L'histoire

USS Stringham DD 83 - Histoire

USS Stringham DD 83 - Histoire



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

USS Stringham DD 83

Stringham II

(Destroyer n° 83 : dp. 1 284 (complet), l. 314'4" ; b. 30'11;4 ; dr. 9'2" (moyenne), s. 34,8 k., cpl. 103 ; a. 4 4", 2 1-pdr., 12 21" tt.; cl. Wickes)

Le deuxième Stringham (destroyer n° 83) a été construit le 19 septembre 1917 à Quincy Mass., par la Fore River Shipbuilding Co. ; lancé le 30 mars 1918; parrainé par Mme Edward B. Hill et commandé le 2 juillet 1918, Comdr. N. E. Nichols aux commandes.

Après sa mise en service, le Stringham a été affecté à l'escorte de convoi et au service anti-sous-marin jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. À son retour aux États-Unis en 1919, il a été affecté à la division Destroyer (DesDiv) 6 de l'Atlantic Fleet Destroyer Force. À l'exception d'une période de six mois de décembre 1919 à juin 1920 lorsqu'elle était en commission réduite, Stringham est resté pleinement actif avec la flotte de l'Atlantique jusqu'au milieu de 1922. Pendant ce temps, les numéros de coque alphanumériques ont été adoptés par la Marine; et Stringham a été redésigné DD-8S en vigueur le 17 juillet 1920. Le 2 juin 1922, il a été désarmé au Philadelphia Navy Yard.

Il est resté inactif jusqu'en 1940, date à laquelle il a apparemment été transféré au Norfolk Navy Yard pour être converti en transport à grande vitesse. Le 2 août 1940, Stringham a été redésigné APD 6; et, le 11 décembre 1940, il a été remis en service à Norfolk, d'où il a opéré jusqu'au milieu de 1942. Ses fonctions consistaient principalement à escorter des convois côtiers d'un point à un autre le long de la côte est et vers diverses bases dans les Caraïbes. Le 18 avril 1942, Stringham a attaqué un sous-marin ennemi mais n'a pas pu confirmer une mort même si du pétrole noir lourd a fait surface peu de temps après son attaque. Le jour suivant, elle est entrée à Norfolk et a participé à des exercices amphibies dans la baie de Chesapeake pendant la première semaine de juillet.

Le 6 juillet, elle est devenue en route de Norfolk en compagnie d'un convoi à destination du Canal de Panama. Elle a transité par le canal le 13, a signalé au Commandant du Pacifique Sud-Est et a continué vers l'ouest. Après des escales dans la Société et aux îles Fidji, il atteint Espiritu Santo, dans les Nouvelles-Hébrides, le 14 août. Deux jours plus tard, il a pris la mer lors du premier de nombreux voyages de ravitaillement pour aider à renforcer les marines accrochés de manière précaire à la tête de pont de Guadalcanal.

La campagne de Guadalcanal était unique parmi les opérations amphibies menées dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale. Ni les États-Unis ni le Japon ne jouissaient de la supériorité navale écrasante qui, dans presque tous les autres cas, assurait la victoire à la plus grande force. L'égalité relative faisait des forces navales de chaque côté une menace constante pour les lignes de ravitaillement de l'autre. Par conséquent, les deux parties se sont appuyées sur le transport à grande vitesse, des destroyers convertis comme le Stringham, qui étaient bien armés pour les transports et suffisamment rapides pour échapper à des navires de guerre plus puissamment armés. Alors que la contribution des éléments les plus importants de la flotte américaine ne peut être négligée, la lutte pour Guadalcanal était dans une large mesure la bataille du transport à grande vitesse. Stringham et sa sœur APD ont réussi là où leurs homologues japonais ont échoué. Ils approvisionnaient les marines.

Le 23 août, pendant la deuxième course de Stringham à Guadalcanal, une torpille l'a passée juste derrière; et elle a immédiatement chargé à l'attaque. Elle a largué 11 grenades sous-marines, a forcé le sous-marin à s'approcher, puis a perdu le contact. Bien que son équipage ait pensé au moment où ils avaient coulé le sous-marin, les vérifications ultérieures n'ont pas permis de vérifier leur victoire. Peu de temps après son accrochage avec le sous-marin, Stringham a reçu l'ordre de rejoindre le groupe de navires tentant de remorquer le Blue (DD-387), torpillé la veille au soir, dans Tulagi. L'imminence de la bataille des Salomon orientales, cependant, a forcé cette faible formation à abandonner Blue et à chercher un abri. En conséquence, elle est allée au fond à 22 h 23 le 23. Stringham a repris ses courses d'approvisionnement dans les Salomon jusqu'au 5 octobre, quand elle est devenue en route de Nouvelle-Calédonie pour revenir à la côte californienne.

Après six semaines dans le Mare Island Navy Yard, elle est devenue en route pour le Pacifique Sud. Son retour à l'action, cependant, fut de courte durée pendant qu'il opérait dans la baie de Pepasala dans les îles Russell le 26 février 1943 - une grosse rafale l'obligea à s'échouer sur un récif. En manoeuvrant à l'écart du récif, il est contraint de reculer pour éviter une collision avec Humphreys (DD-236) et endommage son hélice tribord. Après des réparations d'urgence à Tulagi, elle a été renvoyée à l'île de Mare, où elle est arrivée le 16 avril.

Au cours des six mois suivants, Stringham a gravi l'escalier des Salomon avec les forces américaines. A la mi-août, il participe au débarquement à Vella Lavella dans les Salomon centrales. Cette opération a coupé les lignes d'approvisionnement japonaises vers Kolombangara et livré des bases aériennes vitales aux Américains. Le 27 octobre, elle et six autres APD, ainsi que divers navires plus petits, débarquèrent une force de Néo-Zélandais aux îles Mono et Stirling dans le sous-groupe des îles Treasury. Novembre l'a trouvée soutenant l'assaut sur Bougainville à Empress Augusta Bay.

Le lendemain de Noël, Stringham rejoignit les forces américaines qui débordèrent la barrière Bismarck au cap Gloucester, près du terminus ouest de la Nouvelle-Bretagne. À partir de cette position, ils pouvaient se déplacer dans deux directions : à l'ouest pour bondir sur le dos de la poule de Nouvelle-Guinée ou au nord vers les Amirautés pour isoler Kavieng et Rabaul. Stringham a participé à une opération dans chaque direction. Le 2 janvier 1944, elle soutint les forces qui débarquèrent à Saïdor, en Nouvelle-Guinée ; et, en mars, elle a aidé à l'invasion d'Emirau dans les Amirautés. Entre ces deux opérations, Stringham a aidé à débarquer des troupes dans les îles Vertes, le sous-groupe le plus au nord des Salomon, situé entre Buka et la Nouvelle-Irlande.

Au printemps 1944, la pensée militaire américaine se concentra de plus en plus sur la route d'invasion du Pacifique central vers le Japon. En conséquence, Stringham retourna à Hawaï avec des marines embarqués ; et tant elle que ses passagers ont commencé les préparatifs pour l'invasion des Mariannes. Les premières vagues de troupes d'assaut ont pris d'assaut les plages de Saipan le 15 juin. Stringham a libéré ses marines le jour suivant et a patrouillé de Saipan tout au long de la Bataille de la Mer philippine les 19 et 20 juin. Le 22 juin, l'équipe de démolition sous-marine (UDT) 7 s'est déplacée vers elle de Brooks (APD-10) pour la phase Tinian de l'opération Marianas. Jusqu'au débarquement, le transport à grande vitesse a mené des bombardements sporadiques et des tirs de harcèlement sur Tinian. Le 10 juillet, elle a envoyé ses hommes d'UDT à terre pour reconnaître les deux sites d'atterrissage potentiels; et, juste avant le début de l'assaut réel le 24 juillet, ses hommes-grenouilles ont participé à une feinte de jour à Tinian Town pour détourner l'attention japonaise des sites d'atterrissage réels. Le 28, elle termine son travail avec l'UDT 7 dans les Mariannes et met le cap sur Espiritu Santo, via l'atoll d'Eniwetok.

Stringham était à Purvis Bay, sur l'île de Floride, au milieu d'exercices préparatoires à l'invasion du Palaus lorsque l'UDT 7 l'a rejoint le 5 septembre. Le 12, elle et ses hommes-grenouilles étaient au large d'Angaur avec le groupe opérationnel 32.5. À 10 h 35, il a débarqué les hommes de l'UDT à Peleliu pour se frayer un chemin à travers de lourds champs de mines. Cet après-midi-là, il a remorqué le Noa (DD-343) jusqu'au passage de Kossol, puis est retourné travailler avec les équipes UDT jusqu'au 27 septembre, date à laquelle il a mis le cap sur Manus. Là, elle était amarrée aux côtés de Clemson (APD~1). Dans la nuit du 3 octobre, un incendie s'est déclaré sur Clemson et a balayé Stringham au milieu et à l'arrière, enflammant les canots pneumatiques et les sacs d'explosifs des équipes de l'UDT. Stringham a dérivé de ses amarres après la coupure des lignes et son équipage a finalement maîtrisé l'incendie. Stringham est retourné aux États-Unis pour une révision, des réparations et des modifications. Elle n'est revenue dans le Pacifique occidental que le 17 mars 1945. Elle a rejoint le groupe de défense du sud à Saipan et a fait une sortie avec lui pour Okinawa le 26. Le transport à grande vitesse est arrivé au large d'Okinawa le 2 avril, le lendemain de l'assaut initial, et a masqué la zone de transport jusqu'au 7, date à laquelle il s'est dirigé vers Guam. Pendant ce temps, Stringham a pris deux kamikazes sous le feu, un le 3 et un le 6. Le premier réussit à écraser le LST-599 tandis que le second abandonna son plongeon face au feu antiaérien nourri de Stringham, plongea sur un destroyer, mais manqua les deux navires américains.

Stringham a masqué un autre convoi de Guam aux Ryukyus, atteignant Okinawa le 22. Elle est restée dans les environs pendant cinq jours relativement sans incident; puis retour à Guam. Au cours de ce voyage, elle a prêté assistance au navire-hôpital Comfort (AH-6), qui avait été écrasé par un avion suicide japonais. Comf ort a pu reprendre le cap sans assistance, mais Stringham l'a menée jusqu'à ce qu'elle soit relevée par Wickes (DD-578).

À Guam, Stringham a été éperonné par La Vallette (DD-448), une victime au combat. Le côté tribord de l'APD a été endommagé, de même que sa passerelle, le compartiment de son équipage avant et une grande partie de son équipement électrique. Pour cette raison, Stringham a été renvoyé à San Diego pour des réparations importantes. Le 19 juin, il est entré à San Diego et a commencé à se reconvertir en destroyer; et, le 25, elle a repris son ancienne désignation, DD-83. En août, la fin de la guerre met un terme à la conversion de Stringham. Plus tard ce mois-là, il a été déterminé qu'elle serait désarmée à Philadelphie. En septembre, elle a navigué de San Diego, a transité le Canal de Panama et a procédé à Philadelphie, où elle s'est présentée pour le devoir au Commandant, 4ème District Naval, le 26 septembre. Il est désarmé le 9 novembre 1945 et son nom est rayé de la liste de la Navy le 5 décembre 1945. Stringham est démoli à Philadelphie en mars 1946.

Stringham a reçu neuf étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


USS Stringham (DD-83)

USS Stringham (JJ-83) était un les mèchesdestroyer de classe dans la marine des États-Unis pendant la Première Guerre mondiale. Plus tard, il a servi pendant la Seconde Guerre mondiale en tant que APD-6. C'était le deuxième navire nommé en l'honneur de Silas Horton Stringham.

Stringham a été construit le 19 septembre 1917 à Quincy, Massachusetts, par la Fore River Shipbuilding Company. Le navire a été lancé le 30 mars 1918, parrainé par Mme Edward B. Hill. Le destroyer a été mis en service le 2 juillet 1918, commandé par le commandant N. E. Nichols.


Action pendant la Seconde Guerre mondiale

Le Stringham a été transféré à Norfolk en 1940, où il a été transformé en navire de transport à grande vitesse et reclassé en APD-6. Le 11 décembre 1940, il a été remis en service et a servi à Norfolk jusqu'en 1942. Une partie des tâches du Stringham consistait à fournir une escorte sur la côte est et dans les Caraïbes. Le 18 avril 1942, dans les Caraïbes, le Stringham attaque un sous-marin ennemi, mais ne parvient pas à confirmer la mort, malgré la marée noire montant à la surface de l'eau.

Le 6 juillet 1942, le Stringham s'embarqua pour son escale dans le Pacifique. Là, il a bien servi les forces terrestres, fournissant des fournitures indispensables aux Marines qui tenaient Guadalcanal. On pense que les capacités à grande vitesse du Stringham ont permis aux Marines bien approvisionnés de tenir les forces japonaises à distance. Le 23 août 1942, lors d'un ravitaillement vers Guadalcanal, le Stringham faillit être touché par une torpille sous-marine. Elle a immédiatement riposté, mais encore une fois, le meurtre n'a pas pu être confirmé. Pendant le reste de l'année et tout au long de 1943 et 1944, le Stringham a effectué des tâches dans la Pacific Arena. À deux reprises, elle a été endommagée et a dû revenir pour des réparations. À la fin de 1944, le Stringham est retourné aux États-Unis pour des réparations et des mises à niveau. Il retourne aussitôt dans le Pacifique et participe à l'invasion d'Okinawa. Après avoir purgé du temps dans cette région, elle s'est rendue à Guam où elle a assuré le service d'escorte. À Guam, le Stringham a été percuté par l'USS Val-lette. L'accident a causé d'importants dommages et le navire a été renvoyé à San Diego. Le 25 juin 1945, il est réparé et redésigné DD-83. La fin de la guerre a arrêté ses réparations et le navire a été désarmé à Philadelphie le 9 novembre 1945. Il a été rayé du record de la flotte navale le 5 décembre 1945 et vendu à la ferraille en 1946. Neuf Battle Stars ont été attribués au Stringham pour sa Seconde Guerre mondiale. service.


USS Stringham DD 83 - Histoire

Actif jusqu'en 2010, American APD Corporation a organisé des réunions conjointes pour les 32 camarades de bord APD à quatre piles, échangeant parfois des visiteurs avec des réunions de Marine Raider. L'histoire complète est capturée dans le livre du secrétaire-trésorier Curt Clark&rsquo &ldquoThe Famed Green Dragons.&rdquo

LE BESOIN : D'UNE GUERRE AMPHIBIE

BATEAU DE DÉBARQUEMENT

En 1936, la Marine a mené des essais pour de nouvelles péniches de débarquement, sans résultats satisfaisants. Ayant déjà approché le Corps des Marines, cependant, Higgins a maintenant offert à la Marine son Eureka. En 1938 et &rsquo39, des essais ont montré que le &ldquoLCP&rdquo ou &ldquoLCP(L)&rdquo (Landing Craft Personnel&mdashLarge) de 36 pieds était supérieur aux conceptions de la Marine et satisfaisant lors des exercices de débarquement. Il manquait une rampe d'étrave pour le débarquement des hommes et de l'équipement, mais on a rapidement montré à Higgins des photographies de péniches de débarquement japonaises avec cette fonctionnalité, qu'il a incorporées dans son &ldquoLCP(R)&rdquo (Landing Craft Personnel&mdashRamp) modifié.

En 1940, la Marine a reçu un financement pour acheter des péniches de débarquement en quantité. Convertissant initialement les grands navires marchands en transports de troupes équipés de bossoirs pour la manutention de bateaux de 36 pieds, la Marine a adopté les «bateaux Higgins» comme standard. Finalement, 2 193 LCP(L) et 2 631 LCP(R) ont été construits, suivis de 23 358 LCVP (Landing Craft Vehicle Personnel) dont le général Dwight Eisenhower a déclaré : &ldquoAndrew Higgins. . . est l'homme qui a gagné la guerre pour nous. Si Higgins n'avait pas conçu et construit ces LCVP, nous n'aurions jamais pu atterrir sur une plage ouverte. Toute la stratégie de la guerre aurait été différente.»

TRANSPORTS À GRANDE VITESSE

Lorsque le Corps des Marines a vu ce qui avait été accompli, il a immédiatement demandé d'autres navires de ce type. En août, Manley (maintenant APD 1) a été rejoint par Colhoun (APD 2), Grégoire (APD 3), Petit (APD 4), McKean (APD 5), et Stringham (APD 6) de &ldquomothballs.&rdquo Désigné &ldquoAPD&rdquo (Auxiliary Personnel Destroyer) et portant les LCP d'origine, ils ont formé la Division des transports (TransDiv) 12 sous le commandement du commandant Hugh W. Hadley, avec Petit comme navire amiral, d'ici la fin de l'année. Ils ont été déployés aux îles Salomon où, au large de Guadalcanal&rsquos Lunga Point en août et septembre 1942, Colhoun, Grégoire et Petit ont été coulés.

Impressionnée par les avantages de cette &ldquonew&rdquo arme APD, cependant, la Marine a demandé 26 conversions supplémentaires. Comme il ne restait plus de four-stackers disponibles dans les naphtalines, il a commencé à convertir des flush-deckers actifs en aussi peu que quatre semaines chacun. Les APD 7&ndash12 ont été achevés en octobre 1942, APD 13 en décembre, APD 14&ndash18 en janvier 1943, APD 19 en juillet, APD 21, 23 et 24 en août, 20 en octobre et 22 en décembre. L'APD 29 a été converti en janvier 1944 en APD 25 en mai.

Six ex-hydravion tenders (AVD) ont été convertis en APD 31&ndash36 en mars, avril et juin 1944. La conversion a été annulée de APD 26&ndash28&mdashtrois autres AVD qui étaient revenus au statut de destroyer en décembre 1943, McFarland (DD 237), Williamson (DD 244) et Décatur (DD 341). L'APD 30 n'a apparemment pas été attribué.

Les trois premières nouvelles conversions&mdashTalbot (APD 7), Eaux (APD 8) et Bosse (APD 9)&mdash a remplacé les navires perdus dans TransDiv 12. (McKean fut ensuite perdu au large de Bougainville en novembre 1943).

Parallèlement, ruisseaux, Gilmer, Humphrey et Sables (APDs 10&ndash13) ont été formés en TransDiv 16 (déployé en Nouvelle-Guinée) et Schley, Kilty, salle et Crosby (APDs 14&ndash17) ont été formés en TransDiv 22. Kane (APD 18) a été utilisé dans les Aléoutiennes, débarquant des rangers de l'armée et menant des patrouilles avant de rejoindre les autres dans le Pacifique.

Fin 1943 et début 1944, Tattnall, Roper, Barry, Osmond Ingram et Greene ont été retirés de leurs fonctions anti-sous-marines dans l'Atlantique, convertis et envoyés en Méditerranée sous le nom de TransDiv 13, puis ont rejoint leurs sœurs dans le Pacifique plus tard cette année-là. Dickerson, Herbert, Overton, Noa, Rathburne, Clemson, Goldsborough, George E. Badger et Belknap formé deux divisions finales, 14 et 16.

CLASSE EX-CALDWELL

PROTOTYPE

CLASSE EX-WICKES

CONVERSIONS DE SUIVI

Parmi ces derniers, six avaient déjà été convertis en annexes pour hydravions (AVD) : George E. Badger, Clemson, Goldsborough, Belknap, Osmond Ingram et Greene.

PERTES

    par des bombardiers en piqué japonais au large de Guadalcanal, le 30 août 1942. et Petit par les destroyers japonais Yudachi, Hatsuyuki et Murakumo au large de Guadalcanal, le 5 septembre 1942. par un avion japonais torpille au large de Bougainville, le 17 novembre 1943. en collision avec le vaisseau amiral DesRon 45 Fullam (DD 474) au large de Palau, le 12 septembre 1944. par un avion suicide japonais à Ormoc Bay, le 7 décembre 1944. et Belknap endommagé de manière irréparable par un avion suicide japonais dans le golfe de Lingayen, les 6 et 11 janvier 1945, respectivement. , endommagé par un avion suicide japonais à Okinawa, le 2 avril 1945, et sabordé deux jours plus tard.

EX CLEMSON CLEMSON

DÉCORATIONS

Barry, en tant que DD 248, a également reçu la Presidential Unit Citation avec Borie et Goff dans le Carte (CVE 11) groupe de chasseurs-tueurs.

Références : Alden, Friedman, Roscoe, Dictionary of American Naval Fighting Ships, Naval History & Heritage Command, The Famed Green Dragons, Higgins Memorial.


USS Stringham DD 83 - Histoire

Destroyer à quatre piles à pont affleurant de classe Little (DD-79)

Nous avons maintenant des profils en couleur pour les destroyers de la classe Little (DD-79) tels que construits à l'origine entre 1918 et 1920. Les futurs journaux Tin Can Sailors auront des modifications apportées à la classe telles que les dragueurs de mines et les transports rapides.

Les spécifications des destroyers de la classe Little (DD-79) ont été tirées de Données du navire Navires de la marine américaine, 1er janvier 1938. Déplacement : 1 191 tonnes (essai), Dimensions : 314' 4" hors tout, 30' 8" faisceau, 9' 3" max. Brouillon. Vitesse : 35 nœuds. Armement : quatre 4 pouces/50 cal. pistolets, un 3 po/23 cal. canon, douze tubes lance-torpilles de 21 pouces, deux chenilles de grenades sous-marines. Complément : huit officiers, 10 premiers maîtres et 113 autres hommes de troupe.

USS Little (DD-79)
USS Kimberly (DD-80)
USS Sigourney (DD-81)
USS Gregory (DD-82)
USS Stringham (DD-83)
USS Dyer (DD-84)
USS Colhoun (DD-85)
USS Stevens (DD-86)
USS Mckee (DD-87)
USS Robinson (DD-88)
USS Ringgold (DD-89)
USS McKean (DD-90)
USS Harding (DD-91)
USS Gridley (DD-92)
USS Bell (DD-95)
USS Stribling (DD-96)
USS Murray (DD-97)
USS Israël (DD-98)
USS Luce (DD-99)
USS Maury (DD-100)
USS Lansdale (DD-101)
USS Mahan (DD-102)
USS Schley (DD-103)
USS Champlin (DD-104)
USS Mugford (DD-105)
USS Chew (DD-106)
USS Hazelwood (DD-107)
USS Williams (DD-108)
Grue USS (DD-109)
USS Hart (DD-110)
USS Ingraham (DD-111)
USS Ludlow (DD-112)
USS Palmer (DD-161)
USS Thatcher (DD-162)
USS Walker (DD-163)
USS Crosby (DD-164)
USS Meredith (DD-165)
USS Bush (DD-166)
USS Cowell (DD-167)
USS Maddox (DD-168)
USS Foote (DD-169)
USS Kalk (DD-170)
USS Burns (DD-171)
USS Anthony (DD-172)
USS Sproston (DD-173)
USS Rizal (DD-174)
USS Mackenzie (DD-175)
USS Renshaw (DD-176)
USS O'Bannon (DD-177)
USS Hogan (DD-178)
USS Howard (DD-179)
USS Stansbury (DD-180)


(DD-469)

(USS Indiana, BB-58) 、軽巡洋艦コロンビア (USS Columbia, CL-56) などとともに11月14日にハンプトン・ローズを出港し、11月28日にトンガタプ島に到着 [1] 。以降、1942年8月以来続くガダルカナル島の戦いに後詰として送られる海兵隊員を乗せた輸送船団を護衛に従事することとなる。12月7日から14日にかけて、ド・ヘイヴンはヌメアおよびエスピリトゥサント島を拠点にガダルカナル島への輸送船団の護衛にあたり、1943年1月には、 ??

1943年2月1日、ド・ヘイヴンは駆逐艦ニコラス (USS Nicholas, DD-449) とともに高速輸送艦 ストリングハム (英語版) (USS Stringham, APD-6) および6隻の戦車揚陸艇を伴い、島内に残存する日本軍への圧力のため、ガダルカナル島西岸部のベラヒュー地区に歩兵部隊を揚陸させた [2] [3] 。午後には2隻の40機とともにツラギ方面に来襲した九九式艦上爆撃[4] 13機は、ツラギからルンガ岬方向へ移動していたところ、「巡洋艦2隻と駆逐艦3隻」、実際にはド・ヘイヴンおよびニコラスと戦車揚陸艇を発見して攻撃に移る[5] 。ド・ヘイブンもこの攻撃隊を発見し、そのうちの6機がド・ヘイヴン目がけて突入してくるのが見えたため、対空砲火で応戦した。6機のうち3機は撃墜できたが、突入してきた6機はその前に爆弾を投じていた。ド・ヘイヴンに3発の爆弾が命中し、さらにニアミスによって損傷する。3発のうち1発は艦橋上部に命中し、トールマン艦長以下ド・ヘイヴンの幹部をなぎ倒した。この被弾で艦を動かす手段は失われ、ド・ヘイヴンはサボ島の東2マイルの地点で沈没。ニコラスも至近弾で損傷した [2] [3] 167名が戦死し、38名が負傷した。日本側はこの攻撃で「巡洋艦1隻撃沈、 1隻小破」と報告した [5] 。


1942 – Le président Franklin D. Roosevelt signe la loi établissant WAVES (Women Accepted for Volunteer Emergency Service). Pendant la Seconde Guerre mondiale, plus de 80 000 officiers et femmes enrôlées servent dans les WAVES.

1943 – PV 1 avion de (VB 127) coule le sous-marin allemand (U 591) au large de Pernambuco, Brésil, 08 36’S, 34 34’W. Toujours à cette date, les TBF et F4F (VC 29) de l'USS Santee (CVE 29) coulent le sous-marin allemand (U 43) au milieu de l'Atlantique, 34 57’N, 35 11’W tandis que le (PC 624) coule le sous-marin allemand ( U 375) au large de la Tunisie, 36 40’N, 12 28’E.

1944 – Pvt. Joseph W. Ozbourn sert avec le premier bataillon, vingt-troisième Marines, quatrième division de marines pendant la bataille de l'île de Tinian tenue par les Japonais, îles Mariannes. Tout en nettoyant l'ennemi des pirogues et des casemates avec quatre autres Marines, une formidable explosion vient d'une pirogue en tant que Pvt. Ozbourn se prépare à y lancer une grenade à main. L'explosion le blesse gravement ainsi que ses camarades, rendant Ozbourn incapable de se débarrasser de la grenade. Pour sauver ses camarades Marines, il met sa grenade et absorbe l'explosion, sacrifiant sa vie pour sauver ses compagnons.


USS Howard (DDG 83)

L'USS HOWARD est le cinquième destroyer lance-missiles de classe OSCAR AUSTIN et le premier navire de la Marine nommé d'après le Marine Corps Gunnery Sgt. Jimmie E. Howard.

Caractéristiques générales: Quille posée : 9 décembre 1998
Lancé et baptisé : 20 novembre 1999
Mise en service : 20 octobre 2001
Constructeur : Bath Iron Works, Bath, Maine
Système de propulsion : quatre moteurs à turbine à gaz General Electric LM 2500
Hélices : deux
Longueur : 508,5 pieds (155 mètres)
Faisceau : 67 pieds (20,4 mètres)
Tirant d'eau : 30,5 pieds (9,3 mètres)
Déplacement : env. 9 200 tonnes à pleine charge
Vitesse : 32 nœuds
Avion : deux hélicoptères SH-60 (LAMPS 3)
Armement : un canon léger de calibre Mk-45 5"/62, deux Mk-41 VLS pour missiles Standard et Tomahawk ASM/LAM, deux Phalanx CIWS de 20 mm, deux tubes lance-torpilles triples Mk-32 pour torpilles Mk-50 et Mk-46, deux systèmes de mitrailleuses Mk 38 Mod 2 25 mm
Port d'attache : San Diego, Californie
Équipage : env. 320

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS HOWARD. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

Le navire est nommé en l'honneur de Gunnery Sgt. Jimmie E. Howard, USMC, (1929-1993), récipiendaire de la Médaille d'honneur pour sa direction d'un peloton contre les attaques répétées d'une force Viet Cong de la taille d'un bataillon. Après avoir été grièvement blessé par une grenade ennemie, il distribua des munitions à ses hommes et dirigea des frappes aériennes sur l'ennemi. À l'aube, son peloton assiégé tenait toujours sa position. Howard a également reçu la Silver Star Medal pour son service en Corée. Un précédent HOWARD (DD 179) (1920-1945), nommé en l'honneur de Charles W. Howard, un héros de la marine américaine de la guerre de Sécession, a remporté six étoiles de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale.

A propos de la cérémonie de baptême :

Le destroyer lance-missiles de classe ARLEIGH BURKE HOWARD a été baptisé le 20 novembre 1999 lors d'une cérémonie à 9 h (HNE) à Bath Iron Works, Bath, Maine.

Le sergent-major du Corps des Marines Alford L. McMichael a prononcé le discours principal de la cérémonie. Mme Theresa M. Howard, marraine du navire en l'honneur de son défunt mari. Mme Jill Hultin, épouse du sous-secrétaire de la Marine Jerry Hultin, a rejoint Mme Howard en tant que co-sponsor. Dans la tradition séculaire de la Marine, Mme Howard et Mme Hult ont cassé une bouteille de champagne à l'avant et ont officiellement baptisé HOWARD.

Les photos ci-dessous ont été prises par Ian Johnson et montrent le HOWARD à Fremantle, Australie, le 28 septembre 2004 (les trois premières photos), le 29 septembre 2004 et le 3 octobre 2004 (la dernière photo). À l'époque, HOWARD était affecté au groupe aéronaval de l'USS JOHN C. STENNIS (CVN 74) et était le premier vol II ARLEIGH BURKE - classe DDG à visiter l'Australie-Occidentale.

La photo ci-dessous a été prise par moi et montre le HOWARD à la base navale de San Diego, Californie, le 10 mars 2008.

Les photos ci-dessous ont été prises par moi et montrent le HOWARD à la base navale de San Diego, Californie, le 23 mars 2010.

Les photos ci-dessous ont été prises par moi et montrent le HOWARD à la base navale de San Diego, en Californie, le 10 mai 2012.

Les photos ci-dessous ont été prises par moi et montrent le HOWARD en cale sèche chez BAE Ship Repair à San Diego, en Californie. Le HOWARD est entré dans le chantier naval le 17 juin 2012 et est en cours de modernisation DDG. Les photos ont été prises le 3 octobre 2012.

La photo ci-dessous a été prise par Henry Schnutz et montre le HOWARD à la base navale de San Diego, Californie, le 27 août 2013.

Les photos ci-dessous ont été prises par Michael Jenning et montrent le HOWARD chez BAE Systems San Diego Ship Repair subissant une disponibilité restreinte sélectionnée. Les photos ont été prises le 27 décembre 2014.

Les photos ci-dessous ont été prises par Michael Jenning et montrent le HOWARD à la base navale de San Diego, Californie, le 2 octobre 2015.

Les photos ci-dessous ont été prises par Michael Jenning et montrent le HOWARD à la base navale de San Diego, Californie, le 18 avril 2016.

Les photos ci-dessous ont été prises par Sebastian Thoma et montrent le HOWARD amarré au quai 10 de la base navale de San Diego, Californie, le 20 décembre 2016.

Les photos ci-dessous ont été prises par Michael Jenning et montrent le HOWARD en cours de modernisation chez BAE Systems San Diego Ship Repair le 28 septembre 2018.

Les photos ci-dessous ont été prises par Michael Jenning et montrent le HOWARD en cours de modernisation chez BAE Systems San Diego Ship Repair le 2 mars 2019.


USS Paul F. Foster (DD 964)

L'USS PAUL F. FOSTER était le deuxième navire de la classe de destroyers SPRUANCE et le premier navire de la Marine nommé d'après le vice-amiral Paul F. Foster. Dernier port d'attache à Everett, Washington, le PAUL F. FOSTER est actuellement à Port Hueneme, Californie, servant d'EDD 964 en tant que nouveau navire d'essai d'autodéfense (SDTS) de la Marine.

Caractéristiques générales: Pose de la quille : 6 février 1973
Lancé : 23 février 1974
Mise en service : 21 février 1976
Déclassé : 14 mars 2003
Constructeur : Ingalls Shipbuilding, Cisjordanie, Pascagoula, Mississippi.
Système de propulsion : quatre moteurs à turbine à gaz General Electric LM 2500
Hélices : deux
Pales sur chaque hélice : cinq
Longueur : 564,3 pieds (172 mètres)
Faisceau : 55,1 pieds (16,8 mètres)
Tirant d'eau : 28,9 pieds (8,8 mètres)
Déplacement : env. 9 200 tonnes à pleine charge
Vitesse : 30+ nœuds
Avion : deux SH-60B Seahawk (LAMPES 3)
Armement : deux canons légers Mk 45 5 pouces/54 calibres, un MK 41 VLS pour missiles Tomahawk, ASROC et Standard, torpilles Mk 46 (deux supports triple tube), lanceurs de missiles Harpoon, un lanceur Sea Sparrow, un missile Rolling Airframe ( RAM), deux Phalanx CIWS de 20 mm
Équipage : env. 340

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord de l'USS PAUL F. FOSTER. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

Livres et brochures sur la croisière USS PAUL F. FOSTER :

Histoire du USS PAUL F. FOSTER :

L'USS PAUL F. FOSTER a été conçu et construit par Ingalls Shipbuilding Division de Litton Industries à Pascagoula, Mississippi, et a été mis en service le 21 février 1976. En tant que premier destroyer de classe DD 963 affecté à la flotte du Pacifique, PAUL F. FOSTER a connu de nombreuses premières. , y compris le tir réussi du missile OTAN Sea Sparrow, la démonstration de la faisabilité de l'atterrissage d'hélicoptères H-46 et la détermination des limites opérationnelles de l'hélicoptère SH-3.

Opérant à partir de San Diego, en Californie, le PAUL F. FOSTER est devenu le premier destroyer de classe SPRUANCE à être déployé dans le Pacifique occidental en mars 1978. Le navire a été déployé à nouveau en 1979 et 1982, servant dans l'océan Indien et le Pacifique occidental.

PAUL F. FOSTER a rejoint l'escadron de destroyers NINE et a déménagé dans son nouveau port d'attache de Long Beach, en Californie, en août 1983. PAUL F. FOSTER est devenu le premier « destroyer tout électrique » de la Marine après des modifications majeures au chantier naval de Long Beach, qui comprenait l'ajout d'un quatrième générateur à turbine à gaz de service du navire.

Le 29 août 1987, Paul F. Foster a commencé son quatrième déploiement dans le Pacifique occidental en tant que navire amiral du Destroyer Squadron NINE, à la tête d'un groupe d'action de surface de cinq navires et en participant à plusieurs exercices majeurs de la flotte alliée. Lors d'un cinquième déploiement en août 1986 avec le groupement tactique USS CARL VINSON (CVN 70), PAUL F. FOSTER a reçu la Meritorious Unit Citation pour ses performances dans l'opération KERNAL POTLATCH dans le Pacifique Nord et la mer de Béring.

De juillet 1987 à juillet 1988, PAUL F. FOSTER a effectué une révision régulière à Northwest Marine Iron Works à Portland, Oregon. Au cours de la révision, le navire a subi plus de 55 modifications majeures, notamment l'installation du système de lancement vertical MK 41 pour les missiles de croisière TOMAHAWK, le système de détection de guerre anti-sous-marine AN/SQQ-89 et des installations pour utiliser l'hélicoptère sous-marin le plus sophistiqué de la Marine, les LAMPES MK III.

PAUL F. FOSTER est parti pour son sixième déploiement dans le Pacifique occidental/océan Indien le 24 février 1989 en compagnie du groupement tactique USS RANGER (CV 61). Menant des opérations en mer d'Arabie du Nord, le navire a reçu la Médaille expéditionnaire des forces armées.

Le 8 décembre 1990, PAUL F. FOSTER a quitté Long Beach pour son septième déploiement outre-mer dans le golfe Persique en soutien aux opérations Desert Shield et Desert Storm. Premier navire à tirer des missiles TOMAHAWK contre des cibles irakiennes, PAUL F. FOSTER a joué un rôle déterminant dans la libération du Koweït et dans la victoire de la guerre du Golfe.

Déployé pour la huitième fois le 20 juillet 1992, PAUL F. FOSTER est retourné dans le golfe Persique où il a opéré à l'appui de l'opération Desert Storm-Soutitsn Watch tout en participant à de nombreux exercices bilatéraux avec les nations du golfe Persique.

Lors du déploiement le plus récent du navire, son neuvième, Paul F. FOSTER a servi avec le groupement tactique USS CARL VINSON et a été le premier navire sur les lieux à fournir une assistance à un remorqueur océanique en feu, GLORIOUS CITY, éteint l'incendie et sauvant son équipage de sept.

À son retour du déploiement le 20 octobre 1994, PAUL F. FOSTER est entré dans une révision régulière au chantier naval de Long Beach où plusieurs des dernières technologies d'armes, de capteurs et de systèmes d'ingénierie ont été ajoutés. Après l'achèvement de la révision, PAUL F. FOSTER a déménagé dans son nouveau port d'attache d'Everett, Washington, arrivant en novembre 1995.

Au cours du dixième déploiement du navire qui a commencé le 21 février 1997, PAUL F. FOSTER faisait partie de la force multinationale dans le golfe Persique, appliquant les sanctions des Nations Unies contre l'Irak.

PAUL F. FOSTER est parti pour son onzième déploiement le 27 janvier 1999. Tout en servant dans le cadre de la Pacific Middle East Force, PAUL F. FOSTER a participé à l'OPÉRATION IRON SIREN, EAGER SENTRY et ARABIAN GAUNTLET. En outre, le navire a effectué des arraisonnements à l'appui des sanctions des Nations Unies contre l'Irak.

Le 12 janvier 2001, l'USS PAUL F. FOSTER a quitté la base navale d'Everett, WA, pour un déploiement de six mois de la Force au Moyen-Orient à temps et prêt à effectuer n'importe quelle mission.

L'US Navy Surface Force devait lancer, à l'été 2002, une initiative visant à tester l'efficacité du déploiement d'un seul navire pendant 18 mois tout en échangeant des équipages tous les six mois. Appelée Sea Swap, cette initiative initiale en deux phases impliquerait trois destroyers de classe SPRUANCE - USS FLETCHER (DD 992), USS KINKAID (DD 965) et USS OLDENDORF (DD 972), et trois destroyers lance-missiles de classe ARLEIGH BURKE - - USS HIGGINS (DDG 76), USS JOHN PAUL JONES (DDG 53) et USS BENFOLD (DDG 65). Pour la phase DD, FLETCHER et son équipage se déploieraient avec leur groupement tactique, mais après six mois, seul l'équipage reviendrait. Le navire resterait déployé et serait piloté par l'équipage de KINKAID. Après avoir terminé leur cycle de formation et déclassé le KINKAID, ces marins se rendraient dans un port en Australie ou à Singapour pour devenir propriétaire du FLETCHER et le ramener à la station. Au bout de six mois, ils seraient remplacés par l'équipage d'OLDENDORF qui aurait suivi le même programme d'entraînement et de démantèlement avec leur navire avant de s'envoler pour relever l'équipage du KINKAID. Après quatre mois supplémentaires en poste, l'équipage d'OLDENDORF ramènerait le navire (FLETCHER) aux États-Unis où il serait également désarmé. De plus, en exécutant ce plan, la Marine serait en mesure d'éliminer le déploiement de l'USS PAUL F. FOSTER, car le temps supplémentaire sur la station généré par l'échange des équipages signifiait qu'un navire serait déjà sur le théâtre répondant à cette exigence.

L'USS PAUL F. FOSTER a été désarmé le 14 mars 2003, à son port d'attache d'Everett, Washington.

Ports d'attache du USS PAUL F. FOSTER :

À propos du nom du destroyer, à propos du vice-amiral Paul F. Foster :

Le vice-amiral Paul Frederick Foster est né à Wichita, Kansas, le 25 mars 1889. Nommé à l'Académie navale des États-Unis, Paul Frederick Foster est diplômé avec la promotion de 1911 et nommé enseigne.

Après avoir obtenu son diplôme, il reçut les commandes du croiseur WASHINGTON (CA 11), servant jusqu'en décembre de la même année, date à laquelle il fut transféré sur le nouveau cuirassé UTAH (BB 31). Alors qu'il servait à bord de l'UTAH, il participa à la campagne du Mexique et reçut la Médaille d'honneur du Congrès pour « conduite distinguée dans les combats de Vera Cruz (21-22 avril 1914), combattant à la tête de sa compagnie, l'Enseigne Foster était éminent et remarquable dans sa conduite, dirigeant ses hommes avec habileté et courage.

Alors qu'il commandait AL-2 (SS 41), le lieutenant Cmdr. Foster a reçu la Médaille du service distingué pour "service exceptionnellement méritoire dans un devoir de grande responsabilité lors d'une rencontre avec un sous-marin ennemi (UB-65) le 10 juillet 1918, dans lequel le sous-marin ennemi a été coulé".

En janvier 1924, le lieutenant Cmdr. Foster reçut l'ordre de Philadelphie d'aider à équiper le croiseur léger TRENTON (CL 11), servant à bord en tant qu'officier mécanicien lors de la mise en service du navire en avril de la même année.

En janvier 1927, il reçoit la Navy Cross pour héroïsme extraordinaire à la suite d'une explosion de tourelle à bord du TRENTON. Le lieutenant Cmdr. Foster est devenu le premier homme à recevoir les trois plus hautes récompenses de la Marine.

Rappelé au service actif en 1941 (après avoir démissionné de sa commission en mars 1927), l'amiral Foster a servi dans l'état-major de l'inspecteur général de la Marine pendant la Seconde Guerre mondiale, effectuant trois inspections majeures sous la direction personnelle du président Franklin D. Roosevelt.

En juin 1954, l'amiral Foster rejoint le personnel du Commissariat à l'énergie atomique en tant qu'assistant spécial du directeur général des activités internationales. Plus tard nommé à l'Agence internationale de l'énergie atomique à Vienne, en Autriche, avec le rang d'ambassadeur, Adm. Foster a occupé ce poste jusqu'en 1961. Il est décédé en 1972 à Virginia Beach, en Virginie, à l'âge de 83 ans.

Commandants de l'USS PAUL F. FOSTER :


PériodeNom
21 février 1976 - 7 avril 1978Commandant George E. Sullivan III, USN
7 avril 1978 - 11 mai 1980Commandant Albert L. Kaiss, USN
11 mai 1980 - 17 mai 1982Commandant Theodore C. "Ted" Lockhart, USN
17 mai 1982 - 15 juin 1984Commandant Laurence H. Turner, Jr., USN
15 juin 1982 - 1er novembre 1986Commandant Raymond P. Conrad, USN
1er novembre 1986 - 11 février 1989Commandant Robert B. Danberg, USN
11 février 1989 - 23 février 1991Commandant Timothy M. Ahern, USN
23 février 1991 - 28 novembre 1992Commandant Edward J. Kujat, USN
28 novembre 1992 - 6 août 1994Commandant Kim S. Buike, USN
6 août 1994 - 4 août 1995Commandant David A. Gelenter, USN
4 août 1995 - 17 juin 1997Commandant David M. Armitage, USN
17 juin 1997 - 6 novembre 1998Commandant Thomas S. Abernathy, USN
6 novembre 1998 - 5 juin 2000Commandant Thomas J. Strei, Jr., USN
5 juin 2000 - 11 février 2002Commandant Thomas L. Reese, USN
11 février 2002 - 14 mars 2003Commandant John C. "Chuck" Nygaard, USN

Les armoiries de l'USS PAUL F. FOSTER :

La conception des armoiries de PAUL F. FOSTER est un ensemble d'emblèmes représentant les nombreux honneurs et réalisations exceptionnels du vice-amiral Foster au cours de son long et vigoureux service au sein de son pays et de la marine.

Dans l'écu des armoiries se trouve un chevron figurant également dans le blason de la famille Foster. Symbole traditionnel de soutien et d'accomplissement, le chevron a été divisé en trois sections. Ces sections représentent la Médaille d'honneur, la Croix de la Marine et la Médaille du service distingué, toutes décernées à l'amiral Foster au cours de sa brillante carrière. Les trois étoiles à cinq branches dans le chevron représentent son dernier rang de vice-amiral.

Un château à trois tours forme le blason de l'emblème du navire. Le même château apparaît dans les armoiries du port de Vera Cruz, représentant l'endroit où l'enseigne Foster s'est distingué et a obtenu la médaille d'honneur. La couleur rouge de la tour fait allusion à l'explosion de la tourelle de l'USS TRENTON et à l'héroïsme extraordinaire dans cette crise pour laquelle il a reçu la Navy Cross. La bordure bleu marine représente le service pendant la Première Guerre mondiale et le naufrage d'un sous-marin allemand, pour lequel il a reçu la Médaille du service distingué.

Sous l'écu, sur un parchemin bleu marine, figure la devise du navire : « Honour, Valor, Service », chaque mot étant issu des citations accompagnant les décorations décernées à l'amiral Foster.

Galerie de patchs USS PAUL F. FOSTER :

Galerie d'images de l'USS PAUL F. FOSTER :

The two photos below were taken by William Chiu when USS PAUL F. FOSTER visited Hong Kong on May 12, 1991.

The photos below were taken by me and show the PAUL F. FOSTER as EDD 964 at Port Hueneme, Calif., on October 3, 2011. Unfortunately, at Port Hueneme it's impossible to take unobstructed photos from public places outside the Naval Base. At the time the photos were taken, the PAUL F. FOSTER was the last remaining SPRUANCE - class destroyer.

The photos below are official US Navy photos and show the PAUL F. FOSTER on November 17, 2011, off the US west coast conducting a demonstration of shipboard alternative fuel use on a 50-50 blend of an algae-derived, hydro-processed algal oil and petroleum F-76.

The photo below was taken by John Rebus (Michael) and shows the PAUL F. FOSTER during a visit to Naval Base San Diego, Calif., on June 2, 2016. She is now carrying a Sea RAM system.


Voir la vidéo: History of the USS Constitution by Micro-Mark (Août 2022).