Court. Federal Judge Raymond J. Pettine rules for the gay group. A parade of about 70 marchers goes forth around Kennedy Plaza on June 26.

August 1977: The Rev. Robert Drechsler tells his congregation that he is gay. He must leave his job, but writes in parting to his congregation: "Perhaps some day we will be able to accept one another, each as a child of God, loved by God."

May 1978: Providence's MCC pastor, the Rev. Marge Ragona, stages an eight-day hunger strike on the steps of the federal courthouse in Providence, to support the city's proposed anti-discrimination ordinance that would include a provision to protect gays the ordinance passed without a gay provision.

May 30, 1980: National headlines focus again on a gay issue in Rhode Island. Cumberland High School student Aaron Fricke goes to federal court and wins the right to take a boy, Paul Guilbert, to the high school prom.

1982: Options magazine is launched as a newsletter for the gay community. Wisconsin is the first state to ban discrimination based on sexual orientation. In July, scientists and gay community leaders in Washington, D.C., give the name AIDS to a disease appearing among some gay men.

1983: The Rhode Island Alliance for Lesbian and Gay Civil Rights is founded to begin the push for anti-discrimination protection in law.

1984: Legislation to protect gays and lesbians from discrimination is introduced in the Rhode Island legislature by Rep. Linda J. Kushner. That bill and similar legislation filed every year would fail for the next decade.

August 1985: Rhode Island Gov. Edward D. DiPrete issues an executive order banning discrimination against gays and lesbians in state government.

September 1985: Bowing to pressure from Bishop Louis E. Gelineau and others, the Providence City Council rejects a civil rights proposal that would have protected gays and lesbians from discrimination in housing and jobs.

October 1987: The national Project AIDS quilt is shown publicly for the first time in Washington, D.C. Its first panel was sewn for Marvin Feldman, from Providence, who died of AIDS in 1986.

1993: Actor Tom Hanks wins the Oscar for Best Actor for playing a gay man with AIDS in the movie Philadelphia.

March 1995: Rhode Island Gov. Lincoln C. Almond tells The Providence Journal that he supports the long-debated antidiscrimination bill, now in its 12th year in the General Assembly. The bill passes and Almond signs it, making Rhode Island the ninth state to ban discrimination on the basis of sexual orientation.

1996: The Defense of Marriage Act, signed by President Bill Clinton, bans federal recognition of same-sex marriages.

1997: Providence Mayor Vincent A. Cianci Jr. appoints the city's first liaison to the gay community.

1998: Rhode Island repeals the 102-year-old law that made sodomy a felony.

2000: Vermont Gov. Howard Dean signs legislation legalizing same-sex civil unions. The Green Mountain state is the first to offer marriage-like benefits to homosexuals.

November 2002: David N. Cicilline is elected as the first openly gay mayor of Providence.

May 2004: Forced by its state Supreme Court, Massachusetts becomes the first state to allow gay couples to marry.

April 2005: The Connecticut Legislature legalizes civil unions for same-sex couples, while restricting marriage to homosexuals.

September 2006: A Massachusetts court rules that city and town clerks may issue marriage licenses to Rhode Islanders. Celis Winsor and Shannon Donovan celebrate the ruling at a Marriage Equality RI event.

February 2007: Rhode Island Attorney General Patrick C. Lynch issues a legal opinion that same sex marriages performed in Massachusetts are valid in Rhode Island.

June 2007: With 45 votes from the 200-seat Massachusetts Legislature, a proposed repeal of gay marriage fails to qualify for the 2008 statewide ballot. Opponents of gay marriage had gathered 170,000 signatures toward the ban, which needed at least 50 votes in consecutive legislative sessions to make the ballot. It had received 62 votes in the previous session.

December 2007: The Rhode Island Supreme Court rules that two women who married in Massachusetts cannot divorce in Rhode Island.

January 2008: A civil unions bill signed last May by New Hampshire Gov. John Lynch takes effect, leaving Rhode Island the only New England state with no recognition of same-sex relationships in the law.

Oct. 10, 2008: The Connecticut Supreme Court orders same-sex marriage legalized.

Jan. 4, 2011: In his inaugural speech, Governor Chafee reiterates his long-standing support for same-sex marriage.

July 2, 2011: Governor Chafee signs into law legislation legalizing civil unions for same-sex couples. Chafee says the bill didn't go far enough and vowed to continue fighting for full marriage rights for same-sex couples.

July 9, 2011: Aaron Couto and Ray Daignault, of Burrillville, are joined in Rhode Island's first civil union.

May 14, 2012: Governor Chafee affirms Rhode Island's recognition of out-of-state same sex marriage by signing Executive Order 12-02, mandating that all state departments, agencies and officers "shall recognize the lawful marriages of same-sex couples as valid for any purpose arising within the execution of its duties."

Jan. 22, 2013: House Judiciary Committee votes unanimously to approve same-sex marriage, only the second vote on the issue in 16 years.

Jan. 24, 2013: Full House approves same-sex marriage, 51 to 19.

April 23, 2013: Senate Judiciary Committee approves same-sex marriage, 7 to 4.

April 24, 2013: R.I. Senate approves same-sex marriage, 26 to 12.

April 30, 2013: House Judiciary Committee approves same-sex marriage unanimously.

May 2, 2013: The R.I. House votes 56 to 15 in favor of same-sex marriage, sending the matching House and Senate bills to Governor Lincoln Chafee. The governor signed the bills shortly after, in a signing ceremony on the steps of the State House before a jubilant crowd.

June 26, 2013: The U.S. Supreme Court strikes down federal Defense of Marriage Act, which denied federal benefits to legally married gay and lesbian couples, and clears the way for gay marriage in California.

Aug. 1, 2013: First day same-sex marriages can take place in Rhode Island.

Oct. 6, 2014: Rejecting appeals from five states seeking to preserve their bans on gay marriage, the U.S. Supreme Court effectively made such marriages legal in 30 states, up from 19 and the District of Columbia, taking in every region of the country.

June 26, 2015: The U.S. Supreme Court declares that same-sex couples have a right to marry anywhere in the United States, a historic culmination of two decades of litigation over gay marriage and gay rights generally. Gay and lesbian couples already could marry in 36 states and the District of Columbia. The court's 5-4 ruling means the remaining 14 states, in the South and Midwest, will have to stop enforcing their bans on same-sex marriage.

March 21, 2016: With its School Committee's unanimous approval, Cumberland becomes the first public school district in Rhode Island to have a formal policy protecting transgender students.

May 13, 2016: The Obama administration issues a landmark directive obligating public schools to treat transgender students in a way that matches their gender identity. Public schools must permit transgender students to use bathrooms and locker rooms consistent with their chosen gender identity. The directive was issued amid a court fight between the federal government and North Carolina.

June 6, 2016: The Rhode Island Department of Education releases comprehensive guidelines to protect transgender students, including language urging schools to allow a student to use the bathroom that corresponds to his or her gender identity. The guidance isn't a mandate, however.

Feb. 22, 2017: The Trump administration ends federal protections for transgender students that instructed schools to allow them to use bathrooms and locker rooms matching their gender identities. Without the directive issued under President Obama, it is up to states and school districts to interpret federal anti-discrimination law.

July 26, 2017: President Donald Trump announces he will ban transgender people from serving in the military in any capacity, an abrupt reversal of an Obama administration decision to allow transgender people to serve openly.

Dec. 11, 2017: The Pentagon announces transgender recruits will be allowed to enlist in the military beginning Jan. 1, despite opposition from President Donald Trump.

March 23, 2018: President Donald Trump releases an order banning most transgender troops from serving in military except under &ldquolimited circumstances.&rdquo

April 17, 2018: Rhode Island Department of Education implements regulations requiring all school districts to have comprehensive policies to protect the rights of transgender and gender non-conforming students and comply with federal civil rights laws.


Voir la vidéo: LA DÉSILLUSION DE DENIS SASSOU NGUESSO, LÉTAU SE RESSERRE, PANIQUE A BORD AU SASSOULAND ET POURQUOI (Juin 2022).