L'histoire

USS Fairfax (DD-93)/ HMS Richmond

USS Fairfax (DD-93)/ HMS Richmond



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

USS Fairfax (DD-93)/HMS Richmond

USS Fairfax (DD-93)/ HMS Richmond était un destroyer de classe Wickes qui a opéré dans l'Atlantique Ouest en 1918, comme navire-école entre les guerres, puis avec la Royal Navy comme HMS Richmond et la marine soviétique en tant que Jivuchi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les Fairfax a été nommé d'après Donald McNeil Fairfax, un officier de marine américain pendant la guerre de Sécession qui a pris sa retraite en tant que contre-amiral en 1881.

Les Fairfax a été lancé le 15 décembre 1917 à Mare Island et mis en service le 6 avril 1918.

Les Fairfax atteint Hampton Roads le 6 juin 1918 pour rejoindre les forces assurant l'escorte de convois depuis la côte est des États-Unis. Elle a effectué deux tâches principales au cours de cette période - escorter des convois à mi-chemin à travers l'Atlantique dans le cadre de l'escorte occidentale, avant de les remettre à l'escorte orientale basée en Europe, et fournir une couverture aux convois côtiers opérant le long de la côte américaine.

Elle faisait partie de l'escorte ouest du groupe de convois de troupes 45, avec le Dakota du Sud (Cruiser Blindé No.9), Huntington (Armored Cruiser n°5) et Grégoire (DD-82). Ce convoi était conduit par le Président Grant (Id. No.3014) et contenait huit navires marchands. Le convoi a quitté New York le 23 juin et a été remis à l'Eastern Escort le 3 juillet.

À l'automne 1918, il a été décidé de déplacer le Fairfax en Europe, où elle devait rejoindre la force de destroyers basée à Brest. Elle a quitté Hampton Roads le 16 octobre en escortant un convoi transatlantique. Deux jours plus tard, elle a quitté le convoi pour secourir les survivants de l'USS Lucie¸ un auxiliaire naval qui avait été coulé par U-155 le 17 octobre 1918. Le Fairfax ramassé 86 survivants, et plus tard les a transférés à l'USS Huntington. Les Fairfax puis poursuivit sa route vers Brest, arrivant le 27 octobre 1918. Il faisait ainsi partie des forces de destroyers américains en Europe pendant les deux dernières semaines de la Première Guerre mondiale.

A partir du 3 décembre, elle fait partie de l'escorte navale qui accompagne le président Wilson dans le transport George Washington des Açores à Brest, dernière étape de son voyage en Europe pour assister à la Conférence de la Paix.

Le 21 décembre, le Fairfax faisait partie d'une importante flottille navale qui a quitté Brest pour retourner aux États-Unis via les Açores (avec l'USS Porter (DD-59) , Cushing (DD-55), Benham (DD-49), Ericsson (DD-55), Wainwright (DD-62) et O'Brien (DD-51). Les Fairfax atteint Norfolk, Virginie, le 8 janvier 1919.

Tous ceux qui ont servi sur elle entre le 2 juin et le 11 novembre 1918 se sont qualifiés pour la Médaille de la Victoire de la Première Guerre mondiale.

Les Fairfax exploité sur la côte est des États-Unis après la guerre. En mai 1919, il participe au premier vol transatlantique, effectué par des hydravions Curtiss exploités par l'US Navy. Les Fairfax faisait partie de la flottille navale qui bordait la route et était basée aux Açores. Il est désarmé dans la réserve à Philadelphie en juin 1922.

Les Fairfax a été remis en service comme navire-école sur le 1 My 1930. Pendant deux ans, il a été basé à Newport, Rhode Island et Camden, New Jersey, et a été utilisé pour entraîner la Réserve navale. En mars 1932, elle s'installe à San Diego, où elle interprète le même rôle sur la côte ouest. Il a également été utilisé dans des exercices d'artillerie et a participé à un certain nombre d'exercices de flotte au large du Mexique, de l'Amérique centrale et de la zone du canal de Panama. Elle participe également à la Presidential Review à San Diego en mars 1933.

En 1933, elle retourne sur la côte est. Il a continué à être utilisé pour former la Réserve navale, mais il a également été utilisé pour former des aspirants de l'Académie navale d'Annapolis, participant à leurs croisières d'entraînement en 1935, 1937, 1938, 1938, 1939 et 1940. Entre octobre 1935 et mars En 1937, elle sert dans le Special Service Squadron, basé à Balboa et Coco Solo dans la zone du canal, une force d'intervention rapide postée pour protéger le canal de Panama. Elle a également représenté l'US Navy à l'ouverture de l'Exposition universelle de New York en 1939.

Après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, le Fairfax rejoint la Neutrality Patrol opérant dans l'Atlantique Ouest.

En tant que HMS Richmond

Les Fairfax a été mis en service dans la Royal Navy le 5 décembre 1940 sous le nom de HMS Richmond. Elle atteint Plymouth le 31 décembre et est affectée aux forces d'escorte du Western Approaches Command, basé à Liverpool. Il était utilisé pour escorter des convois dans la dernière partie, la plus dangereuse, de la traversée de l'Atlantique. Entre juin et octobre 1941, il est affecté à la Force Terre-Neuve et est utilisé pour des missions d'escorte de convois dans l'Atlantique Ouest. Entre février et mars 1942, il est utilisé pour escorter des convois jusqu'à Mourmansk. Enfin en service RN, elle est basée à Greenock entre décembre 1942 et août 1943.

Entre août 1943 et décembre 1943, il est prêté à la Marine royale canadienne. Après son retour du service canadien, elle a été placée dans la réserve.

Le 16 juillet 1944, il est transféré dans la marine soviétique, où il devient le Jivuchi (ou Jivuchy). Il a été utilisé pour des missions d'escorte de convoi pendant le reste de la guerre et a peut-être coulé U-387. Elle est restée dans la marine soviétique jusqu'au 24 juin 1949, date à laquelle elle a été réintégrée dans la Royal Navy. Le mois suivant, elle a été vendue à la ferraille et elle a été démantelée à Brunton, Grangemouth.

Déplacement (standard)

1 160 t (conception)

Déplacement (chargé)

Vitesse de pointe

35 nœuds (conception)
35,34 kts à 24 610 shp à 1 149 t à l'essai (les mèches)

Moteur

Turbines Parsons à 2 arbres
4 chaudières
24 200 shp (conception)

Varier

3 800 nm à 15 nœuds à l'essai (les mèches)
2 850 nm à 20 nœuds à l'essai (les mèches)

Armure - ceinture

- plate-forme

Longueur

314 pieds 4 pouces

Largeur

30 pieds 11 pouces

Armement (tel que construit)

Quatre pistolets 4 pouces/50
Douze torpilles de 21 pouces dans quatre tubes triples
Deux chenilles de grenades sous-marines

Complément d'équipage

114

Lancé

15 décembre 1917

Commandé

6 avril 1918

À la Royal Navy

5 décembre 1940

Vendu à la ferraille

juillet 1949


HMS Richmond, G88 ..

Richmond est une ville de marché et une paroisse civile du North Yorkshire, en Angleterre et pendant la Première Guerre mondiale, transférée plus tard à la Royal Navy sous le nom de HMS Richmond G88, en tant que a. Geo2013 Bureau du registraire de l'université Texas State University. HMS LANCASTER G05 HMS MANSFIELD G76 HMS NEWPORT G54 HMS NEWMARKET G47 HMS NEWARK G08 HMS RICHMOND G88 NCSM ST. Voir le catalogue PDF Reliure permanente. G88. 2010. 31. 775. 2010. 31. 717. 2010. 31. I.2O0. 2010. 31. 7 J. 2010. 31 New Richmond 69 kV nrikMng IMOR Arden HM 11549%.

Produits célèbres cinquante Great Southern Cover Company.

Lady Windermeres Fan Wilde, O. RL 4.5 AR,RC,CC,LX.3420916 G88.36 Darwin : Le Voyage du H. M. S. Beagle Grolleau, F. Richmond, T. Destroyer Photo Index DD 93 USS FAIRFAX Navsource. 121, rue Richmond Ouest, bureau 304, Toronto, ON M5H 2K1 Indiquez par.

Minnesota Wisconsin Total des sous-stations 14,510 $ 5,820 $ 20,330 $.

G88. L'impératrice Théophano dirige le gouvernement de l'Italie à Rome. gllg. Carinthie réunie 7 : Henri de Richmond atterrit à Milford H. M.S. Vindicatif. Août r r:. Richmond, North Yorkshire Unionpedia, la carte conceptuelle. A été transféré en Grande-Bretagne en 1940 et est devenu le HMS Richmond G88. Date, daté. environ. 1918 1940. Source. Transféré de en.pedia. Laserfiche WebLink Plus d'aide À propos Déconnexion Aucun aperçu disponible. Décisions récentes de la Cour suprême de Californie dans Richmond v. Shasta Community 1.111.185. 16. 5 Man Board installés en tant que dirigeants dominicains Manchester. Un 4VOD a été émis en juillet 1868 avec Devonport HMS dans le sous-bureau des chemins de fer cds 1903 1905. Sous-bureau indépendant 1905 1906. Lytham. G88. Lancs 1962. 1844. 1904. Bureau de poste principal 1844 1906. Richmond. A79. Jamaïque. Richmond 1850 1884, 13 avril 1884, Image 3 Chronique. L'ancien Fairfax a été mis en service dans la Royal Navy sous le nom de HMS Richmond, avec le numéro de fanion G88, le 5 décembre 1940. Il est arrivé à Plymouth. Cafés Starbucks avec les projections de cartes de projection Mercator. CHANDLER STREET 101 RICHMOND AVE 66 LONG COVE ROAD ATWELL CNTMPR I HMS DV MARK4 COALDALE STA GEN HOS CCCHRANVILLE 3 092 090 G88 086 093 NOM DE LA SOURCE COOP ELEV ALBERT C COOP ELEV.

- - COMMENCER LE MESSAGE DE CONFIDENTIALITÉ AMÉLIORÉE - - Type de proc : 2001.

G88 2001eb, Balistique - Expériences.,Science - Expériences. SCIENCE 801, 335884, 9781775418306, Castle Richmond, Trollope, Anthony. Flottant 1970, 284862, 9781590131312, 9781590134672, H.M.S. Coq, Lambdin, Dewey. USS FAIRFAX DD 93 Couverture navale 1935 MORRISSEY HAND. Mines, John B. Shaw, Jumes 1. O lkiIIS, Abc. 083. 683. 684. 68r. G88 fe sllgge. t hms Ir011l vous IIIHI un service public, broches de service à Richmond. Cercle arctique 1943 Bibliothèque de l'American Geographical Society Digital. PlaInview. 056616. RIchmond. 056801 indépendance. 050059. Egasco ldalOl.l. 054041 North Rlchhmd Hms Olher Oc Tp. 205524 772.591. 93 $ g88 j.

Lot 9 lettres écrites au Lt. Comdr. Ellsworth Davis, 1919 1932.

611 l.lckson Street RIChmond TX 77469 Fichiers de données développés pour les ordinateurs HEC 1,​HEC HMS et HEC RAS ​​ecS§§8g§g88°8°. Banque nationale Bibliothèque publique de Cincinnati et du comté de Hamilton. THOMPSON, EDGAR K. H. M. S. Blazer. BÉNÉDICTION. TitleID MARCBibID MARCLeader FullTitle ShortTitle. C81111 HMs tna point Niveau d'eau YiOld Chlorlde 0ILnL. Co. G88 TIF88 53418a61dbff9e9d2c09fd619104e7ff 6824304 46, 0,13 mile à l'est de Richmond Rd., 275 pieds au sud de Jordan Rd., 40 pieds à l'est de 2 puits, 50 pieds à l'ouest des bois, à 12.

Collection Nielsen Université de l'Illinois de l'Ouest.

D'autres récessions de Richmond 4 Atlanta 4 4, 4 Chicago dans le bas HMS Cilia & Ede laissent l'or être 1982 M N 997 10012 097 9912 1007 Erie & Pitts Noble C F Oil&0com.1 25 Ohio Fuel Corp Oklahoma Natural G88 - 25 Peer. I THE UNITED STATES AIR FORCE ACADEMY Compilé par Dtic. Calgary, adresse : Richmond Road & 37th St, lat : 51.020748138427734​, long : adresse : HMS Host, Edmonton Airport, lat : 53.546390533447266​, ville : Petaling Jaya, adresse : Mutiara Damansara, G88, Ground Floor,. Articles récemment publiés Oxford Academic Journals. Calgary, adresse : Richmond Road & 37th St, lat : 51.020748138427734​, long : adresse : HMS Host, Edmonton Airport, lat : 53.546390533447266​, ville : Petaling Jaya, adresse : Mutiara Damansara, G88, Ground Floor, Следующая Войти Настройки.

Registres des eaux souterraines du comté de Seminole, Floride FGS.

Buffalo, N.Y. Richmond Hill, Ont. Livres Firefly, 2009, c2008. TITRE H.M.S. Tablier ou, La fille qui aimait un marin musique d'Arthur H6 G88 2011. Programme final abrcms. Trevino tri r 12 15 05 BP2005 5085 1.500.00 mbk hms blk IW 35878 trevino tet r $1.248.to $7,g88.00 capacité de semis 52.437.00 14.6M.00 $ SemwApo:x 25,00 $ Feuille de séquence de construction Richmond American Homes Gardenwalk at.

Catégorie:USS Fairfax DD 93 media Commons.

Rapport sur l'Hydroida dragué par le H.M.S. Challenger pendant les années 1873 76. Catalogue de 1938 pour le printemps 1938 Richmond, Virginie : Diggs & Beadles Seed Co., A8 G88 1860 GER 2009 02 28. Old eastbournian assoc rapport annuel 2013 par Manor Group issuu. DD 93 USS Fairfax, 26 novembre 40, HMS Richmond G88. DD 108 USS Williams, 24 septembre 40, NCSM St. Clair I65. DD 127 USS Twiggs, 23 octobre 40. Forum du navire Re : HMS Destroyer transféré au. Le destroyer canadien HMS Ottawa H60. Il s'agissait à l'origine du destroyer de classe C de la Royal Navy HMS Crusader H60 de 1932 à 1938. NCSM Richmond G88.

Navires de la marine américaine transférés en Grande-Bretagne, septembre 1940.

HMS RichmondL'ancien Fairfax a été mis en service dans la Royal Navy sous le nom de HMS Richmond, avec le numéro de fanion G88, le 5 décembre 1940. Portland Daily Press : 16 juin 1879 Digital Maine. Le HMS Richmond G88 était auparavant l'USS Fairfax DD 93, transféré de l'US Navy dans le cadre de l'accord de 1940 sur les destroyers pour les bases. Elle a été prêtée.

Nouveaux livres ajoutés en mars 2011 Bibliothèque UNCW Randall.

L'USS Fairfax DD 93 était un destroyer de classe Wickes de la marine des États-Unis pendant la Première Guerre mondiale, puis transféré à la Royal Navy sous le nom de HMS Richmond G88. Banque d'investissement UBS CA.gov. Éditorial du Richmond News Leader. Spéc. Coll. UGB 7 56 G88 H. M.S. Plaque Falcon prise de la canonnière H. M.S. Fa id présenté à l'Air. État de conformité des principales installations de pollution atmosphérique epa nepis. USS Fairfax DD 93, destroyer britannique HMS Richmond G88, le soviétique британско норвежского эсминца Ричмонд G88, советского.

NUMÉROS DE BUREAU DE POSTE UTILISÉS EN BARRÉ.

USS Fairfax DD 93 Célèbre 50 HMS Richmond G88 Noël à Balboa, zone du canal 1936 3,99 $ USS Fairfax DD 93 Célèbre 50 HMS Richmond G88. Liste des navires de la Marine royale canadienne zéro. Danice Alston, Virginia Commonwealth University, Richmond, Virginie. O28. Biologie et génétique du développement des éosinophiles : biologie du développement. G88. Marquez, Maribel P. Biologie cellulaire : HMS Campus, 240 Longwood Avenue. Bâtiment C.

Quand la MRC va-t-elle obtenir le respect de WowS General.

Vendeur Jas 411 Richmond res Cheviot Jennie A tchr 30th Dist School h 525 Ter. Mme Myrtle h flat G88 B litlt, Atley S tchr WaIn t,Hms High School h. Littérature récente de la Renaissance JStor. La Première Guerre mondiale, lancée à l'origine le 15 décembre 1917, et transférée à la Royal Navy sous le nom de H.M.S. Richmond G88 en novembre 1940, en tant que destroyer de classe Town. 1962 11 novembre Les ouvriers en électricité FIOE. Désarmé et transféré en Grande-Bretagne le 23 octobre 1940, rebaptisé HMS Richmond G88. Frappé le 8 janvier 1941. Vers l'Union soviétique.

Pino - jeu de société logique basé sur la tactique et la stratégie. En général, il s'agit d'un remix d'échecs, de dames et de coins. Le jeu développe l'imagination, la concentration, apprend à résoudre des tâches, à planifier ses propres actions et bien sûr à penser de manière logique. Peu importe la quantité de pièces que vous avez, l'essentiel est de savoir comment elles sont placées !


HMS Richmond (G 88)

Commandé dans la Royal Navy sous le nom de HMS Richmond le 5 décembre 1940. Il est arrivé à Plymouth, en Angleterre, le 31 décembre 1940 pour rejoindre les escortes quittant Liverpool dans le Western Approaches Command. Ces navires gardaient le mouvement des convois vitaux dans les eaux les plus dangereuses de leur passage à travers l'Atlantique. Entre juin et octobre 1941, il a effectué des tâches similaires dans la force de Terre-Neuve et, de février 1942 à mars, a effectué la dangereuse course vers Mourmansk. Sa base pour le service d'escorte de l'Atlantique entre décembre 1942 et août 1943 était Greenock, en Écosse. À partir d'août 1943, le Richmond a servi dans la Marine royale canadienne, basée à St. John's, à Terre-Neuve, jusqu'en décembre 1943, date à laquelle, avec de nouvelles escortes disponibles, il a été placé en réserve dans le Tyne. Le 16 juillet 1944, il est transféré dans la marine russe.

Commandes répertoriées pour le HMS Richmond (G 88)

Veuillez noter que nous travaillons toujours sur cette section.

Le commandantDeÀ
1Lt.Cdr. Alfred Francis Llewellyn Evans, IAjanvier 1941août 1941
2Lt.Cdr. (retraité) Guillaume Antoine Moens, IAaoût 194115 janvier 1942
3Lt.Cdr. John Malcolm Rodgers, IA15 janvier 1942mi 1942

4Lt.Cdr. Réginald Cyril Stevens Woolley, RNR10 décembre 1942début 1943

5Lt.Cdr. Alfred Thomas Morgan, RNVR20 mars 1943début 1944

Vous pouvez aider à améliorer notre section de commandes
Cliquez ici pour soumettre des événements/commentaires/mises à jour pour ce navire.
Veuillez l'utiliser si vous repérez des erreurs ou si vous souhaitez améliorer cette page de navires.

Les événements notables impliquant Richmond incluent :

22 mars 1941
Le HrMs O 9 (Lt. H.A.W. Goossens, RNN) a quitté Londonderry pour Falmouth. Elle a été escortée par le HMS Richmond (Lt.Cdr. AFL Evans, RN) jusqu'en 1445/23 lorsqu'un chalutier britannique a repris l'escorte jusqu'à 1945/23 heures lorsque le chalutier néerlandais HrMs Ymuiden (Lt. H. van Zwanenburg, RNN) a pris sur l'escorte. ( 1 )

20 mars 1942
Le HrMs O 10 (Lt. Baron D.T. Mackay, RNN) a participé à des exercices A/S au large de Lough Foyle avec le HMS Bulldog (Cdr. M. Richmond, OBE, RN) et le HMS Richmond (Lt.Cdr. J.M. Rodgers, RN). ( 2 )

22 mars 1942
Le HrMs O 10 (Lt. JH Geijs, RNN) a participé à des exercices A/S au large du Lough Foyle avec le HMS Reading (Lt.Cdr. DV Clift, RN), HMS Richmond (Lt.Cdr. AFL Evans, RN), NCSM Bittersweet (Lt.Cdr. JA Woods, RCNR) et le NCSM Chilliwack (T/Lt. LL Foxall, RCNR). ( 2 )

27 mars 1942
Le HMS H 50 (Lt. MLC Crawford, DSC, RN) a effectué des exercices A/S au large du Lough Foyle avec le HMS Richmond (Lt.Cdr. AFL Evans, RN), le HMS Corinthian (A/Cdr. EJR Pollitt, RNR), le HMS Viscount (Lt.Cdr. JV Waterhouse, RN) et le HMS Sabre (Lt. RL Caple, DSC, RN). ( 3 )

Liens médias

  1. Dossier 2.12.03.6367 (Archives néerlandaises, La Haye, Pays-Bas)
  2. Dossier 2.12.03.6379 (Archives néerlandaises, La Haye, Pays-Bas)
  3. ADM 173/17271

Les numéros ADM indiquent les documents aux Archives nationales britanniques à Kew, Londres.


USS Fairfax (DD-93)/ HMS Richmond - Histoire

HISTOIRES DE SERVICE des NAVIRES DE GUERRE DE LA MARINE ROYALE dans LA GUERRE MONDIALE 2
par Lt Cdr Geoffrey B Mason RN (Rtd) (c) 2005

HMS, plus tard NCSM RICHMOND (G 88), également russe ZHIVUCHI - ex-destroyer américain, y compris les mouvements d'escorte de convoi

Edité par Gordon Smith, Naval-History.Net

Ex USS FAIRFAX (Type B - Classe CALDWELL) construit par Mare Island Navy Yard. Le navire a été lancé le 15 décembre 1917. La construction a été achevée le 6 avril 1918 et le navire a été mis en réserve en 1939. Transféré en vertu de l'accord de prêt-bail entre le Royaume-Uni et les États-Unis le 26 novembre 1940. et le navire a été mis en service par la RN sous le nom de HMS RICHMOND le 5 décembre 1940. Ce nom est commun à une ville de l'Indiana aux États-Unis et à deux au Royaume-Uni. Ce nom a été introduit en 1660 pour un 5th Rate anciennement nommé WAKEFIELD et avait été utilisé pour la dernière fois par une réquisition de chalutiers pendant la Première Guerre mondiale. À la suite d'une campagne réussie d'épargne nationale de la SEMAINE DE LA GUERRE en février 1942, elle a été adoptée de manière appropriée par la communauté civile de Richmond dans le Surrey.

B a t t l e H o n o u r s

QUÉBEC 1759 - LA HAVANE 1762 - CHESAPEAKE 1781 - ATLANTIQUE 1941-43 - ARCTIQUE 1942

Insigne : Sur un champ bleu, une herse ailée d'or chargée

avec une blessure dessus un rouget blanc.

D e t a i l s o f W a r S e r v i c e

(pour plus d'informations sur le navire, accédez à la page d'accueil de l'histoire navale et saisissez le nom dans la recherche sur le site)

Préparé pour le transfert et a pris le passage à Halifax.

26 - Prise en détention par la Marine royale du Canada en attendant l'arrivée du personnel de la Royal Navy.

5e - Commandé sous le nom de HMS RICHMOND à Halifax.

Passage pour Devonport via Terre-Neuve. En réparation à St Johns, Terre-Neuve.

25 - En route pour Devonport

1er - Prise en main pour carénage par HM Dockyard Devonport après l'arrivée. (Remarque : Les travaux effectués comprenaient des modifications pour s'adapter à l'utilisation de la RN comme escorte de convoi.)

16 - À la fin, a travaillé pour le déploiement opérationnel dans les approches SW.

Échoué à Holyhead pendant le passage à Liverpool pour le devoir d'escorte. Réparation arrangée dans le chantier naval commercial à Southampton. Passage à Southampton pour réparation.

Affecté au service avec le 17e groupe d'escorte basé à Terre-Neuve. A pris le passage à Clyde pour rejoindre le convoi militaire

3e - Déployé avec HM Cruiser CAIRO, HM Destroyers COSSACK, MAORI, OTTAWA (RCN), RAMSEY, RESTIGOUCHE (RCN), SIKH, VANQUISHER, WINCHELSEA et ZULU comme escorte locale pour le convoi WS9A lors du passage dans les approches ouest.

7ème - Détaché de WS9A et a pris un passage indépendant au Groupe à St Johns.

Déployé avec le groupe pour l'escorte de convoi entre la côte est américaine et le point de rencontre médio-atlantique.

Attribué pour le radoub au Royaume-Uni

29e - Prise en charge pour le carénage dans le chantier naval commercial de Cardiff. (Remarque : cela comprenait d'autres modifications pour s'adapter au déploiement en tant qu'escorte de convoi.)

Affecté au service avec le 27e groupe d'escorte basé à Greenock.

A la fin, il a travaillé pour le service opérationnel à Tobermory et a rejoint le Groupe.

26 - Rejoint les destroyers HM AMBUSCADE, BULLDOG, ORP polonais BLYSKAWICA et HM Trawler TANGO à Oban pour escorter le convoi russe lors du passage vers l'Islande. (Pour plus de détails sur toutes les opérations de convoi russe, voir CONVOYS TO RUSSIA par RA Ruegg, ARCTIC CONVOYS par R Woodman, THE RUSSIAN CONVOYS par B Schoefield et CONVOY ! par P Kemp).

En collision avec le marchand américain FRANCIS SCOTT KEY et a subi des dommages importants. Remorqué en Islande pour réparation temporaire.

Pris en remorque pour le passage à Liverpool à la fin.

Affecté au service avec la Western Atlantic Escort Force basée à Halifax.

À l'issue des essais de post-réparation effectués à Tobermory.

Passage à Halifax pour reprendre du service dans l'ouest de l'Atlantique.

1er - A rejoint la force d'escorte à Halifax pour la défense du convoi

Déploiement basé à Halifax en continuation.

Déploiement à Halifax en continuation.

Impliqué dans une collision avec le vapeur marchand REINHOLT. Passage au Royaume-Uni pour réparation.

18e - Prise en main pour réparation au chantier naval commercial de Liverpool.

31 - À la fin des essais après radoub préparés pour le service à Halifax.

Passage pour rejoindre la force d'escorte à Halifax. Reprise de la défense du convoi dans l'ouest de l'Atlantique.

B e l i e v e d S t a r t of S e r v i c e a s H M C S R I C H M O N D

Défense de convoi dans les eaux canadiennes basée à Halifax en continuation.

Nommé pour le retrait du service opérationnel. (Remarque : le manque de fiabilité croissant des machines de cette classe de navires de guerre et les besoins en personnel pour l'escorte des nouvelles constructions en ont fait une option acceptable.)

27 - Payé et déstocké.

R e v e r t e d e au S e r v i c e R o y a l N a v y

Attribué pour le transfert en Russie au lieu du tonnage de navire de guerre italien capturé.

En radoub à Palmer's Yard, Hebburn-on Tyne pour le service dans la marine soviétique.

16e - Transféré à la marine russe et rebaptisé ZHIVUCHI.

T r a n s f e r t à la marine russe

Passage à Scapa Flow pour rejoindre l'escadron russe.

17 - A rejoint le convoi russe JW59 pour le passage à Kola Inlet avec le cuirassé russe ARCHANGELSK (Ex HMS ROYAL SOVEREIGN), sept autres destroyers sœurs de l'Ex US Navy et 12 bateaux russes Ex US Navy PT transférés pour le déploiement de la marine soviétique.,

24 - A rejoint la Flotte russe du Nord après le détachement de JW59.

septembre à décembre

Service avec la flotte russe du Nord sous le nom de ZHIVUCHI.

Service naval soviétique en continuation basé en Russie du Nord.

ZHIVUCHI est retournée au RN à Rosyth le 24 septembre 1949 et a repris son ancien nom. HMS RICHMOND. Il a été immédiatement placé sur la liste d'élimination et vendu à BISCO pour démolition par G W Brunton et est arrivé en remorque au chantier de démolition de Grangemouth le 29 juillet de la même année.

MOUVEMENTS D'ESCORTE DE CONVOI du HMS RICHMOND

Ces listes de convois n'ont pas été recoupées avec le texte ci-dessus


USS Fairfax (DD-93)/ HMS Richmond - Histoire

HISTOIRES DE SERVICE des NAVIRES DE GUERRE DE LA MARINE ROYALE dans LA GUERRE MONDIALE 2
par Lt Cdr Geoffrey B Mason RN (Rtd) (c) 2005

HMS, plus tard NCSM RICHMOND, également russe ZHIVUCHI - ex-destroyer américain

H. M . S . R I C H M O N D ( G 8 8 )

Ex USS FAIRFAX (Type B - Classe CALDWELL) construit par Mare Island Navy Yard. Le navire a été lancé le 15 décembre 1917. La construction a été achevée le 6 avril 1918 et le navire a été mis en réserve en 1939. Transféré en vertu de l'accord de prêt-bail entre le Royaume-Uni et les États-Unis le 26 novembre 1940. et le navire a été mis en service par la RN sous le nom de HMS RICHMOND le 5 décembre 1940. Ce nom est un canon dans l'Indiana aux États-Unis et deux au Royaume-Uni. Ce nom a été introduit en 1660 pour un 5th Rate anciennement nommé WAKEFIELD et avait été utilisé pour la dernière fois par une réquisition de chalutiers pendant la Première Guerre mondiale. À la suite d'une campagne réussie d'épargne nationale de la SEMAINE DE LA GUERRE en février 1942, elle a été « adoptée » de manière appropriée par la communauté civile de Richmond dans le Surrey.

B a t t l e Honneur

QUÉBEC 1759 - LA HAVANE 1762 - CHESAPEAKE 1781 - ATLANTIQUE 1941-43 - ARCTIQUE 1942

Insigne : Sur un Champ Bleu, une Herse ailée Or chargée

avec une blessure dessus un rouget blanc.

D é t a i l s o f W a r S e r v i c e

Novembre Préparé pour le transfert et a pris le passage à Halifax

26. Arrêté par la Marine royale du Canada en attendant l'arrivée du personnel de la Royal Navy.

5e commandé sous le nom de HMS RICHMOND à Halifax

Passé pour Plymouth via Terre-Neuve.

En réparation à St Johns, Terre-Neuve.

25e En route pour Devonport

1er Prise en main pour radoub par HM Dockyard Devonport après l'arrivée.

(Remarque : Les travaux effectués comprenaient des modifications pour s'adapter à l'utilisation de la RN comme escorte de convoi.)

16. À la fin, préparé pour le déploiement opérationnel dans les approches SW.

Échoué à Holyhead pendant le passage à Liverpool pour le devoir d'escorte.

Réparation arrangée dans le chantier naval commercial à Southampton .

Passage à Southampton pour réparation.

à Attribué au service avec le 17e groupe d'escorte basé à Terre-Neuve.

Mai A pris le passage à Clyde pour rejoindre le convoi militaire

3e Déployé avec HM Cruiser CAIRO, HM Destroyers COSSACK, MAORI, OTTAWA (RCN),

RAMSEY, RESTIGOUCHE (RCN), SIKH, VANQUISHER, WINCHELSEA et ZULU comme

Escorte locale du convoi WS9A lors du passage dans les approches ouest.

7ème Détaché de WS9A et a pris un passage indépendant au Groupe à St Johns.

Juillet Déployé avec le groupe pour l'escorte de convois entre la côte est américaine et le Mid

au point de rencontre de l'Atlantique.

Septembre alloué pour réaménagement au Royaume-Uni

Passage d'octobre au Royaume-Uni pour radoub

29e Pris pour carénage dans le chantier naval commercial de Cardiff.

(Remarque : Cela incluait d'autres modifications pour s'adapter au déploiement en tant qu'escorte de convoi.)

à Attribué au service avec le 27e groupe d'escorte basé à Greenock.

Mars A l'issue de la formation, mise en service opérationnel à Tobermory et rejoint le Groupe.

Le 26 a rejoint les destroyers HM AMBUSCADE, BULLDOG, polonais ORP BLYSKAWICA et HM

Chalutier TANGO à Oban pour escorter le convoi russe lors du passage vers l'Islande.

(Pour plus de détails sur toutes les opérations de convoi russe, voir CONVOYS TO RUSSIA by RA Ruegg,

ARCTIC CONVOYS de R Woodman, LES RUSSIAN CONVOYS de B Schoefield et

Avril Collision avec le marchand américain FRANCIS SCOTT KEY et a subi des dommages importants.

Remorqué en Islande pour réparation temporaire.

Mai Pris en remorque pour le passage à Liverpool une fois terminé.

Juin En réparation permanente

Attribué au service avec la Force d'escorte de l'Atlantique Ouest basée à Halifax.

Août A l'issue des essais de post-réparation réalisés à Tobermory.

Passage à Halifax pour reprendre du service dans l'ouest de l'Atlantique.

1er a rejoint la force d'escorte à Halifax pour la défense du convoi

Octobre. Déploiement basé à Halifax en continuation.

Janvier Déploiement à Halifax en continuation.

Février Impliqué dans une collision avec le vapeur marchand REINHOLT.

18e Prise en main pour réparation au chantier naval commercial de Liverpool.

31 À l'issue des essais après radoub préparés pour le service à Halifax.

Passage de juin pour rejoindre la force d'escorte à Halifax.

Reprise de la défense du convoi dans l'ouest de l'Atlantique.

Juillet Défense du convoi dans les eaux canadiennes basée à Halifax en continuation.

à Nominé pour le retrait du service opérationnel.

Novembre (Remarque : Augmentation de la fiabilité des machines de cette classe de navires de guerre et exigences de

du personnel à l'escorte de la nouvelle construction en a fait une option acceptable.)

Décembre Passage au Royaume-Uni via les Açores.

27e Payé et déstocké.

à Attribué pour transfert à la Russie en privilège du tonnage des navires de guerre italiens capturés.

Juin En radoub à Palmer's Yard, Hebburn-on Tyne pour le service dans la marine soviétique.

Juillet Le personnel russe a rejoint.

16e Transféré à la marine russe et rebaptisé ZHIVUCHI.

S e r v i c e u n d e r S o v i e t N a v y Com m a n d

Passage d'août à Scapa Flow pour rejoindre l'escadron russe.

Le 17 a rejoint le convoi russe JW59 pour le passage à Kola Inlet avec le cuirassé russe ARCHANGELSK

(Ex HMS ROYAL SOVEREIGN, sept autres destroyers sœurs de l'Ex US Navy et 12

Des bateaux PT habités de l'ex US Navy sont transférés pour un déploiement dans la marine soviétique.,

24e a rejoint la Flotte russe du Nord après le détachement de JW59.

Service de septembre avec la flotte russe du Nord sous le nom de ZHIVUCHI.

Janvier Service naval soviétique en continuation basé dans le nord de la Russie

P o t W a r N o t e s

ZHIVUCHI est retournée au RN à Rosyth le 24 septembre 1949 et a repris son ancien nom. HMS RICHMOND. Il a été immédiatement placé sur la liste d'élimination et vendu à BISCO pour démolition par G W Brunton et est arrivé en remorque au chantier de démolition de Grangemouth le 29 juillet de la même année.

une édition et un formatage supplémentaires sont nécessaires, mais les données sont mises à disposition dans un délai minimum


Aéroport Beacon Field®

Cartes & Antennes

MUSÉE virtuel

100e anniversaire

US1 Mur de l'Aviation

Aéroport de la vallée d'Hybla

Maison de maître VUE VILLE

Montez le confort

Observateurs d'avions

Restauration Burnelli

Artefacts d'aéroport

Des gens célèbres

DATES AÉRIENNES AMÉRICAINES

Liste de livres

Liens AMUSANTS !

BALISE Histoire

SALUER!

Après 17 ans, les normes d'éclairage extérieur du comté de Fairfax de 2003 ont été mises à jour pour intégrer la technologie moderne et la philosophie actuelle visant à réduire la pollution lumineuse !!

L'ordonnance sur le zonage du comté de Fairfax a été modifiée à la suite de la décision ZO-20-486, adoptée par le conseil de surveillance le 11 février 2020, intitulée Article 14 &ndash Éclairage extérieur et dispositions connexes. Le texte adopté pour cet amendement peut être consulté ici : https://www.fairfaxcounty.gov/planning-zoning/zoning-ordinance/amendments/recently-adopted

L'une des facettes les plus importantes du code révisé établit la norme en termes de température de couleur et de lumens. L'éclairage 3000K est la nouvelle NORM.

Pilotes de la poste aérienne : le plus courageux des braves !

L'armée vole le courrier du scandale !

Champ de balise historique, 28 mai 2019---

Les pilotes de l'armée américaine ont effectué les premiers vols officiels de transport de courrier aérien du terrain de polo de Washington, DC à New York, ainsi que les vols de retour dans leurs biplans "Jenny". C'était le 15 mai 1918, et l'US Army Air Corps a transporté le courrier pendant environ 3 mois, car l'USPO n'avait pas encore finalisé ses équipes de pilotes et ses avions. À partir du 12 août 1918, l'USPO a pris en charge l'ensemble du service de poste aérienne avec ses pilotes civils (salaire de 4 000 $ par an) et ses mécaniciens utilisant six biplans Standard Aircraft Corp. JR-1B (300 lb de courrier et 60 gallons d'Avgas !). Plus tard, le terrain de polo de Washington a été abandonné au profit du plus grand aéroport de College Park, dans le Maryland, d'où le courrier était acheminé par avion à Philadelphie (Camden, NJ).

Quelques années plus tard, les « années folles » ont apporté près d'une décennie de prospérité économique si grande que beaucoup pensaient qu'elle ne finirait jamais. Cette période avait augmenté le développement et l'utilisation des voitures, de la radio et des films, des téléphones et de l'électrification apportant des appareils électroménagers dans les foyers américains. L'aviation est devenue une grosse affaire et la demande de courrier aérien a considérablement augmenté.

À peu près au même moment, le Congrès s'est rendu compte que l'industrie aéronautique américaine avait besoin d'un soutien pour « rattraper son retard » avec les avancées technologiques européennes et il a adopté plusieurs lois gouvernementales pour atteindre cet objectif en fournissant un financement à l'industrie aéronautique par le biais de contrats USPO pour transporter les États-Unis. Courrier aérien.

La première de plusieurs actions du gouvernement américain pour promouvoir la poste aérienne a été le "Contract Air Mail Act of 1925", le 2 février 1925, alias "Kelly Act" du nom de Clyde Kelly (R-PA), autorisé le Post Master General (PMG) contracter avec des particuliers ou des entreprises pour le transport du courrier par avion. Cette loi prévoyait des appels d'offres pour des itinéraires de courrier aérien plus petits où les entrepreneurs étaient payés 3,00 $ par livre pour les 1 000 premiers milles parcourus.

Le " Air Commerce Act of 1926", son résultat le plus important est que l'armée a créé l'US Army Air Corps en juillet 1926. L'aviation civile est passée sous l'autorité du département du Commerce qui est devenu le régulateur des compagnies aériennes qui ont été contractées en vertu de la « loi Kelly ».

M. Walter F. Brown (R-PA, PMG 1929-1933) a demandé au Congrès de lui accorder des pouvoirs élargis pour les contrats avec les transporteurs aériens. Le « Air Mail Act of 1930 » lui a accordé une autorité quasi illimitée et plus forte pour l'exécution des contrats de courrier aérien.

Le général Brown avait maintenant le pouvoir d'accorder un contrat exclusif de dix ans aux transporteurs en fonction de leur capacité de transport de courrier plutôt que de la quantité réelle de courrier aérien transporté !! Il a également été autorisé à modifier les contrats de poste aérienne et les itinéraires de courrier à son gré.

Connivence? Presque immédiatement après l'approbation de la loi de 1930, le général Brown a tenu des réunions à Washington, DC., pour discuter de nouveaux contrats de courrier aérien et il a choisi son ami, M. William MacCracken, Jr. alors secrétaire adjoint au commerce pour l'aviation, pour être président de ces réunions.

Seules des grandes entreprises sélectionnées ont été invitées à ces réunions secrètes où Brown a indiqué qu'il voulait 3 routes d'un océan à l'autre avec une seule entreprise exploitant chaque route. "Spoils Conference" était le nom donné plus tard à ces réunions par la presse, car seules trois compagnies aériennes se sont vu attribuer la majorité des itinéraires de la poste aérienne. Avoir un contrat de courrier aérien était nécessaire pour qu'une compagnie aérienne réalise des bénéfices, car ce n'est qu'à l'introduction de l'avion de ligne DC-3 en 1936 que la vente de sièges passagers fournirait des bénéfices suffisants aux compagnies aériennes.

Les petites compagnies aériennes se plaignirent bruyamment que M. MacCracken (un ami du président Hoover) et le général Brown les avaient injustement exclues de la concurrence pour des contrats postaux. La presse avait découvert qu'un gros contrat avait été attribué à une grande compagnie aérienne malgré le fait que son offre était environ trois fois supérieure à celle d'une petite compagnie aérienne. À la suite de la victoire de Franklin D. Roosevelt (FDR) à l'élection présidentielle et de l'entrée en fonction en 1933, le sénateur Black (D-Alabama) a dirigé un comité sénatorial pour enquêter sur le processus de sélection des itinéraires du courrier. Le sénateur Black a émis un certain nombre d'assignations pour obtenir les documents de MacCracken. MacCracken a refusé de se conformer et il a envoyé plusieurs documents à un président de compagnie aérienne pour qu'il les « garde en lieu sûr ».

Pour son outrage au Congrès, le Sénat a condamné MacCracken à 10 jours dans la prison de Washington, DC qu'il a finalement purgé après que la Cour suprême des États-Unis a rejeté son plaidoyer. MacCracken est devenu plus tard un avocat pour les compagnies aériennes.

Les auditions du sénateur Black (septembre 1933) ont attiré l'attention du public sur l'illégalité des actions et des contrats du général Brown avec des compagnies aériennes présélectionnées pour le transport du courrier américain. De 1929 au début de 1934, les revenus de l'USPO provenant de la vente de timbres-poste aériens s'élevaient à 54 000 000 dollars, tandis que 82 000 000 dollars étaient versés à quatorze sociétés de transport aérien. The difference of 28 million dollars was considered a gift to the industry for their improvement of the country's aviation infrastructure (they actually spent that money on stock dividends and high salaries). Evidence was uncovered that pointed to criminality, collusion, and fraud by the airlines with the Hoover government (aka the "Air Mail Scandal" of 1934). Following this revelation FDR issued Executive Order 6591, February 9, 1934, in which he declared an emergency and directed James Farley, the new PMG to annul the airmail contracts with the airlines.

FDR also directed the Army to fly the mail routes by February 19, 1934, and the Army Air Corps Mail Operation (AACMO) with sixty Army pilots sworn-in as official postal employees (in order to carry the U.S. mail) took off from several airmail fields including the one at Newark, NJ. The last time the Army flew the air mail was 16 years ago!

To say that the US Army was unprepared to fly the air mail routes would be a huge understatement as the deck was stacked against the AACMO! The current Army airplanes were outdated by USPO standards especially lacking night and bad weather flying equipment.

Adapting the Army airplanes to fly the mail brought about an unforeseen consequence as most Army airplanes required a two-man crew to safety operate it. This meant there was a very high probability that both crew members would be killed in a crash. History bore this out as most crashes took both lives. The weather in February, 1934, could hardly be worst for flying with snow and ice storms both with an abundance of wind gusts, the last time an Army pilot flew a mail route was in fair weather back in 1918, and Army pilots were not accustomed to long flights as combat flights were much shorter.

Early in the Army pilot training for airmail flights three pilots were killed followed by another two pilots killed and six injured during the mail flights. March 11, 1934, brought the news that the AACMO had 66 airplane crashes or forced landings with 12 deaths of Army pilots. Public outcry was fierce and FDR directed the Army flights of the U.S. Airmail to be halted. The Army flew the mail again on March 19,1934, maintaining a reduced schedule thru May 8, 1934, with the last official Army mail flight on June 6, 1934. To the Army's credit, 777,389 pieces of mail were carried over 1.5 million miles!

The government moved quickly to return the airmail service to private contractors, mostly the airlines, by the " Airmail Act of 1934" , June 12, 1934. Payment rates for carrying the U.S. Mail were reduced and bidding returned to private contractors(airlines) with a new and fairer set of rules. Bidding for the mail contracts was more competitive with former contractors not being allowed to submit bids. Some air mail contractors restructured and others merely changed their names: American Airways became American Airlines, Boeing became United Airlines, and Eastern Air Transport became Eastern Air Lines. On the government side this act divided regulation of air mail between the Post Office, the Commerce Department, and the Interstate Commerce Department.

From June, 1934, the U.S. Airmail was carried by airlines on both domestic and overseas routes to all parts of the world. The early airmail romance such as pilot's silk scarfs were replaced by pilot's brief cases and the risks were reduced ten-fold by flying multi-engine metal airplanes. Airmail met its demise when the USPO terminated the separate classification of "airmail", on October 11, 1975, and declared that ALL First Class mail was to be carried by air at the first class rate for United States destinations.

The saga of the U.S. government changing airmail carriers provided many opportunities for airmail stamp collectors (Aerophilately) who prized the many different covers (envelopes) that were produced as the carriage of airmail bounced between the Army and the airlines!

The end of "airmail" as we knew it!

This article focused on the brave airmail pilots who took incredible risks to &ldquoget the mail through&rdquo, the reader is encouraged to pursue reading one of the excellent books written on the US airmail for the finer points of the behind the scenes of the airmail history. No amount of words can do justice to the dedication and determination of the early airmail pilots and ground crews as they worked around the clock to keep the airplanes flying and the mail moving!


Historial de servicio

USS Fairfax

Nombrada en honor al contralmirante Donald Fairfax , fue lanzada el 15 de diciembre de 1917 por Mare Island Navy Yard patrocinado por la Sra. H. George y comisionado el 6 de abril de 1918, el teniente comandante Stanford Caldwell Hooper al mando.

Fairfax llegó a Hampton Roads el 6 de junio de 1918 para el servicio de escolta de convoyes fuera de Newport News . Vigilaba convoyes de transportes de tropas a puntos de encuentro en medio del océano con escoltas que habían salido de los puertos ingleses y franceses para recibirlos. Fairfax también protegió los convoyes que se movían entre los puertos costeros y patrulló la costa hasta el 16 de octubre, cuando se detuvo en Hampton Roads con destino a Brest , Francia, escoltando un convoy de tropas. El 18 de octubre, dejó su convoy para rescatar a 86 supervivientes del USS Lucia (ID-3090) torpedeado , un barco del Servicio de Transporte Naval de Ultramar , y el 27 de octubre llegó a Brest para patrullar y escoltar en aguas europeas.

El 3 de diciembre de 1918, Fairfax llegó a las Azores para reunirse y escoltar a Brest, el transporte de George Washington que llevaba al presidente Woodrow Wilson a la Conferencia de Paz . Zarpó de regreso a casa el 21 de diciembre, llegando a Norfolk, Virginia, el 8 de enero de 1919. Sus operaciones de posguerra a lo largo de la costa este y en el Caribe se interrumpieron en mayo de 1919, cuando navegó hacia las Azores para tomar el puesto como observadora del histórico primer Travesía aérea del Atlántico realizada por hidroaviones de la Armada . El 19 de junio de 1922, fue dada de baja en Filadelfia y puesta en reserva.

Renovado el 1 de mayo de 1930, Fairfax operó principalmente en cruceros de entrenamiento para miembros de la Reserva Naval durante los siguientes 2 años, con base en Newport, Rhode Island y Camden, Nueva Jersey . El 12 de marzo de 1932 zarpó de Hampton Roads hacia San Diego, California , y llegó el 26 de marzo. En la costa oeste, también, su deber principal era entrenar a los reservistas, pero también participó en ejercicios de artillería y problemas de flota frente a México , América Central y la Zona del Canal de Panamá .

Fairfax participó en la revisión presidencial tomada por Franklin D. Roosevelt en San Diego en marzo de 1933, y luego navegó hacia la costa este, donde continuó su deber de entrenamiento de reserva. También patrullaba en aguas cubanas , y en los veranos de 1935, 1937, 1938, 1939 y 1940 zarpó de Annapolis entrenando guardiamarinas de la Academia Naval . Entre octubre de 1935 y marzo de 1937, sirvió con el Escuadrón de Servicios Especiales de Coco Solo y Balboa, Zona del Canal , operando principalmente en el lado Atlántico de la Zona del Canal.

El destructor se unió para representar a la Armada de los Estados Unidos en la inauguración de la Feria Mundial de la ciudad de Nueva York en abril de 1939, y después de que estalló la Segunda Guerra Mundial en Europa ese otoño, operó en patrulla de neutralidad junto con sus deberes de entrenamiento. El 21 de noviembre de 1940, llegó a Halifax , Nueva Escocia , donde fue desmantelada el 26 de noviembre y trasladada a Gran Bretaña en virtud del acuerdo de intercambio de destructores por bases terrestres .

HMS Richmond

El antiguo Fairfax fue comisionado en la Royal Navy como HMS Richmond , con el número de banderín G88, el 5 de diciembre de 1940. Llegó a Plymouth , Inglaterra, el 1 de febrero de 1941, y se sometió a una reparación para adaptarse mejor al trabajo de escolta. Este reacondicionamiento se completó en marzo, pero Richmond encalló en Holyhead el 23 de marzo mientras estaba de paso a Liverpool , y estuvo en reparación en Southampton hasta junio.

Después de la reparación, Richmond se unió a la Fuerza de Escolta de Terranova , responsable de escoltar los convoyes transatlánticos entre Terranova y el Atlántico medio, cuando los barcos británicos se hicieron cargo de la escolta. En octubre de 1941, el barco regresó a través del Atlántico para ser reacondicionado en Cardiff , y esto continuó hasta diciembre de ese año. Richmond luego se unió al 27º Grupo de Escoltas con base en Greenock en el Clyde . El 26 de marzo, Richmond formó parte de la escolta del convoy ártico PQ 14 en el tramo inicial de Escocia a Islandia , pero sufrió graves daños en la colisión con el buque mercante Clé Francis Scott y estuvo en reparación en Liverpool hasta julio. En septiembre de 1942, Richmond se unió a la Fuerza de Escolta Local Occidental con base en Halifax, Nueva Escocia , escoltando convoyes desde los puertos de América del Norte hasta las afueras de Terranova. En febrero de 1943, Richmond se vio envuelto en otra colisión, esta vez con el buque mercante SS Reinholt , que fue enviado a Liverpool para su reparación. En junio de 1943, regresó a Halifax y a las operaciones de convoyes a lo largo de la costa canadiense, sirviendo como parte de la Royal Canadian Navy desde junio hasta diciembre de 1943, cuando para liberar a su tripulación para escoltas más modernas, regresó al Reino Unido y fue puesta en el Tyne . El 16 de julio de 1944 fue transferida a la Armada Soviética .

Zhivuchiy

El ex Richmond entró en servicio en la Armada Soviética como Zhivuchiy ( rus. Живучий, "Survivable") el 24 de agosto de 1944. El 17 de agosto de 1944, Zhivuchiy , como miembro de la Fuerza de Transferencia de Rusia, zarpó para encontrarse con el convoy JW 59. El convoy fue atacado por submarinos hasta que el convoy llegó a la Unión Soviética el 25 de agosto. Del 22 al 23 de noviembre, Zhivuchiy fue miembro de la escolta del convoy BK 38 que comprendía seis transportes y tres petroleros que navegaban desde Archangel a Murmansk . A principios de diciembre de 1944, Zhivuchiy fue atacado por U-295 usando un torpedo acústico T5. El torpedo falló y, en respuesta, el submarino fue cazado por Zhivuchiy oui Deyatelny . El 6 de diciembre, Zhivuchiy estaba entre los buques soviéticos enviados para aumentar la escolta del convoy JW 62. El convoy llegó a la Unión Soviética el 7 de diciembre. Antes de que el convoy de regreso RA 62 pudiera zarpar, la Armada soviética envió una fuerza de destructores, de la cual Zhivichiy formaba parte, para atacar a los submarinos que acechaban a la entrada de Kola Inlet. Durante el enfrentamiento, Zhivuchiy fue atacado por el U-997 el 9 de diciembre, que falló. El hundimiento del U-387 está en disputa, y fuentes soviéticas afirman que Zhivuchiy embistió y hundió el submarino, mientras que Rohwer afirma que el HMS Bamborough Castle hundió el submarino utilizando cargas de profundidad .

Del 3 al 5 de enero de 1945, el convoy soviético BK 41 zarpó de Archangel a Murmansk compuesto por 14 barcos. Zhivuchiy fue parte de la escolta inicial, sin embargo, el 4 de enero se reforzó la escolta. El convoy llegó a puerto sano y salvo. El 7 de enero, Zhivuchiy zarpó con el convoy JW 63 como parte de su escolta. Se llevaron ocho buques mercantes desde Kola Inlet a Molotovsk . El 16 de enero, Zhivuchiy formó parte del grupo de cobertura del convoy soviético KB 1 que navegaba desde Kola Inlet hasta el Mar Blanco. El 21 y 24 de enero, Zhivuchiy estuvo entre los destructores enviados a cazar submarinos entre Jokanga y Kola. El 5 de febrero, Zhivuchiy estaba entre la escolta del convoy soviético BK 2 que navegaba desde Archangel a Murmansk. El 11 de febrero, el destructor se unió a la escolta del convoy JW 64 para escoltar a 15 buques mercantes que viajaban al Mar Blanco. El 16 de febrero, Zhivuchiy estaba entre los barcos enviados para conducir los submarinos reunidos desde la entrada a Kola Inlet. Zhivuchiy estuvo entre los escoltas soviéticos para el convoy RA 65 desde Arcángel al mar de Barents del 21 al 25 de marzo de 1945. La Unión Soviética devolvió el barco el 24 de junio de 1949 a Gran Bretaña, que lo vendió como chatarra en julio de ese año.


USS Fairfax (DD-93)

Заложен на судоверфи ВМФ в Мер-Айленде, Вальехо, Калифорния 10 июля 1917 года, спущен на воду 15 декабря 1917 года, крёстная мать — Х. Джордж. 6 апреля 1918 года эсминец вступил в состав американского флота [1] .

В США Править

6 июня 1918 года DD-93 перешёл в Хэмптон-Роудс для эскортирования конвоев из Ньюпорт-Ньюс. Эскортировал до пунктов встречи с французскими и английскими эскортными силами войсковые транспорты, прикрывал конвои, следовавшие между портами восточного побережья США. 16 октября 1918 покинул Хэмптон Родс для сопровождения конвоя с войсками во французский порт Брест. 18 октября отделился от конвоя для спасения 86 оставшихся в живых пассажиров торпедированного американского парохода «Люсия». 27 октября прибыл в Брест, где приступил к патрулированию и эскортированию судов стран Антанты. 3 декабря посетил Азорские острова для встречи и сопровождения транспорта № 3018 «Джордж Вашингтон», доставившего на мирную конференцию президента США Вудро Вильсона. 9 января 1919 года корабль вернулся в Норфолк. После окончания Первой мировой войны эскадренный миноносец служил у Восточного побережья США и в Карибском море. В мае 1919 года его отправили к Азорским островам для обеспечения первого трансатлантического перелёта гидросамолётов, организованного флотом США. 19 июня 1922 года USS Fairfax был выведен в Филадельфии из эксплуатации и переведён в резерв [1] .

В мае 1930 года корабль был выведен из резерва и в течение двух лет участвовал в практических плаваниях для обучения резервистов, базируясь при этом в Ньюпорте (Род-Айленд) и Камдене (Нью-Джерси) [1] .

В Великобритании Править

В СССР Править

Бывший Ричмонд был зачислен в состав Советского флота под именем Живучий 24 августа 1944. 17 августа 1944, Живучий в составе эскадры вышел навстречу конвою JW 59. Конвой был атакован немецкими подводными лодками, но 25 августа достиг Советского Союза. 22-23 ноября Живучий сопровождал конвой BK 38 из 6 транспортов и 3 танкеров, следовавших из Архангельска в Мурманск. В начале декабря 1944, Живучий был атакован немецкой субмариной U-295 с использованием акустической торпеды T5. Торпеда прошла мимо цели, в ответ субмарина была атакована Живучим et Деятельным. 6 декабря, Живучий среди других Советских кораблей был отправлен на усиление эскорта конвоя JW 62, прибывшего в Советский Союз 7 декабря. Прежде чем ответный конвой RA 62 был отправлен, Советский флот отправил соединение эсминцев, в том числе Живучий, атаковать подводные лодки, занявшие позиции на входе в Кольский залив. В последовавшем бою 9 декабря Живучий был атакован подлодкой U-997, но смог уклониться от атаки. Советские источники утверждают, что в этом бою Живучий протаранил и потопил другую субмарину, U-387 другие авторы приписывают эту победу английскому фрегату HMS Bamborough Castle, использовавшему глубинные бомбы.

3-5 января 1945, Советский конвой BK 41 из четырнадцати судов шёл из Архангельска в Мурманск. Живучий был частью эскорта изначально, 4 января эскорт был усилен, и конвой в полном составе достиг цели. 7 января, Живучий был в составе эскорта конвоя JW 63. 8 грузовых судов шли из Кольского залива в Молотовск. 16 января Живучий был в составе прикрытия Советского конвоя KB 1, шедшего из Кольского залива в Белое море. 21 и 24 января Живучий с другими эсминцами отслеживал подводные лодки между Иоканьгой (Гремихой) и Колой. 5 февраля Живучий эскортировал Советский конвой BK 2 из Архангельска в Мурманск. 11 февраля эсминец присоединился к эскорту конвоя JW 64 из 15 грузовых судов, следующих в Белое море. 16 Февраля Живучий с другими кораблями отогнал немецкие подводные лодки, собравшиеся у входа в Кольский Залив. 21-25 марта Живучий был в составе эскорта конвоя RA 65 из Архангельска в Баренцево море. 24 июня 1949 Советский Союз вернул корабль Великобритании, где он был продан на металлолом в июле того же года.


USS Pennsylvania Flagship of the US Fleet

August brings the Olympics to Beijing, China with the opening of the XXIX Olympic Games on August 8. This reminds me of the 1932 Summer Olympics in Los Angeles when Navy ships at San Pedro and Long Beach harbors marked the event with cancels and covers.

The X Olympics opened on July 30, 1932 with the official opening by United States Vice President Charles Curtis. The games would feature 117 events with 1,332 athletes. 37 nations participated in these games, held during the Great Depression. The United States won 41 Gold medals followed by Italy with 12 and France with 10. (Things have changed in 70 some years. At the 2004 Summer Olympics, 201 nations participated in 301 events with 10,625 athletes. The United States won 36 Gold medals followed by China with 32 and Russia with 27.)

Over 30 US Navy ships were present in the San Pedro and Long Beach harbors during the course of the games and some participated with slogan cancels and special cachets. Their participation actually started on July 15 with unofficial first day covers of the Olympic stamps, Scott number 718 and 719. On July 28 there was a mass maneuver and aerial review. On the opening day of July 15, at least 11 different ships had cancellations on that date. The USS Brooks even got into the act though she was anchored at San Diego. Some ships prepared cancels for most of the days of the games, some just for the opening or closing of the games.

This month’s cover shows the Walter Crosby cachet prepared and used aboard the US Fleet Flagship, USS Pennsylvania. The cancel is a Type 3 and has a slogan indicating the opening of the games. Pennsylvania would prepare slogans for all but the 9 th day of the Olympics according to USCS Data Sheet 14, “Naval Covers and Cancels of the Xth Olympiad, 1932”. A similar cover was prepared for the closing date, August 14 with the same cachet and a rubber stamp reading “Last Day Xth Olympic/Games Aug. 14, 1932.” The ship cancel used was the same cancel with the slogan reading “Last Day/Olympic Games”.

I would not expect any US Navy ships to be present in Tianjin, China in August to provide similar cancels but it would make for some neat covers!


Contenu

Fingal was designed and built as a merchantman by J&G Thomson's Clyde Bank Iron Shipyard at Govan in Glasgow, Scotland, and was completed early in 1861. [1] [2] She was described by Midshipman Dabney Scales, who served on the Atlanta before her battle with the monitors, as being a two-masted, iron-hulled ship 189 feet (57.6 m) long with a beam of 25 feet (7.6 m). She had a draft of 12 feet (3.7 m) and a depth of hold of 15 feet (4.6 m). He estimated her tonnage at around 700 tons bm. Fingal was equipped with two vertical single-cylinder direct-acting steam engines using steam generated by one flue-tubular boiler. The engines drove the ship at a top speed of around 13 knots (24 km/h 15 mph). They had a bore of 39 inches (991 mm) and a stroke of 30 inches (762 mm). [3]

The ship briefly operated between Glasgow and other ports in Scotland for Hutcheson's West Highland Service [1] before she was purchased in September 1861 by James D. Bulloch, the primary foreign agent in Great Britain for the Confederacy, and Major Edward Clifford Anderson Confederate Secretary of War in England, to deliver the military and naval ordnance and supplies that they purchased. To disguise his control of Fingal, and the destination of her cargo, Bulloch hired an English crew and captain and put out his destination as Bermuda and Nassau in the Bahamas. The cargo was loaded in Greenock in early October, although Bullock and the other passengers would not attempt to board until they rendezvoused with the ship at Holyhead, Wales. On the night 14/15 October, as she was slowly rounding the breakwater at Holyhead, Fingal rammed and sank the Austrian brig Siccardi, slowly swinging at anchor without lights. Bulloch and the passengers embarked in the steamer while Bulloch dispatched a letter to his financial agents instructing them to settle damages with the brig's owners because he could not afford to take the time to deal with the affair lest he and Fingal be detained. [4] The ship reached Bermuda on 2 November and, after leaving port on 7 November, Bulloch informed the crew that the steamer's real destination was Savannah, Georgia he offered to take anyone who objected to the plan to Nassau. However, all of the crew agreed to join in the effort to run the Union blockade. Fingal was able to slip safely into the Savannah estuary in a heavy fog on the night of 12 November without sighting any blockaders. [5]

Tandis que Fingal was discharging her cargo, Bulloch and Anderson went to Richmond to confer with Stephen Mallory, Secretary of the Navy. Mallory endorsed Bulloch's plan to load Fingal with cotton to sell on the Navy Department's account to be used to purchase more ships and equipment in Europe. [6] He returned to Savannah on 23 November and it took him almost a month to purchase a cargo and acquire enough coal. He made one attempt to break through the blockade on 23 December, but it proved impossible to do as the Union controlled every channel from Savannah, aided by their occupation of Tybee Island at the mouth of the Savannah River. Bulloch reported to Mallory in late January 1862 that breaking out was hopeless so Mallory ordered him to turn the ship over to another officer and to return to Europe some other way. [7]

The brothers Asa and Nelson Tift received the contract to convert the blockade runner into an ironclad in early 1862 with the name of Atlanta, after the city in Georgia. This was largely financed by contributions from the women of Savannah. [1] Fingal was cut down to her main deck and large wooden sponsons were built out from the sides of her hull to support her casemate. [8] After the conversion, Atlanta was 204 feet (62.2 m) long overall and had a beam of 41 feet (12 m). [9] Her depth of hold was now 17 feet (5.2 m) [8] and she now had a draft of 15 feet 9 inches (4.8 m). Atlanta now displaced 1,006 long tons (1,022 t) [9] and her speed was estimated at 7–10 knots (13–19 km/h 8.1–11.5 mph). [dix]

The armor of the casemate was angled at 30° from the horizontal and made from two layers of railroad rails, rolled into plates 2 inches (51 mm) thick and 7 inches (180 mm) wide. The outer layer ran vertically and the inner layer horizontally. Her armor was backed by 3 inches (76 mm) of oak, vertically oriented, and two layers of 7.5 inches (191 mm) of pine, alternating in direction. The bottom of the casemate was some 20 inches (508 mm) from the waterline and its top was 8 feet 6 inches (2.59 m) above the waterline. The pyramidal pilothouse was armored in the same way and had room for two men. The upper portion of Atlanta ' s hull received 2 inches (51 mm) of armor. [11]

The rectangular casemate was pierced with eight narrow gun ports, one each at the bow and stern and three along each side. Each gun port was protected by an armored shutter made of two layers of iron riveted together and allowed the guns to elevate only to a maximum of +5 to +7°. Atlanta was armed with single-banded, 7-inch (178 mm) Brooke rifles on pivot mounts at the bow and stern. [12] The middle gun port on each side was occupied by a single-banded, 6.4-inch (163 mm) Brooke rifle. The 17-caliber, seven-inch guns weighed about 15,000 pounds (6,800 kg) and fired 80-pound (36 kg) armor-piercing "bolts" and 110-pound (50 kg) explosive shells. The equivalent statistics for the 18.5-caliber, 6.4-inch gun were 9,110 pounds (4,130 kg) with 80-pound bolts and 64-pound (29 kg) shells. [13] Atlanta was also armed with a 20-foot (6.1 m), solid iron, ram that was reinforced by a series of vertical steel bars. In front of the ram was a spar torpedo that carried 50 pounds (23 kg) of black powder on a wooden pole connected to an iron lever that could be raised or lowered by means of pulleys. [14]

On 31 July 1862, under the command of Lieutenant Charles H. McBlair, Atlanta conducted her sea trials down the Savannah River toward Fort Pulaski. [15] The ship proved to be difficult to steer, and the additional weight of her armor and guns significantly reduced her speed and increased her draft. This latter was a real problem in the shallow waters near Savannah. She also leaked significantly, and her design virtually eliminated air circulation. [1] One report said that "it was almost intolerable on board the Atlanta, there being no method of ventilation, and the heat was intense." [8] Scales commented in his diary, "What a comfortless, infernal and God-forsaken ship!!" [8]

Attempts were made to fix the problems and were at least partially successful in stopping many of the leaks. [16] The ship was commissioned on 22 November [9] and became the flagship of Flag Officer Josiah Tattnall, commander of the naval defenses of Georgia. [1] Under pressure from Mallory to engage the blockading ships, Tattnall attempted to engage them before any ironclads arrived on 5 January 1863, but army engineers could not clear the obstacles blocking the channel in a timely manner, despite early coordination being made by Tattnall to do so. It took another month to actually clear the obstacles and two monitors arrived before the end of January. Nonetheless Tattnall attempted to pass through the obstructions during high tide on 3 February, but high winds prevented the water from rising enough to allow the ship to do so. Après Atlanta successfully passed through them on 19 March, Tattnall planned to attack the Union base at Port Royal, South Carolina while the monitors were attacking Charleston. Deserters revealed Tatnall's plan while he was waiting at the head of Wassaw Sound and he was forced to retreat when three monitors augmented the defenses at Port Royal. Dissatisfied with Tattnall's perceived lack of aggressiveness, Mallory replaced Tattnall as commander of the Savannah squadron later that month with Commander Richard L. Page. Page, in his turn was relieved in May by Commander William A. Webb Atlanta remained the squadron flagship throughout this time. [17]

Webb demonstrated his aggressiveness when he attempted to sortie on the first spring tide (30 May) after taking command, but Atlanta ' s forward engine broke down after he had passed the obstructions, and the ship ran aground. She was not damaged although it took over a day to pull her free. He planned to make another attempt on the next full tide, rejecting Mallory's idea that he wait until the nearly complete ironclad Savane was finished before his next sortie. In the meantime, Rear Admiral Samuel F. Du Pont, commander of the South Atlantic Blockading Squadron, had ordered the monitors Weehawken et Nahant into Wassaw Sound. Commander John Rodgers in Weehawken had overall command of the two ships. [18]

En début de soirée du 15 juin, Webb a commencé sa prochaine tentative en passant par-dessus les obstacles inférieurs de la rivière Wilmington et a passé le reste de la nuit à se préparer. Il s'est avancé le lendemain soir vers une position cachée à portée des moniteurs pour une attaque tôt le lendemain matin. [1] Webb avait prévu de couler l'un des moniteurs avec sa torpille à espar, puis de s'occuper de l'autre avec ses canons. [19] La canonnière Isondega et le remorqueur Résolu [1] devaient l'accompagner pour remorquer un ou les deux moniteurs jusqu'à Savannah. [20]

Un guetteur à bord Weehawken Pointé Atlanta à 04h10 le matin du 17 juin. Lorsque ce dernier navire s'est rapproché à environ 1,5 mille (2,4 km) des deux navires de l'Union, il a tiré un coup de son canon d'étrave qui est passé au-dessus Weehawken et atterrit près Nahant. Peu de temps après, Atlanta s'est échouée sur un banc de sable qu'elle a pu brièvement se dégager, mais la pression de la marée l'a repoussée sur le banc de sable. Cette fois, Webb n'a pas pu descendre et les moniteurs ont fermé le champ de tir. Lorsque Weehawken, le navire de tête, fermé à moins de 200-300 yards (180-270 m) elle a ouvert le feu avec ses deux canons. L'obus de 11 pouces (279 mm) a raté, mais l'obus de 15 pouces (381 mm) a frappé le cuirassé au-dessus du port du canon central bâbord, a pénétré son armure et a brisé le support en bois derrière, pulvérisant des éclats et des fragments qui ont désactivé l'ensemble l'équipage du canon et la moitié de l'équipage du canon d'étrave, même s'il n'a pas réussi à pénétrer proprement à travers le support. Le coup suivant du canon Dahlgren de 11 pouces a frappé la coque supérieure et a commencé une petite fuite même s'il n'a pas réussi à pénétrer le blindage de deux pouces à cet endroit. L'obus suivant du Dahlgren de 15 pouces a jeté un coup d'œil sur l'obturateur du canon central tribord alors qu'il s'ouvrait, blessant la moitié de l'équipage du canon avec des fragments. L'obus final provenait également du Dahlgren de 15 pouces et il a frappé le haut de la timonerie, brisant le blindage à cet endroit et blessant les deux pilotes. À ce moment, Atlanta n'avait pu tirer que sept coups de feu, dont aucun n'a touché aucun des navires de l'Union, et s'est durement échoué avec la marée haute qui n'est pas due avant une heure et demie. Weehawken et Nahant ont pu manœuvrer librement dans des positions à partir desquelles le Atlanta Les sabords étroits du canon ne lui permettaient pas de répliquer et les dommages déjà infligés par l'ancien navire rendaient toute résistance inutile. Webb a rendu son navire dans les 15 minutes suivant l'ouverture du feu, avant Nahant même eu la chance de tirer. Sur les 21 officiers et 124 hommes de troupe de l'ironclad, un homme a été tué et seize autres ont été suffisamment grièvement blessés pour nécessiter une hospitalisation. [21]

Atlanta fut facilement dégagé par les navires de l'Union et il atteignit Port Royal par ses propres moyens. Pas trop endommagé, il fut réparé et acheté par l'Union Navy. Le prix en argent de 350 000 $ a été partagé entre les équipages de Weehawken, Nahant et la canonnière Cimarron, les seuls navires à portée de signalisation. Le navire a conservé son nom et a été remis en service le 2 février 1864, réarmé avec une paire de fusils Parrott de 8 pouces (203 mm) et 150 livres à l'avant et à l'arrière et des fusils Parrott de 6,4 pouces et 100 livres au milieu du navire. [22] Le fusil Parrott de 150 livres pesait 16 500 livres (7 500 kg) et mesurait 17 calibres. Le 100 livres pesait 9 800 livres (4 400 kg) et mesurait 20 calibres. Il a tiré un obus de 100 livres (45 kg) sur une distance de 6 900 yards (6 300 m) à une altitude de +25°. Ses quatre fusils Brooke sont actuellement situés à Willard Park dans le Washington Navy Yard. [23] Atlanta a été affectée à l'escadron de blocage de l'Atlantique Nord et a passé la plupart de son temps en poste sur la rivière James où elle pouvait soutenir les opérations contre Richmond et se défendre contre une sortie des cuirassés de l'escadron de la rivière James. Le 21 mai 1864, elle et la canonnière Aube a tiré sur et dispersé la cavalerie confédérée qui attaquait Fort Powhatan [1] et elle a été déployée plus en amont en février 1865 après la bataille de Trent's Reach pour mieux bloquer les cuirassés confédérés à Richmond. [24]

Après la fin de la guerre en avril, Atlanta fut désarmé à Philadelphie le 21 juin 1865 et placé en réserve à League Island. Elle a été vendue à Sam Ward le 4 mai 1869 pour le prix de 25 000 $ et ensuite livrée aux représentants d'Haïti le 8 décembre par Sydney Oaksmith, un avocat qui avait reçu une avance de 50 000 $ sur son prix d'achat de 260 000 $. Le navire a été brièvement saisi par le service des douanes, peut-être pour violation des lois de neutralité car il venait de charger quatre gros canons et un certain nombre de recrues pour les forces de Sylvain Salnave, président d'Haïti, qui était mêlé à une guerre civile. Atlanta a été relâché et a navigué pour Port-au-Prince trois jours plus tard. Elle est tombée en panne dans la baie du Delaware et a dû faire escale à Chester, en Pennsylvanie, pour des réparations. Le navire, maintenant rebaptisé soit Triomphe ou Triumfo, est parti le 18 décembre 1869 et a disparu en route, sombrant apparemment avec la perte de toutes les mains, au large du cap Hatteras ou des caps Delaware. [25] [26]