L'histoire

Daniel A Joy DE-585 - Histoire

Daniel A Joy DE-585 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Daniel A. Joy

Daniel Albert Joy, né le 11 octobre 1918 à Waltham, Mass., s'est enrôlé dans la Réserve navale le 8 février 1937 Pour son héroïsme et son courage à braver le feu japonais pour mettre les blessés en sécurité à Guadalcanal jusqu'à ce qu'ils soient tués par des tirs ennemis le 5 octobre 1942, Pharmacist's Mate Second Class Joy a reçu à titre posthume la Navy Cross.

(DE-585 : dp. 1 450 ; 1. 306', b. 37', dr. 13'9" ; B. 24 k. ;
cpl. 186 ; une. 2 6" 3 21" tt., 8 dcp., 1 dcp. (hh.), 2 dct;
cl. Rudderrow)

Daniel A. Joy (DE-585) a été lancé le 16 janvier 1944 par Bethlehem Hingham Shipyards, Hingham, Mass.; parrainé par Mme D. A. Joy ; et commandé le 28 avril 1944, le lieutenant F. E. Lawton. USNR, aux commandes.

Après un voyage d'escorte de convoi vers Bizerte, en Tunisie, entre le 2 août et le 19 septembre 1944, Daniel A. Joy a quitté Boston le 1er octobre et est arrivé à Humboldt Bay le 20 novembre. Le lendemain, il se mit en route pour filtrer les renforts pour les débarquements sur Leyte. Elle est restée en service d'escorte et de patrouille aux Philippines, en convoyant des navires de Nouvelle-Guinée et de Manus, et en couvrant les débarquements dans le golfe de Lingayen, la baie de Mangarin et Mindoro. Du 23 avril au 10 août 1946 elle était dans la région de Baie de Manille engagée dans le devoir local d'escorte et de patrouille anti-sous-marine. Du 10 août au 21 septembre elle a fait deux voyages à Okinawa, en revenant pour conduire des patrouilles d'élimination des mines dans les eaux de Mindoro et en restant prêt pendant les opérations de déminage dans la Baie de Liange.

Daniel A. Joy a navigué de Samar le 1er décembre 1945 pour la côte ouest, arrivant à San Pedro le 22 décembre.
navire, et elle a navigué le lendemain pour San Francisco. Elle est restée sur ce devoir jusqu'à ce que désarmé le 7 février 1949. Recommandé le 11 décembre de cette année, elle a navigué de Mare Island Naval Shipyard 4
Mars 1950 pour la Nouvelle-Orléans où ses vis sont retirées et son mât descendu. Des pontons étaient fixés à ses côtés et elle a été remorquée sur les rivières Mississippi, Illinois et Chicago jusqu'au lac Michigan
étaient ses vis et son mât ont été remplacés. Le 5 mai 1950, il est mis en service, en réserve pour servir de navire amiral à six patrouilleurs du 9e district naval engagés dans la formation de réservistes navals sur les Grands Lacs.

Daniel A. Joy a reçu deux étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale


Daniel A Joy DE-585 - Histoire

Extrait de : Dictionnaire des navires de combat navals américains

Daniel Albert Joy, né le 11 octobre 1918 à Waltham, Mass., s'est enrôlé dans la Réserve navale le 8 février 1937 Pour son héroïsme et son courage à braver le feu japonais pour mettre les blessés en sécurité sur Guadaleanal jusqu'à ce qu'ils soient tués par des tirs ennemis le 5 octobre 1942, Pharmacist's Mate Second Class Joy a reçu à titre posthume la Navy Cross. DE - 585 : dp. 1 450 litres. 306' b. 37'

dr. 13'9" s. 24 k. cpl. 186 a. 2 x 5", 3 x 21" tt., 8 dcp.,

1 dcp. (hh.), 2 cl. Gouvernail

Daniel A. Joy (DE-585) a été lancé le 15 janvier 1944 par Bethlehem-Hingham Shipyards, Hingham, Mass. parrainé par Mme D. A. Joy et commandé le 28 avril 1944, sous le commandement du lieutenant F. E. Lawton, USNR.

Après un voyage d'escorte de convoi à Bizerte, en Tunisie, entre le 2 août et le 19 septembre 1944, Daniel A. Joy a quitté Boston le 1 octobre et est arrivé à Humboldt Bay le 20 novembre. Le lendemain, il se mit en route pour filtrer les renforts pour les débarquements sur Leyte. Elle est restée en service d'escorte et de patrouille aux Philippines, en convoyant des navires de Nouvelle-Guinée et de Manus, et en couvrant les débarquements dans le golfe de Lingayen, la baie de Mangarin et Mindoro. Du 23 avril au 10 août 1945 elle était dans la région de Baie de Manille engagée dans le devoir local d'escorte et de patrouille anti-sous-marine. Du 10 août au 21 septembre elle a fait deux voyages à Okinawa, en revenant pour conduire des patrouilles d'élimination des mines dans les eaux de Mindoro et en restant prêt pendant les opérations de déminage dans la Baie de Liange.

Daniel A. Joy a navigué de Samar le 1er décembre 1945 pour la côte ouest, arrivant à San Pedro le 22 décembre. Le 12 août 1946, il est affecté au 12e district naval pour servir en tant que navire-école de la Réserve navale, et il part le lendemain pour San Francisco. Elle est restée sur ce devoir jusqu'à ce que désarmé le 7 février 1949. Recommandé le 11 décembre de cette année, elle a navigué de Mare Island Naval Shipyard le 4 mars 1950 pour la Nouvelle-Orléans où ses vis ont été enlevées et son mât est descendu. Des pontons ont été fixés à ses côtés et il a été remorqué sur les rivières Mississippi, Illinois et Chicago jusqu'au lac Michigan où ses vis et son mât ont été remplacés. Le 5 mai 1950, il est mis en service, en réserve pour servir de navire amiral à six patrouilleurs du 9e district naval engagés dans la formation de réservistes navals sur les Grands Lacs.


PORTAGE PCE 902

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Escorte de patrouille de classe PCE-842
    Quille posée le 29 janvier 1943 - Lancé le 28 août 1943

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque nom de navire (par exemple, Bushnell AG-32 / Sumner AGS-5 sont des noms différents pour le même navire, il devrait donc y avoir un ensemble de pages pour Bushnell et un ensemble pour Sumner) . Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque nom et/ou période de mise en service. À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


Jack Weinstein, non-conformiste juridique sur le banc fédéral, mort à 99 ans

NEW YORK (AP) - Jack B. Weinstein, un ancien juge fédéral qui s'est forgé une réputation de non-conformiste juridique infatigable tout en supervisant une série de recours collectifs historiques et de cas sensationnels de foule à New York comme celui des "Mafia Cops, " est mort. Il avait 99 ans.

Un responsable du palais de justice fédéral, Eugene Corcoran, a confirmé mardi la mort de Weinstein. La justice "a perdu un trésor national", a déclaré Corcoran dans un communiqué.

Weinstein, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale nommé par le président Lyndon Johnson, avait passé plus de cinq décennies sur le banc à Brooklyn avant de prendre sa retraite l'année dernière. Dans une interview accordée en 2012 à l'Associated Press, il a déclaré que sa longévité avait ses avantages.

"Vous ne vous souciez pas vraiment de ce que les gens pensent de vous", a déclaré le juge. "Vous n'allez nulle part. Vous le faites pour le plaisir. Et en tant que service public."

DOSSIER - Cette photo d'archive du 4 mars 2011 montre le juge Jack Weinstein lors d'une visite aux projets de logements Louis Armstrong dans la section Bedford-Stuyvesant de l'arrondissement de Brooklyn à New York. Weinstein, un juge fédéral qui s'est taillé une réputation de non-conformiste juridique infatigable tout en supervisant une série de recours collectifs historiques et de cas de foule sensationnels, est décédé. L'épouse de Weinstein a confirmé sa mort à 99 ans le mardi 15 juin 2021. (AP Photo/Bebeto Matthews, File)

Weinstein était connu pour avoir défendu les recours collectifs en tant que recours du petit gars pour les injustices présumées de la grande industrie.

Il a fait la une des journaux en 1984 en approuvant un règlement obligeant les fabricants d'herbicides à payer 180 millions de dollars aux vétérans vietnamiens exposés à l'agent Orange. Il a également présidé un procès en 1999 qui s'est soldé par un verdict sans précédent déclarant les fabricants d'armes de poing responsables de fusillades et négligents dans leurs pratiques commerciales. Et en 2006, il a donné son feu vert à un recours collectif intenté par des dizaines de millions de fumeurs réclamant jusqu'à 200 milliards de dollars aux compagnies de tabac pour les avoir prétendument dupés en leur faisant acheter des cigarettes légères.

Ses décisions ont souvent bouleversé les conservateurs, qui l'ont accusé de sacrifier la retenue judiciaire pour promouvoir des causes libérales. Dans de nombreux cas, les cours d'appel ont estimé que ses décisions étaient allées trop loin.

Dans un livre sur les litiges délictuels de masse, Weinstein a épousé une croyance en « l'obligation de l'humanité de créer une société juste ».

Weinstein est né à Wichita, au Kansas, mais a grandi à Harlem et à Brooklyn. Adolescent dans les années 1930, il a joué de petits rôles dans des spectacles de Broadway et a travaillé sur les quais pour se mettre à l'école.

Il a ensuite servi pendant la Seconde Guerre mondiale avant de lancer sa carrière juridique à la Columbia Law School, où il a obtenu son diplôme en 1948. Il a brièvement exercé dans le privé avant de devenir procureur du comté de Nassau de 1963 à 1965. Il était retourné à Columbia pour enseigner lorsque le président Johnson l'a nommé à la magistrature fédérale en 1967.

Le Weinstein de 6 pieds 2 pouces était une présence majestueuse au tribunal, où il préférait les costumes d'affaires aux robes et s'aventurait parfois hors du banc au milieu des procès pour avoir une vue d'ensemble de la procédure. Il était impatient avec les avocats de longue haleine, critiquait les directives de détermination de la peine qu'il jugeait trop dures pour les criminels de bas niveau et craignait que les juges ne deviennent la proie de l'orgueil.

« L'ego est un danger contre lequel tout juge doit se prémunir », écrit-il dans son livre. "Le tribunal doit contrôler son propre sens de l'importance - une corvée parfois très difficile."

Il a également exprimé sa confiance dans la capacité des jurys à traiter des affaires civiles complexes et litigieuses.

Un jury devrait-il « être autorisé à trancher un litige privé épineux… lorsque la décision a tant de connotations importantes, ou les juges eux-mêmes devraient-ils décider en estimant que l'affaire dépasse la portée d'un jury raisonnable ? écrivit-il dans l'étui à cigarettes légères.

En 1997, Weinstein a ajouté sa touche savante à une décision affirmant une peine de 12 ans de prison pour Vincent « Chin » Gigante, le « père impair » de la mafia. Le patron de la famille du crime organisé génois avait échappé aux poursuites pendant des années en errant dans les rues en peignoir miteux comme un fou.

Citant "Comme vous l'aimez" de Shakespeare, le juge a écrit : "Et un homme à son époque joue de nombreux rôles. . La dernière scène de toutes, qui met fin à cette étrange histoire mouvementée, est un deuxième enfantillage."

Weinstein a également apposé son sceau unique sur peut-être l'affaire de corruption policière la plus étonnante de l'histoire de la ville : le procès de deux détectives accusés d'avoir travaillé au noir en tant que tueurs à gages pour la mafia. Après la condamnation des accusés Louis Eppolito et Steven Caracappa en 2006, le juge a déclaré qu'ils méritaient des peines d'emprisonnement à perpétuité pour "la série de meurtres la plus odieuse jamais jugée dans ce palais de justice".

Un mois plus tard, il a stupéfié les procureurs en rejetant les condamnations sur la base des arguments de la défense selon lesquels le délai de prescription pour les huit meurtres avait expiré. Une cour d'appel a annulé la décision.

Weinstein a fait l'actualité jusqu'en 2019 en condamnant une Américaine qui a admis avoir soutenu le groupe État islamique à quatre ans de prison malgré l'objection des procureurs qui voulaient qu'elle soit enfermée pendant des décennies.

Fidèle à ses habitudes, il a déclaré que la peine clémente avait le potentiel de "la sauver en tant qu'être humain".


Articles Liés

La psychologie derrière le statu quo d'Israël

Obstacles psychologiques à la paix en Israël

Tout le monde se ment, surtout à soi-même

Le sujet de ses recherches initiales n'était pas sexy et assez éloigné du débat sur le bonheur. L'étude a documenté, en temps réel, le degré de souffrance des patients lors d'une coloscopie (c'était une procédure douloureuse à l'époque, contrairement à aujourd'hui).

Il s'est avéré qu'il n'y avait aucun lien entre la durée de la procédure et le niveau de douleur qu'un patient a ressenti et décrit à l'époque, et l'étendue du traumatisme dont il s'est souvenu par la suite. La mémoire était basée principalement sur l'augmentation ou la diminution de la douleur vers la fin de la procédure. Plus la douleur dans la phase finale de la procédure est forte, plus elle est devenue traumatisante dans la mémoire du patient - sans aucun lien avec la question de la douleur qu'il a réellement ressentie au cours de celle-ci.

Les expériences positives sont traitées de la même manière. Dans une conférence de 2010, Kahneman a raconté l'histoire d'un homme qui lui a raconté avoir écouté une symphonie qu'il aimait, « une musique absolument glorieuse ». Mais à la fin, il y a eu un « son de crissement épouvantable » qui, a déclaré l'homme, a gâché toute l'expérience pour lui.

Mais comme Kahneman l'a souligné, cela n'avait pas réellement détruit l'expérience, car l'homme aimait la musique à l'époque. Au contraire, cela a ruiné sa mémoire de l'expérience, ce qui est quelque chose de complètement différent.

"Nous vivons et vivons de nombreux moments, mais la plupart d'entre eux ne sont pas préservés", a déclaré Kahneman. « Ils sont perdus à jamais. Notre mémoire recueille certaines parties de ce qui nous est arrivé et les transforme en une histoire. Nous prenons la plupart de nos décisions en fonction de l'histoire racontée par notre mémoire.

"Par exemple, des vacances - nous ne nous souvenons pas, ou ne vivons pas, tout le temps que nous avons passé en vacances, mais seulement les impressions conservées dans notre mémoire, les photographies et la documentation. De plus, nous choisissons généralement les prochaines vacances non pas comme une expérience mais comme un futur souvenir. Si avant de prendre la décision de nos prochaines vacances, nous supposons qu'à la fin toutes les photos seront effacées et qu'on nous donnera un médicament qui effacera également notre mémoire, il est fort possible que nous choisissions des vacances différentes de la celui que nous choisissons réellement.

Une notion très vague

Les études de Kahneman sur «Ce que je vis» par rapport à «Ce dont je me souviens» l'ont amené à s'impliquer dans l'étude du bonheur.

« J'ai constitué un groupe de chercheurs, dont un économiste que je considérais à la fois comme un partenaire du groupe et son principal client », m'a-t-il dit lors de notre rencontre en début d'année. «Nous voulions comprendre quels facteurs affectent le bonheur et essayer de travailler pour changer les conditions et les politiques en conséquence. Les économistes ont plus d'influence sur la politique.

« Le groupe a développé un modèle connu sous le nom de DRM, ou Day Reconstruction Method – une méthode assez efficace pour reconstruire des expériences tout au long de la journée. Il donne des résultats similaires à ceux de « Ce que je vis » et est plus facile à faire. »

Il s'avère qu'il existe des différences significatives entre le récit dont nous nous souvenons et que nous racontons, et les sentiments de bonheur quotidien que nous ressentons à l'époque - au point que Kahneman pense que le terme général « bonheur » est trop vague et peut ' t être appliqué aux deux.

Il considère le « bonheur » comme le sentiment de plaisir qu'une personne éprouve ici et maintenant - par exemple, deux semaines de détente sur la plage ou une conversation agréable avec une personne intéressante. Ce qui est décrit comme du bonheur dans "Ce dont je me souviens" est quelque chose que Kahneman préfère appeler - comme il l'a fait plus d'une fois dans sa série d'études - "satisfaction" ou "satisfaction de la vie".

Amir Mandel s'entretient avec Daniel Kahneman, mars 2018. Qu'est-ce que j'ai considéré le plus important dans notre rencontre ? Mon plaisir de la rencontre ou de la photo ? Moti Milrod

"La satisfaction de vivre est liée dans une large mesure aux critères sociaux - atteindre les objectifs, répondre aux attentes", a-t-il expliqué. «C’est basé sur des comparaisons avec d’autres personnes.

« Par exemple, en ce qui concerne l'argent, la satisfaction de vivre augmente en proportion directe de ce que vous avez. En revanche, le bonheur n'est affecté par l'argent que lorsqu'il manque. La pauvreté peut acheter beaucoup de souffrance, mais au-dessus du niveau de revenu qui satisfait les besoins de base, le bonheur, tel que je le définis, n'augmente pas avec la richesse. Le graphique est étonnamment plat.

« L'économiste Angus Deaton, lauréat du prix Nobel 2015, a également participé à ces conclusions. Le bonheur dans ce sens dépend, dans une large mesure, de la génétique – d'une capacité naturelle à être heureux. Il est également lié à une disposition génétique à l'optimisme. Ce sont apparemment les mêmes gènes.

« Dans la mesure où des facteurs extérieurs affectent cet aspect du bonheur », a-t-il poursuivi, « ils sont uniquement liés aux personnes : nous sommes heureux en compagnie de personnes que nous aimons, en particulier d'amis, plus qu'avec des partenaires. Les enfants peuvent provoquer un grand bonheur, à certains moments.

« J'étais malheureux »

À peu près au même moment où ces études étaient menées, la société de sondage Gallup (qui entretient des relations avec Princeton) a commencé à étudier divers indicateurs parmi la population mondiale. Kahneman a été nommé consultant pour le projet.

« J'ai suggéré d'inclure des mesures du bonheur, tel que je le comprends – le bonheur en temps réel. À cela se sont ajoutées des données du Bhoutan, un pays qui mesure le bonheur de ses citoyens comme indicateur du succès du gouvernement. Et petit à petit, ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de World Happiness Report de Gallup s'est développé. Il a également été adopté par les pays de l'ONU et de l'OCDE et est publié sous forme de rapport annuel sur l'état du bonheur dans le monde.

« Un troisième développement, très important à mes yeux, a été une série de conférences que j'ai données à la London School of Economics dans lesquelles j'ai présenté mes découvertes sur le bonheur. L'audience comprenait le professeur Richard Layard – un enseignant de l'école, un économiste britannique et un membre de la Chambre des Lords – qui s'intéressait au sujet. Finalement, il a écrit un livre sur les facteurs qui influencent le bonheur, qui est devenu un succès en Grande-Bretagne », a déclaré Kahneman, se référant à « Happiness : Lessons from a New Science ».

« Layard a fait un travail important sur les problèmes communautaires, sur l'amélioration des services de santé mentale – et sa motivation principale était de promouvoir le bonheur. Il a inculqué l'idée du bonheur comme facteur dans les considérations économiques du gouvernement britannique.

"L'implication d'économistes comme Layard et Deaton a rendu cette question plus respectable", a ajouté Kahneman avec un sourire. « Les psychologues ne sont pas tellement écoutés. Mais lorsque les économistes s'en mêlent, tout devient plus sérieux, et les recherches sur le bonheur ont progressivement attiré l'attention des organisations politiques.

"En même temps", a déclaré Kahneman, "un mouvement s'est également développé en psychologie - la psychologie positive - qui se concentre sur le bonheur et accorde une grande importance aux questions internes comme le sens. J'en suis moins sûr.

Touristes à New York posant près d'un sans-abri. "En général, si vous voulez réduire la souffrance, la santé mentale est un bon point de départ", explique Kahneman. Reuters

« Les gens associent le bonheur principalement à la compagnie des autres. Je me souviens d'une conversation avec Martin Seligman, le fondateur de la psychologie positive, au cours de laquelle il a essayé de me convaincre que j'avais une vie pleine de sens. J'ai insisté – et je le pense encore aujourd'hui – que j'avais une vie intéressante. « Significatif » n'est pas quelque chose que je comprends. Je suis une personne chanceuse et assez heureuse - principalement parce que, pendant la majeure partie de ma vie, j'ai travaillé avec des gens dont j'aimais la compagnie.

Puis, se référant à son best-seller de 2011 « Penser, vite et lentement », il a ajouté : « Il y a eu quatre ans où j'ai travaillé seul sur un livre. C'était terrible, et j'étais malheureux.

Malgré les réserves de Kahneman, les tendances de la psychologie positive ont fini par dominer la science du bonheur. L'un des représentants les plus éminents du domaine est le professeur Tal Ben-Shahar, qui a enseigné le cours le plus populaire de l'histoire de Harvard (au printemps 2006), sur le bonheur et le leadership.

Suivant ses traces, les professeurs de Yale ont développé un cours sur le bonheur qui a attiré des masses d'étudiants et a éclipsé tous les autres cours proposés dans la prestigieuse université.

"En psychologie positive, il me semble qu'ils essaient de convaincre les gens d'être heureux sans rien changer à leur situation", a déclaré Kahneman, sceptique. « Pour apprendre à être heureux. Cela correspond bien au conservatisme politique.

J'ai fait remarquer à Kahneman que le bouddhisme - y compris le chef spirituel du bouddhisme tibétain, le Dalaï Lama, avec qui il est en contact - met également l'accent sur le changement de l'état spirituel intérieur d'une personne. "C'est vrai dans une large mesure", a-t-il convenu, "mais d'une manière différente, à mon avis. Le bouddhisme a une vision sociale du monde différente.

"Mais en tout cas, j'avoue que j'ai participé à une rencontre avec le Dalaï Lama au MIT, et certains de ses gens étaient là - y compris un de ses hauts responsables, qui vit à Paris et lui sert de personne de contact et de traducteur en France. . Je ne pouvais pas détacher mes yeux de cet homme. Il rayonnait. Il avait une telle paix intérieure et un tel sentiment de bonheur, et je ne suis absolument pas assez cynique pour l'ignorer.

Tendance à la santé mentale

Kahneman a étudié le bonheur pendant plus de deux décennies, a donné des conférences passionnantes et, grâce à son statut, a contribué à mettre la question à l'ordre du jour des deux pays et organisations, principalement l'ONU et l'OCDE. Il y a cinq ans, cependant, il a abandonné cette ligne de recherche.

Deux Françaises en train de rire dans un café à Paris, avril 2017. "Nous sommes heureuses en compagnie de gens que nous aimons, surtout des amis", déclare Kahneman. Bloomberg

« Je suis progressivement devenu convaincu que les gens ne veulent pas être heureux », a-t-il expliqué. « Ils veulent être satisfaits de leur vie.

Un peu abasourdi, je lui ai demandé de répéter cette déclaration. "Les gens ne veulent pas être heureux de la façon dont j'ai défini le terme - ce que je vis ici et maintenant. À mon avis, il est beaucoup plus important pour eux d'être satisfaits, d'éprouver de la satisfaction dans la vie, du point de vue de «Ce dont je me souviens», de l'histoire qu'ils racontent sur leur vie. J'ai poursuivi le développement d'outils pour comprendre et faire progresser un atout que je pense important mais qui ne intéresse pas la plupart des gens.

« Pendant ce temps, la prise de conscience du bonheur a progressé dans le monde, y compris les indices annuels de bonheur. Il me semble que sur cette base, ce qui peut être avancé avec confiance, c'est une réduction de la souffrance. La question de savoir si la société devrait intervenir pour que les gens soient plus heureux est très controversée, mais si la société devrait s'efforcer de faire moins souffrir les gens – c'est largement accepté.

« Une grande partie de l'activité de Layard au nom du bonheur en Angleterre concernait le renforcement du système de santé mentale. En général, si vous voulez réduire la souffrance, la santé mentale est un bon point de départ - car l'étendue de la maladie est énorme et l'intensité de la détresse ne permet pas de parler de bonheur. Nous devons également parler de la pauvreté et de l'amélioration de l'environnement de travail, où de nombreuses personnes sont maltraitées. »

Mon entretien avec Kahneman a eu lieu alors que je commençais à travailler sur la série d'articles de Haaretz « Le secret du bonheur », et visait initialement à le conclure. C'était la clé de toute la série. Il est intéressant de noter que Kahneman, l'un des principaux symboles de la recherche sur le bonheur, est finalement devenu douteux et a arrêté, tout en proposant que nous nous attaquions principalement aux causes de la souffrance.

Le « secret du bonheur » n'a pas été déchiffré. Même la définition du terme reste vague. La génétique et la chance y jouent un rôle important.

Néanmoins, quelques idées qui ont émergé de la série sont restées en moi : je suis émerveillé par l'activité de Layard. J'ai été impressionné par la tranquillité de la vision du monde bouddhiste et les pratiques qui l'accompagnent. Personnellement, j'ai choisi de pratiquer la méditation avec une technique adaptée aux personnes de cultures occidentales.

J'ai appris à collecter des expériences et pas nécessairement des souvenirs, ce qui peut être contesté. Cela ne me dérange pas de rester trois heures dans un café parisien ou de passer une journée à errer dans les rues de Berlin, sans remarquer un seul monument ou avoir un seul incident que je pourrais raconter. J'ai renoncé à mes revenus pour faire ce que j'aime, comme, par exemple, écrire sur le bonheur et la musique.

Surtout, il est devenu clair que nos meilleures heures sont passées en compagnie de personnes que nous aimons. Avec cette ressource, il vaut la peine d'être généreux.


Daniel A Joy DE-585 - Histoire

L'USN à flot pendant la Seconde Guerre mondiale était composée de flottes. Une flotte était une organisation de navires et d'avions sous le commandement d'un commandant en chef. Il comprenait normalement tous les types de navires et d'avions en nombre suffisant pour mener des opérations majeures sur un théâtre de guerre donné.

La principale subdivision d'une flotte était connue sous le nom de force. À partir de ces forces, des groupes de travail ont été organisés pour accomplir des tâches spéciales. Les organisations de la flotte et de la force ont été préparées et publiées par le chef des opérations navales.

L'unité de base des navires de la flotte était la division, qui était composée de deux ou plusieurs navires du même type. Les divisions d'escorte de destroyers étaient connues sous le nom de divisions d'escorte - CortDiv. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les CortDiv étaient presque exclusivement composés de DE, composés de 6 navires de la même classe, généralement avec des numéros de coque séquentiels. Cependant, ce n'était pas toujours le cas. Alors que la plupart des DE ont servi avec leur division d'origine, il était courant qu'un DE soit déplacé d'une division à l'autre. Le déménagement peut être dû à l'évolution des besoins de la division, au reclassement du DE ou à la disponibilité des DE pour le service.

L'un des rôles du CortDiv était de protéger les convois des attaques ennemies, qu'elles soient aériennes, de surface ou sous-marines. Les navires du convoi étaient de plusieurs types et comprenaient des cargos, des pétroliers, des transports de troupes et des navires spécialisés tels que des navires de réparation et des barges.

Les autres rôles des CortDivs étaient en tant qu'équipes de "hunter-killer" (HUK) dans les groupes de travail qui sont allés en mer dans le but spécifique de localiser et de détruire les sous-marins anti-sous-marins et antiaériens de dépistage des navires capitaux alors qu'ils bombardaient les installations côtières ennemies avant les assauts amphibies et l'armement des stations de "piquetage" sur le périmètre extérieur de la flotte et des opérations de débarquement pour engager les kamikazes et avertir les navires du périmètre intérieur de leur approche. Il s'agissait d'une tâche très dangereuse et les DE ont subi des pertes humaines et matérielles.

Ce qui suit est une liste des divisions DE connues. Ceci est un travail en cours de réalisation. Si vous avez des informations supplémentaires, veuillez contacter le webmaster.

Division 3 Atlantique/Pacifique

130 JACOB JONES *
131 HAMMANN
132 ROBERT E. PEARY
147 BLAIR
148
239

133 PILLSBURY *
134 PAPE
135 FLAHERTY
136 FRÉDÉRIC C. DAVIS
149 CHATELAIN
150 NEUNZER

5 ÉVAR
6 WYFFELS
47 DECKER
48 DOBLER
257 SMART
258 WALTER S. BROWN
397 WILHOITE

Division 6 Atlantique/Pacifique '45

53 CHARLES-LAURENT
(APD-37)
54 DANIEL T. GRIFFIN (APD-38)
56 DONNELLE
154 SIM (APD-50)
155 SAUT (APD-51)
156 REEVES (APD-52)

Division 7 Atlantique/Pacifique

240 MOORE *
241 KEITH
242 TOMICH
243 J. RICHARD WARD
244 LOUTRESTETTER
245 SLOAT

7 GRISWOLD *
8 ACIER
9 CARLSON
10 BEBAS
11 CROUTER
256 SEID

Division 9 Atlantique/Pacifique

138 DOUGLAS L.HOWARD *
137 HERBERT C.JONES
139 FARQUHAR
140 J.R.Y. BLAKELY
141 COLLINE
142 FESSENDEN
143 FISKE (coulé)

1 9 CHARGE R.HASTINGS *
20 LEHARDY
21 HAROLD C. THOMAS
22 WILEMAN
23 CHARLES R.GREER
24 WHITMAN

162 IMPT *
163 McCONNELL
164 OSTERHAUS
165 PARCS
166 BARON
167 ACREE

57 FOGG *
59 FOSS
60 GANTNER (APD 42)
62 GEORGE W. INGRAM (APD 43)
63 IRA JEFFERY (APD 44)
65 LEE FOX (APD 45)

Division 13 Atlantique/Pacifique

144 GEL *
145 HOUSSE
146 POUCES
161 BARBIER (APD 57)
246 NEIGE
247 STANTON
248 SWASEY

14 DOHERTY *
15 AUSTIN
17 EDWARD C. DALY
18 GILMORE
49 DONEFF
50 ENGSTROM

Division 15 Atlantique/Pacifique

168 AMICK *
169
170 STAND
171 CARROLL
172 COONEUR
173

259 WILLIAM C. MILLER *
260 CABANE
261 DIONNE
262 CHAMPS
263 ACTE
264 ELDEN

Division 17 Atlantique/Pacifique

214 SCOTT
215 BURKE (APD 65)
216 DROIT (APD 66)
675 WEBER (APD 75)
676 SCHMITT (APD 76)
677 FRAMENT (APD 77)

Division 19 Atlantique/Pacifique

66 AMESBURY * (APD 46)
68 BATES (APD 47)
69 BLESSMAN (APD 48)
236 WILLIAM M. HOBBY (APD 95)
695 RICHE (coulé)
790 BORUM
791 MALOY

Division 20 Atlantique/Pacifique

249 MARCHAND *
250 HURST
251 CAMP
252 HOWARD D. CROW
253 PETIT
254 RICKETTS

70 JOSEPH E. CAMPBELL
(APD 49)
157 FECHTELER (coulé)
158 POURSUITE (APD 54)
159 LANING (APD 55)
160 LOY (APD 56)
161 BARBIER (APD 57)

Division 22 Atlantique/Pacifique

151 PISCINE *
152 PETERSON
316 HARVESON
317 JOYCE
318 KIRKPATRICK
319 LÉOPOLD
Après la perte de Léopold,
remplacé par Gandy
764 GANDY
767 OSWALD

Division 23 Atlantique/Pacifique

255 SELLSTROM *
382 RAMSDEN
383 MOULINS
384 RHODES
385 RICHEY
386 SAUVAGE

181 STRAUB *
174 MARCHES
175 PENNEWILL
176 MICKA
177 REYBOLD
178 HERZOG
179 McANN
180 TROMPETTE
182 GUSTAFSON

25 WINTLE *
26 DEMPSEY
27 DUFFY
28 ÉMERY
29 STADFELD
30 MARTIN

37 VERT *
38 WYMAN
39 AMOUREUX
40 PONCEUSES
41 BRACKET
265 NUAGES

31 SEDERSTROM *
32 FLAMAND
33 TISDALE
34 EISELE
35 JUSTE
36 L'AMOUR D'HOMME

739 BANGUST *
740 BATEAU
741 TISSURIER
742 HILBERT
743 LAMON
744 KYNE

Division 35 Atlantique/Pacifique

763 CATE *
105 TERRES
764 GANDY
765 COMTE K. OLSEN
766 SLATER
768 EBERT

217 COOLBAUGH *
218 DARBY
219 J. DOUGLAS BOIS NOIR
678 HARMON
679 BOIS VERT
680 LOESER

199 EFFECTIFS *
198 LOVELACE
200 NEUENDORF
201 JAMES E CRAIG
202 EICHENBERGER
203 THOMASON

696 ÉPILLEUSE *
697 GEORGES
698 RABY
699 MARAIS
700 COURRIER
701 OSMUS

633 CONTREMAN *
634 WHITEHURST
635 ANGLETERRE
636 WITTER
637 BAGUES (APD 40)
638

183 MILLES SAMUEL S. *
184
185 énigme
186 JUREUR
187 POUPE
188 ONEILL

Division 45 Atlantique/Pacifique

387 VANCE *
388 LANSING
389 DURANT
390 CALCATERRA
391 CHAMBRES
392 MERILL

320 MENGES
321 MOSLEY
322 NOUVELLE
323 FIERTÉ
324 FALGOUT
325 LOWE

Division 47 Atlantique/Pacifique

789 TATUM
790 BORUM
791 MALOY
792 HAINES (APD-84)
793 RUNELS (APD 85)
794 HOLLIS (APD-86)
? Si cette information est correcte.

103 BOSWICK
104 BREEMAN
102 THOMAS
189 BRONSTEIN
190 BOULANGER
191 COFFMAN

42 REYNOLD *
43 MITCHELL
44 DONALDSON
301 LAC
302 LYMAN
303 CROWLEY

Division 51 Atlantique/Pacifique

393 HAVERFIELD *
394 SUISSE
395 WILLIS
396 JANSSEN
397 WILHOITE (également 5 & 59)
398 COCKRIL

745 SNYDER *
746 OURLET
747 LUMINEUX
748 CAISSES
749 ROBERTS
750 McCLELLAND

220 FRANCIS M. ROBINSON *
221 SOLAIRE
222 FOWLER
204 JORDANIE
214 SCOTT
665 JENKS
666 DURIK

Division 55 Atlantique/Pacifique

192 EISNER *
193 GARFIELD THOMAS
194 WINGFIELD
195 THORNHILL
196 RINEHART
197 ROCHE

681 GILLET
682 UNDERHILL (coulé)
683 HENRY R. KENYON
795 GUNASON
796 MAJEUR
797 WEEDEN

326 THOMAS J. GARY *
327 BRTRE
328 PINSON
329 KRETCHMER
330 O'REILLY
331 KOINER

Division 58 Atlantique/Pacifique

332 PRIX
333 STRICKLAND
334 FORSTER
399 STOCKDALE
400 HISSEM
401 PORTE (coulé)

Division 59 Atlantique/Pacifique

129 EDSALL *
238 STEWART
335 DANIEL
336 ROY O. HALE
337 DALE W. PETERSON
338 MARTIN H. RAY
397 WILHOITE (Pacifique)
240 MOORE (Pacifique)

51 BOUCLE
575 AHREN
576 BARRE (APD 39)
578 ROBERT I. PAINE
686 EUGENE E. ELMORE
702 COMTE V. JOHNSON
703 HOLTON
704 CRONINE
705 FRYBARGER
708 PARLÉ

304 RALL *
305 HALLORAN
306 CONNOLLY
307 FINNÉGAN

Division 62 Atlantique/Pacifique

210 LOUTRE *
211 HUBBARD (APD-53)
212 HAYTER (APD-80)
789 TATUM (APD 81)
790 BORUM
791 MALOY
798 VARIAN
799 SCROGGINS
800 JACK W. WILKE

402 RICHARD S. BULL *
403 RICHARD M. ROWELL
404 EVERSOLE (coulé)
405 DENNIS
406 EDMONDS
407 SHELTON (coulé)
532 TWEEDY

339 JOHN C. BUTLER *
340 O'FLAHERTY
341 RAYMOND
533 HOWARD F. CLARK
534 SILVERSTEIN
535 LEWIS

408 STRAUS *
409 LA PRADE
410 JACK MILLER
438 CORBESIER
439 CONKLIN
440 McCOY REYNOLD

213 WILLIAM T POWELL
51 BOUCLE
153 REUBEN JAMES
223 SPANGENBERG
577 ALEXANDER J. LUC
578 ROBERT I. PAIN

Division 67 Atlantique/Pacifique

579 RILEY
580 LESLIE L. B. KNOX
581 McNULTY
582 MÉTIVIER
583 GEORGE A. JOHNSON
686 EUGENE E. ELMORE

342 RICHARD W. SUESENS *
343 ABERCRROMBIE
344 OBERRENDER
411 STAFFORD
412 WALTER C. WANN
413 SAMUEL B. ROBERTS
(coulé)

441 WILLIAM SEIVERLING *
442 ULVERT M. MOORE
443 KENDALL C. CAMPBELL
444 GOSS
445 GRADY
508 GILLIGAN

584 CHARLES J. KIMMEL *
585 DANIEL A. JOIE
586 LOUGH
587 THOMAS F. NICKEL
588 PEIFFER
589 TINSMAN

414 LERAY WILSON
415 LAWRENCE C. TAYLOR*
416 MELVIN R. NAWMAN
417 OLIVIER MITCHELL
418 TABBERER
419 ROBERT F. KELLER

639 GENDREAU *
640 FIEBERLING
641 WILLIAM C. COLE
642 PAUL G. BAKER
643 DAMON M. CUMMINGS
644 VAMMEN

224 RUBRIQUE
225 JOUR
230 CAFÉ
231 HODGES
706 HOLT
707 EMPLOI

345 ROBERT BRAZIER
346 EDWIN A. HOWARD
347 JESSE RUTHERFORD
348 CLÉ
420 LELAND E. THOMAS
421 CHESTER T. O'BRIEN

422 DOUGLAS A. MUNRO *
423 DUFILHO
424 HAAS
446 CHARLES E. BRANNON
447 ALBERT T. HARRIS
509 FORMOE

349 GENTRY
350 TRAW
351 MAURICE J. MANUEL
352 NAIFEH
536 BIVIN
537 RIZZI

112 CARTER
769 NEAL A. SCOTT
770 MUIR
771 SUTTON

16 EDGAR G. CHASE
45 ANDRES
527 O'OUTOLE
528 JEAN J. POUVOIRS
529 MAÇON
530 JOHN M. BERMINGHAM

353 DOYLE C. BARNES *
354 KENNETH M. WILLETT
355 JACCARD
356 LLOYD E. ACREE
357 GEORGE E. DAVIS
358 MAC

359 BOISSON *
360 JOHNNIE HUTCHINS
361 WALTON
362 ROLF
363 PRATT
364 ROMBACH

365 McGINTY *
366 ALVIN C. COCKRELL
367 FRANÇAIS
368 CÉCIL J. DOYLE
369 THADDEUS PARKER
370 JOHN L. WILLIAMSON

371 PRESLEY
372 WILLIAMS
538 OSBERG

448 CROIX
449 HANNA
450 JOSEPH E. CONNOLLY
510 HEYLIGER

DEs - Divisions inconnues

APD - 66 Inconnu, à l'exception de quelques numéros TransDIV.
La plupart ont été commandés en tant qu'APD


La joie de manger

La nourriture est plus que la survie. Avec elle, nous nous faisons des amis, des amants de la cour et comptons nos bénédictions. The sharing of food has always been part of the human story. From Qesem Cave near Tel Aviv comes evidence of ancient meals prepared at a 300,000-year-old hearth, the oldest ever found, where diners gathered to eat together. Retrieved from the ashes of Vesuvius: a circular loaf of bread with scoring marks, baked to be divided. “To break bread together,” a phrase as old as the Bible, captures the power of a meal to forge relationships, bury anger, provoke laughter. Children make mud pies, have tea parties, trade snacks to make friends, and mimic the rituals of adults. They celebrate with sweets from the time of their first birthday, and the association of food with love will continue throughout life𠅊nd in some belief systems, into the afterlife. Consider the cultures that leave delicacies graveside to let the departed know they are not forgotten. And even when times are tough, the urge to celebrate endures. In the Antarctic in 1902, during Robert Falcon Scott’s Découverte expedition, the men prepared a fancy meal for Midwinter Day, the shortest day and longest night of the year. Hefty provisions had been brought on board. Forty-five live sheep were slaughtered and hung from the rigging, frozen by the elements until it was time to feast. The cold, the darkness, and the isolation were forgotten for a while. “With such a dinner,” Scott wrote, “we agreed that life in the Antarctic Regions was worth living.” — Victoria Pope

This wartime photograph was published in a 1916 issue of National Geographic with a caption referring to Adam, Eve, and the apple. But more germane is how the image evokes an idyllic British landscape and the childhood pleasure of a snack after play.
A. W. Cutler, National Geographic Creative

Afghan women share a meal of flatbread, goat, lamb, and fruit in the Women’s Garden, a refuge for conversation and confidences outside the city of Bamian. The garden and surrounding park were created to promote leisure activities for women and families­. For this group it includes the chance to bond over food.
Lynsey Addario, Reportage by Getty Images

“I got to thinking … about all those women on the Titanesque who passed up dessert.” — Erma Bombeck

Click here to launch gallery.

After World War I, roadside eateries like the California snack bar at right became popular. At left, from top: In Portugal a truck sells German comfort food in Washington, D.C., a PETA protester offers meatless hot dogs in England a beachgoer eats a packed lunch.

In this 1894 photograph of an outing in the Maine woods, watermelon slices resemble oversize grins. Medieval hunting feasts and Renaissance outdoor banquets were precursors of the picnic, but the activity gained currency after the industrial revolution as a short, economical excursion.
Bettmann/CORBIS

“With good friends𠉪nd good food on the board…we may well ask, When shall we live if not now?” — M.F.K. Fisher, The Art of Eating

Click here to launch gallery.

A shared meal binds people together, whether they’re a family saying grace (left), patients in a Croatian clinic (above, top), young men tucking into fried chicken in Accra, Ghana, or Buddhist priests near Shanghai supping on noodles in 1931.

The Sisters of the Visitation near Beirut, Lebanon, use a paste of almonds and sugar to make marzipan sweets, typically eaten around Easter. Foodstuffs are often a source of income for holy orders the Trappists, for example, sell beer and cheese. These Maronite nuns make candy shaped like birds and flowers.
Ivor Prickett, Panos pictures

“I will marry you if you promise not to make me eat eggplant.” — Gabriel García Márquez, Love in the Time of Cholera

Click here to launch gallery.

Meals as milestones, from top left: A cake marks a birthday in 1934. At the wedding feast of an Armenian couple in Nagorno-Karabakh, the meat dish khorovats is served along with song and dance. Foods are laid out in honor of the deceased in Belarus. At right: A joyful catch is made in Bristol Bay, Alaska.

Four-year-old Seraphin Eskildsen is immersed in a bowl of porridge at his home in Denmark. For many, a favorite childhood food summons fond memories. Chef Jacques Pépin’s was a baguette with a square of dark chocolate. For Julia Child, it was a vanilla-and-chocolate ice-cream sandwich.
Joakim Eskildsen

The magazine thanks The Rockefeller Foundation and members of the National Geographic Society for their generous support of this series of articles.


What is the Church Age?

An “age” is an historical period of time or an era. Some historians divide human history into many epochs and name them according to their defining characteristics: Middle Ages, Modern Age, Postmodern Age, etc. Biblical history, too, can be divided into different eras. When those divisions emphasize God’s interaction with His creation, we call them dispensations. More broadly, biblical history can be divided into two periods, roughly following the division of Old and New Testaments: the Age of the Law and the Church Age.

The Church Age is the period of time from Pentecost (Acts 2) to the rapture (foretold in 1 Thessalonians 4:13-18). It is called the Church Age because it covers the period in which the Church is on earth. It corresponds with the dispensation of Grace. In prophetic history, it falls between the 69th and 70th weeks of Daniel (Daniel 9:24-27 Romans 11). Jesus predicted the Church Age in Matthew 16:18 when He said, “I will build my church.” Jesus has kept His promise, and His Church has now been growing for almost 2,000 years.

The Church is composed of those individuals who have by faith accepted Christ Jesus as their Savior and Lord (John 1:12 Acts 9:31). Therefore, the Church is people rather than denominations or buildings. It is the Body of Christ of which He is the head (Ephesians 1:22-23). Le mot grec ecclesia, translated “church,” means “a called-out assembly.” The Church is universal in scope but meets locally in smaller bodies.

The Church Age comprises the entire dispensation of Grace. “The law was given through Moses grace and truth came through Jesus Christ” (John 1:17). For the first time in history, God actually indwells His creatures, permanently and eternally. In other dispensations the Holy Spirit was always present and always at work, but He would come upon people temporarily (e.g., 1 Samuel 16:14). The Church Age is marked by the Holy Spirit’s permanent indwelling of His people (John 14:16).

Scripture makes a distinction between the nation of Israel and the Church (1 Corinthians 10:32). There is some overlap because, individually, many Jews believe in Jesus as their Messiah and are therefore part of the Church. But God’s covenants with the nation of Israel have not yet been fulfilled. Those promises await fulfillment during the Millennial Kingdom, after the Church Age ends (Ezekiel 34 37 45 Jeremiah 30 33 Matthew 19:28 Revelation 19).

The Church Age will end when God’s people are raptured out of the world and taken to be with the Lord (1 Corinthians 15:51-57). The rapture will be followed in heaven by the Marriage Supper of the Lamb (Revelation 19:6-9) as the Church, the Bride of Christ, receives her heavenly reward. Until then, the Church carries on in hope, exhorted to “stand firm. Let nothing move you. Always give yourselves fully to the work of the Lord, because you know that your labor in the Lord is not in vain” (1 Corinthians 15:58).


What Does the Bible Say About Angels?

What do angels look like? Why were they created? And what do angels do? Humans have always held a fascination for angels and angelic beings. For centuries artists have tried to capture images of angels on canvas.

It may surprise you to know that the Bible describes angels nothing at all like they are typically depicted in paintings. (You know, those cute little chubby babies with wings?) A passage in Ezekiel 1:1-28 gives a brilliant description of angels as four-winged creatures. In Ezekiel 10:20, we are told these angels are called cherubim.

Most angels in the Bible have the appearance and form of a man. Many of them have wings, but not all. Some are larger than life. Others have multiple faces that appear like a man from one angle, and a lion, ox, or eagle from another angle. Some angels are bright, shining, and fiery, while others look like ordinary humans. Some angels are invisible, yet their presence is felt, and their voice is heard.


History of Emotional Intelligence

Emotional intelligence as a term didn't come into our vernacular until around 1990. Despite being a relatively new term, interest in the concept has grown tremendously since then.

Early Growth

As early as the 1930s, the psychologist Edward Thorndike described the concept of "social intelligence" as the ability to get along with other people. During the 1940s, psychologist David Wechsler proposed that different effective components of intelligence could play an important role in how successful people are in life.

Later Developments

The 1950s saw the rise of the school of thought known as humanistic psychology, and thinkers such as Abraham Maslow focused greater attention on the different ways that people could build emotional strength.

Another important concept to emerge in the development of emotional intelligence was the notion of multiple intelligences. This concept was put forth in the mid-1970s by Howard Gardner, introducing the idea that intelligence was more than just a single, general ability.

The Emergence of Emotional Intelligence

It was not until 1985 that the term "emotional intelligence" was first used by in a doctoral dissertation by Wayne Payne. In 1987, an article published in Mensa Magazine, Keith Beasley uses the term "emotional quotient."

In 1990, psychologists Peter Salovey and John Mayer published their landmark article, "Emotional Intelligence," in the journal Imagination, Cognition, and Personality. They defined emotional intelligence as "the ability to monitor one's own and others' feelings and emotions, to discriminate among them, and to use this information to guide one's thinking and actions."

In 1995, the concept of emotional intelligence was popularized after the publication of Daniel Goleman’s book "Emotional Intelligence: Why It Can Matter More Than IQ."

The topic of emotional intelligence has continued to capture the public interest since and has become important in fields outside of psychology including education and business.


Voir la vidéo: ÉTUDE DU LIVRE DE DANIEL: Chapitre 10 (Mai 2022).